Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Dossier spécial Cash management - articles 2 & 3 sur 5




Des OPCVM monétaires exclus de la trésorerie

La gestion de trésorerie est-elle concernée par les nouvelles normes comptables ?

L'harmonisation comptable européenne est bénéfique pour les utilisateurs des états financiers. Néanmoins, l'interprétation que demandent certaines normes constitue un enjeu important. C'est le cas pour l'établissement du tableau de flux de trésorerie, où l'interprétation du concept de trésorerie au sens de l'IAS 7 fait débat. Pour les trésoriers, l'enjeu est de taille puisque certains OPCVM monétaires peuvent être exclus de la trésorerie car ils ne répondent que partiellement à la définition de l'IAS 7, notamment sur le risque négligeable de changement de valeur des titres à considérer comme « trésorerie » ou comme « équivalent de trésorerie ». Concrètement, cela peut conduire à l'abandon pur et simple de ce type de placement.

L'effet sera-t-il durable ?

Il s'agit d'une approche plutôt prudente ou conservatrice du traitement des OPCVM monétaires, qui devrait être nuancée : c'est la philosophie même des normes qui est au cour du problème. Les IFRS reposant sur des principes, elles forcent à l'analyse approfondie de chaque situation. D'aucuns diront que cette absence de règles laisse une trop grande place à l'interprétation, au risque d'aboutir à des divergences entre auditeurs et directions financières. Cela ne devrait durer que le temps que des positions de place aboutissent. Il n'en demeure pas moins que l'interprétation et la discussion des diverses situations devraient rester la règle.

Outre la norme IAS 7, y a-t-il d'autres points d'interrogation ?

D'autres normes, comme les IAS 32-39, font débat. Bien qu'elles méritent d'être améliorées, ces normes offrent un supplément d'informations non négligeable pour les utilisateurs externes, notamment sur les opérations de couverture. Toutefois, l'information n'est que partielle et la comptabilité de couverture n'est ni une obligation ni un droit pour l'entreprise. Dans les faits, une documentation abondante peut dissuader bon nombre d'entreprises de passer en comptabilité de couverture. Dans ce cas, l'utilisateur externe peut perdre de l'information. Dans cette perspective, l'IFRS 7 sur la publication des informations relatives aux risques financiers de l'entreprise devrait compléter les IAS 32-39.

Toutefois, à très court terme, l'enjeu est une quantité et une qualité d'informations à publier significatives. Or, dans la mesure où les entreprises devront réaliser un comparatif 2007-2006, c'est dès cette année que les services financiers doivent être préparés.


Havas optimise la gestion de ses flux en Europe

Dossier spécial Cash management - articles 2 & 3 sur 5
Havas a été amené récemment à expertiser et à modifier la gestion de sa trésorerie européenne : les « remontées de cash » des multiples filiales du groupe, par nature très décentralisé, ne donnaient pas tous les gages d'efficacité. La gestion de la trésorerie a d'ailleurs accédé au rang d'enjeux de première importance pour la direction générale, qui a fixé comme objectif initial une meilleure appréciation des niveaux de trésorerie (acquisition de logiciels) avant de lancer un chantier (audit et appel d'offres par bfinance) destiné à optimiser la gestion des flux en Europe.


Article rédigé par Arnaud brunet - le 03/03/2006 - L'Agefi Hebdo
www.agefi.fr
Articles diffusés dans DSO-News avec l'aimable autorisation de L'AGEFI.

L'Agefi.fr
Tous droits réservés.

Samedi 1 Avril 2006
Notez


Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News