Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Croissance continue des opérations mondiales de fusions et acquisitions en 2014


Intralinks (l'un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions pour la gestion de transactions stratégiques) présente aujourd’hui les résultats de son indice DFI pour le 1er trimestre 2014 (DFI – Deal Flow Indicator) et anticipe une croissance continue des opérations mondiales de fusions et acquisitions en 2014



Laurent Leloup
Laurent Leloup
Parmi les principales conclusions :
- Augmentation de 16% des transactions M&A en phase initiale su le 1er trimestre, entre 2013 et 2014
- L’Europe confirme sa performance solide, avec une augmentation de 21% d’une année sur l’autre, associée à une augmentation de 5% d’un trimestre à l’autre.
- L’instabilité et les inquiétudes liées à la crise ukrainienne n’ont pas entamé l’enthousiasme des professionnels et ne devraient pas impacter le marché des fusions & acquisitions
- En Asie, la perte de vitesse de l’économie chinoise ne semble pas avoir impacté le marché. La région Asie-Pacifique a enregistré un bond de 18% d’une année sur l’autre et de 10% d’un trimestre à l’autre.

L’indice DFI d’Intralinks anticipe avec précision les évolutions du volume global d’opérations de fusions & acquisitions qui seront annoncées au cours des 6 mois à venir ou durant le 3e trimestre 2014. Les données, compilées en mars 2014, indiquent une augmentation de 16% des transactions M&A en phase initiale d’une année sur l’autre. L’Europe, le Moyen-Orient, l’Afrique (EMEA) et la zone Asie-Pacifique ont enregistré des performances particulièrement fortes.

De façon générale, l’indice DFI d’Intralinks anticipe une continuité de la reprise des activités de fusions & acquisitions en 2014, portée par des résultats en hausse en 2013.

Perspectives de l'indice DFI pour le 3e trimestre 2014

En se fondant sur les mandats mondiaux côté vendeur et les transactions en phase de « due diligence » avant leur annonce publique, l'indice DFI d'Intralinks est un indicateur fiable de l'activité mondiale des transactions, établi grâce à la participation de la société à un pourcentage significatif de transactions en phase initiale. Une étude indépendante confirme la fiabilité des prévisions de changements de l’indice Intralinks DFI du nombre de transactions M&A annoncées, puisque les taux de variation en pourcentage se reflètent dans les volumes de transactions effectivement annoncés dans les six mois qui suivent.

Europe, Moyen-Orient, Afrique (EMEA)
- L’Europe confirme sa performance solide, avec une augmentation de 21% d’une année sur l’autre, associée à une augmentation de 5% d’un trimestre à l’autre.
- L’instabilité et les inquiétudes liées à la crise ukrainienne n’ont pas entamé l’enthousiasme des professionnels et ne devraient pas impacter le marché des fusions & acquisitions.

Amérique du Nord
- Les niveaux de transactions M&A en phase initiale en Amérique du Nord ont continué leur hausse régulière, atteignant 11% de croissance d’une année sur l’autre.
- D’un trimestre à l’autre, le marché a chuté de 6% en raison d’un effet saisonnier qui n’impacte pas la solidité du marché américain.

Marchés émergents
- Continuant sur sa lancée, l’Amérique latine a enregistré une augmentation des transactions de 13% d’une année sur l’autre, mais une baisse de 10% d’un trimestre à l’autre. Les professionnels dans la région sont moins optimistes quant aux perspectives pour le 2e semestre 2014.
- À l’inverse, la région Asie-Pacifique a enregistré un bond de 18% d’une année sur l’autre et de 10% d’un trimestre à l’autre.
- La perte de vitesse de l’économie chinoise ne semble pas avoir impacté le marché.

« Les marchés mondiaux de fusions & acquisitions se portent bien et maintiennent un niveau d’activité élevé soutenu par l’optimisme des professionnels, » explique Matt Porzio, vice-président Stratégie & Marketing Produits M&A chez Intralinks. « De nombreux facteurs sont à prendre en compte sur ce marché ultra-compétitif, y compris un environnement facilitant l’obtention de prêts ainsi que le besoin pour les entreprises ou les fonds privés de faire travailler leur argent. Les volumes de transactions sont en hausse et devraient continuer d’apporter des profits plus importants en 2014, particulièrement dans les secteurs porteurs comme les nouvelles technologies, les télécommunications mais également les médias et le divertissement grand public. »

Sentiment global des professionnels du M&A

Une étude indépendante réalisée en mars 2014 auprès de plus de 1000 professionnels du secteur M&A confirme ces prédictions:
- Globalement, 63% des professionnels du M&A abordent le marché actuel avec optimisme, en cohérence avec les résultats du trimestre précédent.
- 73% prédisent une hausse de l’activité au cours des 6 prochains mois, en cohérence avec les résultats du trimestre précédents et les données de l’indice DFI d’Intralinks.
- En Amérique du Nord, les répondants ont exprimé un fort optimiste concernant les perspectives 2014. 70% d’entre eux anticipent une augmentation de l’activité. En Amérique Latine, le sentiment est plus pessimiste avec seulement 47% des répondants envisageant une augmentation des volumes de transactions d’ici la fin de l’année.

La valeur des transactions reste à déterminer et représente le plus grand risque à la progression du volume des transactions, selon l’ensemble des répondants. Les Allemands subissent une forte pression liée aux coûts de l’énergie dans l’industrie, et sont 53% à reconnaitre que cela nuit à leur attractivité aux yeux des investisseurs étrangers. D’autre part, 63% des répondants au Royaume-Uni anticipent un impact négatif du référendum sur l’indépendance de l’Ecosse si celui-ci est adopté.

Laurent Leloup

Les médias du groupe Finyear :

Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’affaires.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/abonnement

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur
- la lettre digitale "Le Contrôleur de Gestion" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/lecontroleurdegestion
- la lettre digitale "GRC Manager" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/grcmanager

Un seul formulaire d'abonnement pour 7 lettres


Jeudi 24 Avril 2014
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News