Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Diversifier ses actifs obligataires pour gagner 2 points de performance


Les obligations des entreprises des pays émergents en devise externe : La solution pour gagner jusqu’à 2 points de performance sur un portefeuille obligataire



UBI – Groupe Union Bancaire Privée propose aux gestionnaires de gagner jusqu’à 2 points de performance en diversifiant leurs actifs obligataires via l’introduction de 20% à 40% d’obligations d’entreprises des pays émergents en devise externe «investment-grade» ou «non-investment-grade».

Alors que les marchés obligataires dans les pays du nord de l’Europe proposent des rendements faibles, parfois même négatifs, il devient nécessaire pour les gestionnaires d’actifs de diversifier leurs portefeuilles obligataires. Dans ce contexte, et selon UBI – Groupe Union Bancaire Privée, la dette des entreprises des pays émergents en devise externe présente de nombreuses qualités.

En premier lieu, ces obligations sont émises par les entreprises des pays émergents en devises fortes (EUR et USD essentiellement) et limitent donc le risque de change. Etant émises sur les grands marchés internationaux, elles sont couvertes par le droit international et, ainsi, soumises à un cadre fiscal et juridique sécurisé.

Par ailleurs, les marchés émergents offrent des perspectives de croissance supérieures à celles des marchés développés. Mi 2012, le marché des obligations d’entreprises des pays émergents est, en outre, un marché profond qui rassemble USD 772 milliards de dette couvrant 50 pays et 19 secteurs, et dont 70% est constitué de titres «investment-grade» (de notation supérieure ou égale à BBB).

Enfin, les obligations d’entreprises des pays émergents constituent de véritables opportunités d’investissement car :
- elles présentent une faible corrélation avec les obligations des marchés développés,
- elles proposent des rendements supérieurs à ceux de leurs homologues des marchés développés,
- leur taux de défaut est inférieur à ceux de l’Europe ou des Etats-Unis.

« Tout investissement comporte des risques. Toutefois, le couple rendement/risque des obligations d'entreprises des pays émergents est plus avantageux que celui des pays développés », souligne Dominique Leprévots, Président du Directoire d’UBI – Groupe Union Bancaire Privée.

Le fonds est soumis à deux types de risques majeurs : le risque de crédit et le risque du marché financier. Actuellement – et sans présumer de l’avenir –, le risque de crédit est faible; en effet, le taux de défaut des obligations «investment-grade» est historiquement inférieur à 1%. Le risque lié à la volatilité du marché financier, quant à lui, apparaît durant les phases de dislocation de marché excessives, comme en mai 2011 ou lors de la crise financière mondiale de 2008.

Selon UBI – Groupe Union Bancaire Privée, les obligations d’entreprises des pays émergents constituent ainsi un excellent moyen de diversifier un portefeuille obligataire, notamment pour les assureurs. La Banque a évalué l’impact de l’introduction de cette classe d’actifs dans un portefeuille d’obligations d’Etat et dans un portefeuille «aggregate» (composé d’emprunts d’Etat et d’obligations d’entreprises).

Dans le premier portefeuille, l’introduction de 37% d’obligations d’entreprises «investment-grade» des pays émergents fait passer la performance de 1,2% à 4,8%, à volatilité identique.

Dans le second portefeuille, l’introduction de 9% d’obligations d’entreprises «investment-grade» des pays émergents et de 10% d’obligations d’entreprises «high yield» (à haut rendement) fait passer la performance de 2,6% à 3,8%, à volatilité identique.

« Cette stratégie d’investissement nous semble particulièrement intéressante pour les assureurs car elle permet l’optimisation de la rentabilité financière des portefeuilles après prise en compte des fonds propres requis dans le cadre de Solvabilité II », explique Dominique Leprévots.

UBI – Groupe Union Bancaire Privée propose ainsi deux produits dans la catégorie «Emerging Markets Fixed Income» (obligations des marchés émergents).

UBAM – Emerging Market Corporate Bond est un compartiment d’UBAM SICAV, un OPCVM de droit luxembourgeois. Le fonds rassemble des titres «investment-grade» et des titres «non-investment-grade». Lancé en juillet 2010, il offre une performance de 10,27% depuis le début de l’année (au 31 août 2012 pour la part A en USD).

UBAM FCP – EM Investment Grade Corporate Bond est un fonds commun de placement (FCP), un OPCVM de droit français. Il rassemble des titres uniquement «investment-grade». Lancé en décembre 2011, le fonds offre une performance de 11,28% depuis le début de l’année (au 31 août 2012 pour la part I en EUR).

UBI

Mercredi 19 Septembre 2012
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News