Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



De nouveaux modes de travail grâce aux Jeux Olympiques !


Dans le Grand Londres, ce sont 24 millions de trajets qui sont effectués quotidiennement : trois millions de personnes empruntent le métro, 11 millions de voitures et de motos encombrent les routes et 9,5 millions de personnes font leur trajet à pied ou à vélo.



Mark Dixon
Mark Dixon
Les retards occasionnés par les embouteillages ou les accidents de voiture ont d'énormes répercussions économiques : ainsi, un accident provoquant un retard de 13 minutes sur la M25 équivaut à 18 journées de travail perdues.

Avec les Jeux Olympiques qui se dérouleront du 27 juillet au 12 août prochains à Londres, les employeurs qui ont des bureaux dans la capitale anglaise ou sa périphérie vont rapidement être confrontés à des problèmes de transports.

Or les modifications temporaires auxquels les employeurs vont procéder cet été à Londres pourraient amener ces derniers et à en inciter bien d’autres à revoir leur position sur l'espace de travail fixe. Si « La flexibilité du travail » est une notion qui fait peur à certains employeurs, il convient de souligner que 70 % des cadres constatent que la productivité de leurs équipes augmente grâce aux méthodes de travail flexibles. En outre 63 % de ces cadres établissent un lien direct entre la hausse du chiffre d'affaires de leur entreprise et les solutions de travail flexibles.

Pour autant, permettre aux employés d'avoir des conditions de travail flexibles ne veut pas dire signer l'arrêt de mort du bureau. Le bureau restera un lieu de travail, mais simplement cela : un lieu parmi beaucoup d'autres.

Il existe en effet un mythe selon lequel les collaborateurs ne peuvent travailler qu'à deux endroits : leur bureau ou leur domicile. Il est pourtant intéressant de constater que lorsqu'on leur donne le choix, les employés n'optent pour aucun des deux. Ils préfèrent en effet travailler dans des « tiers lieux ». Il s'agit des espaces entre le domicile et le bureau, qui permettent de diminuer le temps de transport tout en bénéficiant d'un cadre professionnel, un espace où l'on peut passer, se connecter et travailler.

A Londres et dans sa périphérie par exemple, les troisièmes espaces peuvent être aussi bien des centres d'affaires, des clubs, des bibliothèques que des lieux informels comme les cafés. Les technologies qui permettent aux collaborateurs de travailler n'importe où et à n'importe quel moment sont déjà souvent en place. Grâce à l'essor des technologies mobiles et portables, trois collaborateurs sur cinq estiment qu'ils disposent des outils adéquats pour travailler dans des conditions flexibles.

Cette tendance a des répercussions positives sur les entreprises, car les atouts à long terme de cette flexibilité du travail sont nombreux. De plus, elle offre aux employés une vie plus équilibrée : le personnel se sent généralement mieux, plus en forme et plus motivé. Par ailleurs, la flexibilité du travail est avantageuse pour les employeurs en termes de résultats financiers : la hausse de la productivité et du chiffre d'affaires engendre une hausse de la rentabilité.

Mark Dixon, PDG et fondateur de Regus
www.regus.fr

Jeudi 24 Mai 2012
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News