Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Direction Financière 2.0 : concept à la mode ou réelle mutation ?


A l’occasion de son Hyperion Day annuel, Oracle réunissait ce vendredi 17 juin à l’Académie Diplomatique Internationale une centaine de directeurs et responsables de directions financières d’entreprises pour débattre du thème “Direction Financière 2.0 : concept à la mode ou mutation du rôle de la Direction Financière ?



Laurent Leloup
Laurent Leloup
Le débat s’est ouvert avec une table ronde animée par Hedwige Chevrillon, rédactrice en chef du 12-15 chez BFM Radio, avec en intervenants :
- Véronique de la Bachelerie – Directeur Financier de la Banque de détail en France – Société Générale
- Patrick Guyard – Directeur du Budget et du Contrôle de gestion – CEA
- Philippe Mathieu – VP EMEA Finance – Oracle
- Richard Collin – Professeur, Directeur de l’Institut de l’Entreprise 2.0 Grenoble Ecole de Management

Donc “Direction Financière 2.0”, un autre terme à la mode ?
Une certitude après cette table ronde: eh bien non, ce n’est pas un terme de fashion-victims, les directions financières sont belle et bien en pleine mutation vers le 2.0.

“Le monde est devenu plus complexe et évolue en permanence. Le modèle de l’économie de la transaction s’essouffle et de nouveaux modèles émergent (économie d’usage vs. économie de la propriété, monnaies complémentaires, économie du gratuit et du don, économie cognitive, économie de la fonctionnalité, économie du désir…). Dans le même temps l’innovation de services à la source de la création de valeur dans l’économie digitale fait émerger un nouvel équivalent général basé sur le triptyque information-richesses humaines- lien social. Pour les directions financières, ces changements sont synonymes de remise en question tout en les ramenant au coeur de l’activité des multiples prenantes de l’écosystème de l’entreprise dont les frontières sont de moins en moins précises” précise notamment Richard Collin
“Nous ne sommes plus dans quelque chose de figé, la direction financière doit constamment évoluer » explique Véronique de la Bachelerie.

Aujourd’hui, la direction financière a une fonction de co-pilotage du business des projets, avec comme devoir de fournir les bonnes informations le plus rapidement possible pour permettre de prendre des décisions.

Cette mutation ne se fait pas seule, elle est possible grâce à des outils (et par extension des nouveaux modes de fonctionnement..)
- Les Systèmes d’Information – ils permettent de traiter efficacement l’information
- Les outils collaboratifs – ils permettent de trouver rapidement les informations, en partie car ils permettent de réunir des expertises différentes et créent un véritable esprit d’équipe dans un monde complexe.

Pour les utilisateurs, cela signifie un accès quasi instantané à des informations fiables, afin de réagir rapidement.

L’analyse de Richard Collin ?
« Les directions financières ont pris du recul et ont pris conscience que dans un environnement incertain les logiques de planification ne sont pas nécessairement les plus efficaces. Il y a un réel ré-engineering de la direction financière. Dans le même temps rappelons que la finance traite depuis toujours avec des objets et concepts sociaux i.e. la monnaie, la confiance, les comportements,etc… et que dans le contexte actuel du social business, du 2.0 et du social media, l’occasion est offerte aux DAF de revenir à des fondamentaux qui soient également porteur d’avenir ».

On parle outils, collaboration, échange d’information… Et la sécurité dans tout ça ?
Là aussi les modèles se ré-inventent…“Il faut faire attention à trouver un équilibre entre rigueur, confidentialité et social : il ne faut pas trop créer de contraintes pour ne pas tuer le collaboratif ». La solution ? Trouver des astuces, ou “intégrer la sécurité dans l’ensemble des systèmes pour qu’elle soit très peu visible“ explique Philippe Mathieu.
Les nouvelles technologies ont un impact sur la direction financière, nous l’avons vu, mais aussi sur la fonction même de DAF. “Aujourd’hui, Il y a obligation de s’impliquer dans les projets, sinon vous n’êtes pas dans la course” explique Patrick Guyard.
S’il y a une direction financière 2.0, il y a en théorie un DAF 2.0. Qu’est-ce qu’un DAF 2.0 ? Richard Collin nous livre ses explications en deuxième partie de matinée. Ci-dessous le support de présentation utlisé et un récapitulatif des livres cités au cours de son intervention.

L’entreprise du 21éme siècle sera 2.0 …ou ne sera pas
Donc explique Richard Collin, être un DAF 2.0, c’est “faire le pas de côté pour évoluer dans le métier et prendre des risques”, c’est “un super bricoleur (au sens noble du terme) et un connecteur qui sait évoluer dans notre monde beta, où la maîtrise du complexe, la gestion de l’anticipation par l’exploitation de son potentiel de situation plus que par une logique de planification deviennent la règle”.

Et vous, comment définiriez-vous le DAF 2.0 ?
Comment pensez-vous que l’on puisse gérer le compromis entre monde complexe et imprévisible et logique de planning ?

Source : Next Modernity


Bonjour chez vous...

Laurent Leloup

Vendredi 24 Juin 2011
Notez


DISCUSS / DISCUTER

1.Posté par Alexandre le 24/06/2011 14:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci beaucoup pour cette article
Vous pouvez retrouver aussi la présentation faite lors de la conférence sur notre site

Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


Livres Blancs




Blockchain Daily News


Cryptocurrencies