Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Deux tigres sur la même colline


Patrick Jaulent, bien connu de nos lecteurs vient de publier son premier thriller dont je vous livre le préambule.
L’aigle américain est affaibli et l’Europe est au plus mal.



Deux tigres sur la même colline
L’Amérique, après de longues années de lutte à essayer de résorber sa dette, n’est plus la première économie du monde et le dollar peine à conserver sa place de référence monétaire. Face à une Amérique surendettée et à une Europe en proie à ses vieux démons protectionnistes (le Made In France !), la Chine affiche sa vertigineuse croissance avec 3 310 milliards de dollars de réserve en devises étrangères. Pour le Pays du Milieu, le retour à un âge d’or, écho d’une apogée de sa puissance au VIIe siècle après J.-C., est désormais à portée de main. La Chine, avec ses 1,3 milliards de citoyens, veut une confrontation avec l’Amérique, mais pas avions contre avions, chars contre chars, ni même missiles contre missiles. Elle possède une arme plus insidieuse à même d’anéantir la puissance hégémonique des États-Unis : c’est un combat inédit qui se prépare, ourdi sournoisement de longue date.
Ce premier volume, dans lequel s’entrecroisent dramatique réalité et fiction, illustre les stratagèmes d’une confrontation dans le domaine de la finance où, plus que dans tout autre : Il ne peut y avoir deux tigres sur la même colline, ainsi que l’exprima Deng Xiaoping.

Bien qu’il s’agisse de son premier thriller, la technique narrative de Patrick Jaulent, ne souffre d'aucune lacune particulière. Sa rédaction est à la fois cinématographique et instructive. Il s’agit là d’une nouvelle forme de roman avec sa dimension réflexive.

Ce thriller imprime un style dans lequel transparait l’auteur :
1 - Le rythme et le contexte, présentant des policiers du troisième millénaire.

2 - L'information technique, clés de voute du récit ouvre un champ de réflexion et suscite la plus vive curiosité, pour les experts de la finance mondiale.

3 - La romance Angela/Steve, le ciment de l'ouvrage. Car, dans cette lutte sans merci que se livre les deux tigres, l'amour ne serait-il pas « l'équation inattendue » ?

L’histoire de cette cyber attaque vaut de détour puisque qu’à chaque page on se demande si l’on est dans la réalité ou dans la fiction.

L’ouvrage est disponible dans toutes les librairies ainsi que sur le site de l’éditeur « Editions Auteurs d'Aujourd'hui, Ed2A : www.editions2a.com » et sur Amazon www.amazon.fr/Deux-tigres-sur-m%C3%AAme-colline/dp/B00DU43FPA


Laurent Leloup

Samedi 31 Août 2013
Notez


DISCUSS / DISCUTER

1.Posté par Patrick Jaulent le 29/08/2013 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un petit extrait de « Deux tigres sur la même colline »

« …
Le jeune homme sursaute et lance un coup d’œil craintif en direction de Ushi laoshi, qui signifie professeur, puisque c’est ainsi que Zhang se fait appeler par les Quants.

Il bredouille timidement :
- Salut, moi c’est Jack. Je travaille sur l'évaluation d'un call avant la date de maturité en utilisant la formule de Black & Scholes.

C’est du Chinois pour moi, lance Braedon en jetant un regard amusé en direction du binoclard ; puis il lance en se détournant du siège pivotant et du jeune homme affairé.

- Cool ! Bon je ne veux pas te déranger plus longtemps.

Steve l’observe avec un sourire en coin tout en échangeant furtivement un regard, comme pour dire : maintenant que le chameau a le nez dans la tente, vous êtes mal partis les génies pour nous refaire le coup du 6 mai 2010 !

Après une quinzaine de minutes à regarder sur des écrans des courbes osciller et des chiffres passer du vert au rouge ou inversement, ils quittent la ruche et laissent le binoclard, continuer ses travaux.

Ushi Zhang, avec un sourire de façade et son regard méfiant bien planqué derrière ses lunettes, les regarde quitter sa salle. Il peste à voix basse, soulagé de leur départ :

- Deux gros bras à la place d’un cerveau ces deux-là. Ils ne savent même pas à quoi sert la formule de Black & Scholes en Bourse et ils jouent les inspecteurs, illustrant ainsi le 12e stratagème : Emmener la chèvre en passant, en tirant parti au bon moment de l’incompétence de l’adversaire.

Dès la sortie de la ruche, comme à son habitude, Steve vide son sac.

- Tu vois mon ami, ces soi-disant génies jettent à la figure du monde leurs théories et leurs modèles sans le moindre complexe ni la plus petite once de culpabilité ; ce qui les amuserait le plus, c’est de voir tout exploser à la gueule de ceux qui leur font confiance.

- À ce point ?

- Oui ! Ils n’ont plus d’émotions ; on leur a appris à être froids et calculateurs, à se comporter comme dans un jeu vidéo ; plus de morale ni d’éthique. Et à ce jeu il n’y a qu’un seul gagnant : la finance. Que des Américains placent leurs économies dans les marchés financiers en pensant à leur retraite, ils s’en foutent ! Je hais ces alchimistes en herbe, avec leur jean taille basse et leur tee-shirt mal lavé, qui s’imaginent être les rois13 du monde parce qu’ils gagnent deux ou trois millions de dollars par an avec leurs primes. Depuis que je fais ce métier, je n’ai jamais rencontré un Quant qui m’ait dit, je suis dans la finance parce que je l’aime. La seule chose positive qui pourrait en sortir c’est que, pour t’éviter d’être perpétuellement à découvert en fin de mois, on va modéliser ton comportement, ça c’est facile…

…"

2.Posté par Patrick Jaulent le 30/08/2013 07:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un petit extrait de « Deux tigres sur la même colline »

« …
Le jeune homme sursaute et lance un coup d’œil craintif en direction de Ushi laoshi, qui signifie professeur, puisque c’est ainsi que Zhang se fait appeler par les Quants.

Il bredouille timidement :
- Salut, moi c’est Jack. Je travaille sur l'évaluation d'un call avant la date de maturité en utilisant la formule de Black & Scholes.

C’est du Chinois pour moi, lance Braedon en jetant un regard amusé en direction du binoclard ; puis il lance en se détournant du siège pivotant et du jeune homme affairé.
- Cool ! Bon je ne veux pas te déranger plus longtemps.

Steve l’observe avec un sourire en coin tout en échangeant furtivement un regard, comme pour dire : maintenant que le chameau a le nez dans la tente, vous êtes mal partis les génies pour nous refaire le coup du 6 mai 2010 !

Après une quinzaine de minutes à regarder sur des écrans des courbes osciller et des chiffres passer du vert au rouge ou inversement, ils quittent la ruche et laissent le binoclard, continuer ses travaux.

Ushi Zhang, avec un sourire de façade et son regard méfiant bien planqué derrière ses lunettes, les regarde quitter sa salle. Il peste à voix basse, soulagé de leur départ :
- Deux gros bras à la place d’un cerveau ces deux-là. Ils ne savent même pas à quoi sert la formule de Black & Scholes en Bourse et ils jouent les inspecteurs, illustrant ainsi le 12e stratagème : Emmener la chèvre en passant, en tirant parti au bon moment de l’incompétence de l’adversaire.

Dès la sortie de la ruche, comme à son habitude, Steve vide son sac.
- Tu vois mon ami, ces soi-disant génies jettent à la figure du monde leurs théories et leurs modèles sans le moindre complexe ni la plus petite once de culpabilité ; ce qui les amuserait le plus, c’est de voir tout exploser à la gueule de ceux qui leur font confiance.
- À ce point ?
- Oui ! Ils n’ont plus d’émotions ; on leur a appris à être froids et calculateurs, à se comporter comme dans un jeu vidéo ; plus de morale ni d’éthique. Et à ce jeu il n’y a qu’un seul gagnant : la finance. Que des Américains placent leurs économies dans les marchés financiers en pensant à leur retraite, ils s’en foutent ! Je hais ces alchimistes en herbe, avec leur jean taille basse et leur tee-shirt mal lavé, qui s’imaginent être les rois13 du monde parce qu’ils gagnent deux ou trois millions de dollars par an avec leurs primes. Depuis que je fais ce métier, je n’ai jamais rencontré un Quant qui m’ait dit, je suis dans la finance parce que je l’aime. La seule chose positive qui pourrait en sortir c’est que, pour t’éviter d’être perpétuellement à découvert en fin de mois, on va modéliser ton comportement, ça c’est facile…



3.Posté par Patrick Jaulent le 07/09/2013 00:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« Deux tigres sur la même colline », c'est bien plus qu'un roman". En une phrase, Monsieur Christian Haeyaert, commissaire de police honoraire belge a résumé ce livre.

Dans ce livre l’angoisse n’est pas celle d’Alfred Hitchcock. Il n’y a pas de blondes glaciales, Marlene Dietrich, Tippi Hedren et Grace Kelly !

L'angoisse de « Deux tigres sur la même colline » est créée par le fait que l’on ne sait jamais, si l’on est dans la fiction ou dans la réalité. Ce livre comporte une dimension réflexive.

Après sa lecture, vous, mais également les entreprises, ne verront plus jamais Internet de la même manière.


4.Posté par Patrick Jaulent le 11/09/2013 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PUBLICATION DE MON EDITEUR : JE PARTAGE

L’ouvrage « DEUX TIGRES SUR LA MÊME COLLINE » du Docteur Patrick Jaulent participe au Prix du Livre Cyber 2014 attribué dans le cadre du 6e Forum International de Cyber Sécurité placé sous le Haut patronage de Monsieur le Président de la République. C’est le caractère ludique autant que ses aspects didactique et pédagogique sur la cyber criminalité qui font la particularité de « DEUX TIGRES SUR LA MÊME COLLINE ». Pour l'auteur, il était primordial de vulgariser les notions de cyber sécurité. Une publication des Editions Auteurs d'Aujourd'hui,

5.Posté par Patrick Jaulent le 17/09/2013 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Commentaires sur Amazon

http://www.amazon.fr/Deux-tigres-sur-m%C3%AAme-colline/dp/B00DU43FPA

Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News