Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Digital Process Acupuncture


Comment les petits changements peuvent améliorer le business et apporter de grands résultats !




En France, la qualité des données et la sécurité des données sont les plus gros défis de la digitalisation des entreprises observés pour respectivement 55% et 52% des répondants

Cognizant vient de révéler les résultats de son étude menée auprès de 321 décideurs Européens et Nord-Américains afin de comprendre comment les banques, les compagnies d'assurance PC&L, les établissements de soins de santé et le commerce de détail sont aux prises avec les processus de digitalisation actuels.

Parce que de nombreuses sociétés ont des visions différentes sur la manière exacte dont les processus de digitalisation s’appliquent à eux « par touche », Cognizant a souhaité proposer la définition la plus précise possible de ce que l’entreprise entend par la transformation digitale: l’utilisation de la technologie numérique afin d’instrumentaliser, d'accélérer et de lier une chaîne de valeur de processus en continu, souvent en intégrant le monde réel et digital.

Ces évolutions technologies très ciblées sont déjà monnaie courante. Par exemple, la prise de photographies à l’aide de drones pour réduire les risques techniques d’assurance et permettre aux assureurs de répondre au mieux aux besoins de leurs clients. Cela peut être également l’usage de portefeuilles numériques et de technologies de balises (beacons) pour mieux cerner les consommateurs et dynamiser les ventes ou encore le rattachement des paiements sans contact à des programmes de fidélité pour modéliser les habitudes d’achat des consommateurs. Enfin, un dernier exemple est l’utilisation de capteurs de l’Internet des Objets (Internet of Things) ou du RFID pour superviser en temps réel la chaîne d’approvisionnement et la rationaliser.

Le succès des premiers à avoir su tirer pleinement parti du digital a permis d’établir quelques principes de base pour une digitalisation efficace :

1. Faire du front office une priorité
Dans tous les secteurs verticaux couverts par l’étude, les processus auxquels les clients sont directement exposés ont été traités en priorité. Dans le secteur de la vente, 67 % des dirigeants interrogés ont ainsi déclaré avoir digitalisé leurs canaux de communication B2C.

2. Se donner les moyens de ses ambitions digitales
Chez plus de 18 % des sondés, la digitalisation des processus s’est traduite par une hausse du chiffre d’affaires et du bénéfice net, soit un véritable gain en capital. Ainsi, la digitalisation des processus leur a permis de réduire les coûts de 8 % en moyenne, ce taux grimpant même à 10 % chez les assureurs. Grâce à la digitalisation, les recettes des entreprises interrogées ont progressé de 9,8 %, la hausse la plus forte étant une fois encore rapportée par les assureurs (11,6 %).

3. Mettre la digitalisation au service de l’intégration des processus et de la chaîne de valeur
Une digitalisation parfaitement ciblée au sein de la chaîne de valeur des processus renforce considérablement l’impact des réductions de coûts, raccourcit les délais de mise sur le marché et élimine les points de friction.

- Par exemple, près de deux tiers des professionnels de la banque et de l’assurance interrogés ont cité la digitalisation comme un levier important ou très important d’intégration de la chaîne de valeur.

- Les banquiers se concentrent également sur la production de revenus et 87 % d’entre eux ont déjà digitalisé le développement de produits/services ou engagé des projets pilotes en ce sens. 78 % d’entre eux ont digitalisé les processus front office (ou mis en place un programme expérimental dans cette optique) pour poser les jalons de la « banque de demain »

- Les professionnels de l’assurance dommages et de l’assurance vie ont identifié les brèches qu’exploitent les fraudeurs. Comment ? À l’aide du digital, ils peuvent combler les lacunes des couvertures qu’ils proposent et obtenir de la documentation en temps réel (comme les modèles de facturation en fonction du nombre de kilomètres parcourus)
. 56 % utilisent prioritairement le digital pour limiter les risques de fraude et de non-conformité.
. 51 % ont déjà adopté d’innovants systèmes digitaux de gestion des sinistres

- Les commerces de détails se concentrent sur les consommateurs :
. Ils mettent l’accent sur les canaux B2C auxquels les clients sont directement exposés, dont 67 % sont aujourd'hui numériques, et sur l’expérience client.
. En comparaison, la digitalisation du back-office est assez marginale (36 %), ce qui laisse à penser que la plupart des détaillants font l’impasse sur certains leviers qui leur permettraient de réaliser des économies substantielles.

4. Rester prudent
Pour être efficace, la digitalisation des processus doit pouvoir s’appuyer sur une parfaite sécurisation des informations et plateformes. Près de 59 % des répondants ont cité la sécurité des données comme leur principale préoccupation à l’heure où s’intensifie la digitalisation de leurs processus

Les dirigeants doivent aujourd'hui réfléchir aux inflexions stratégiques à entreprendre pour que les vertus de de cette « Digital Acupuncture » bénéficient à d’autres pans de leur entreprise. Elles ont là l’opportunité d’impulser un changement qui, bien que très vaste, est largement à leur portée.

Méthodologie de recherche
Cette enquête en ligne a été menée auprès de 321 cadres dirigeants d’Amérique du Nord et d’Europe issus de plusieurs secteurs d’activité : banque et marchés boursiers, assurance dommages, assurance vie, organismes de prévoyance et vente. Les entreprises interrogées dégageaient toutes un chiffre d’affaires compris entre 500 millions et 3 milliards de dollars.

Téléchargez l'étude globale ci-dessous (PDF 24 pages)

Laurent Leloup
Fondateur Finyear & Blockchain Daily News

Digital Process Acupuncture

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation, Blockchain révolution & Digital transformation.

Les 6 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Blockchain Officer
- The Chief Digital Officer

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Mercredi 6 Juillet 2016
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News