Quotidien Fintech, Blocktech, DeFi, Blockchain
              


Jeudi 3 Décembre 2020

Crise Covid-19 : résister et se relever


Les dirigeants de PME-ETI face à la crise : combatifs et résilients.



Huit mois après le premier confinement, l’impact de la crise sanitaire de la Covid-19 sur la santé et le moral des dirigeants de PME et ETI est bien visible.

C’est l’objet de la dernière étude de Bpifrance Le Lab « Résister et se relever Les dirigeants de PME-ETI à l’épreuve de la crise ». Initiée en avril 2020 auprès de 1700 dirigeants, l’étude a été actualisée à l’aide d’une nouvelle interrogation des chefs d’entreprise en novembre 2020, après l’annonce du 2ème confinement.

Le message principal qui ressort de cette étude est que les dirigeants de PME et ETI restent très déterminés à se battre pour continuer l’activité de leur entreprise, malgré l’ampleur de la crise économique liée à la pandémie de la Covid-19. Ils sont ainsi 69% à n’avoir jamais songé abandonner (« même pas une fois » depuis le mois de mars) et ce même s’ils reconnaissent une dégradation de leur forme psychologique de 1,5 point (sur une échelle de 10) durant l’année 2020.

Conduite dans le contexte de la crise de la Covid-19, cette étude dresse un panorama complet des ressentis des chefs d’entreprise et des défis qu’ils ont à relever. En mettant en lumière les éléments invariables de l’expérience de crise, elle souligne également certains ressorts qui peuvent stimuler les réflexions des dirigeants, quelles que soient les origines de leurs difficultés.

Pour le Directeur général de Bpifrance, Nicolas Dufourcq : « Les dirigeants de PME-ETI font preuve d’une combativité et d’une résistance exceptionnelle au quotidien et face aux vents contraires. Ils constituent une source d’énergie peu visible mais essentielle pour le pays. Depuis de la crise, aux côtés de l’Etat et avec nos partenaires privés, nous mobilisons l’ensemble de nos métiers pour les aider à traverser le nuage, au sortir duquel il n’y a pas de mur ».

Forme psychologique et physique du dirigeant : un lien étroit avec la santé de l’entreprise

Anxiété, effacement des repères, solitude : entre mars et juillet, les dirigeants interrogés ont perdu en moyenne 1,5 point (sur une échelle de 1 à 10) de forme physique et psychologique. Ceux qui ont craint pour la survie de leur entreprise ont connu une baisse de forme deux fois plus marquée, de 2,9 points. Plus la crise de l’entreprise est perçue comme aiguë par le dirigeant, plus la dégradation de son propre état de forme est sévère. Toutefois, entre juillet et novembre, il n’y a pas de nouvelle dégradation à observer, malgré le prolongement de la crise et le deuxième confinement.

Face à des bouleversements brusques et intenses, les chefs d’entreprise font preuve de combativité et de résilience

Malgré le caractère inédit de cette crise, les dirigeants de PME et ETI font preuve d’une grande combativité. En juillet, 82 % d’entre eux déclaraient n’avoir jamais songé une seule fois à tout abandonner. De nouveau interrogés au début du deuxième confinement, ce chiffre reste élevé : en novembre 2020, ils sont ainsi 69 % à garder le cap et à n’avoir jamais imaginé, “pas même une seule fois”, baisser les bras. Par ailleurs, interrogé début novembre au début du reconfinement, sur le fait d’être « combatif », « abattu » ou « ni l’un ni l’autre », ils sont 69% à se déclarer « combatifs » et 7% seulement à se dire « abattu ».

Une autre caractéristique de cette résilience : la capacité des dirigeants à saisir les opportunités. Ils sont ainsi 74% à estimer qu’une crise en général, outre son lot de difficultés et d’anxiété, peut être une source d’opportunités. 63% affirment, en novembre, avoir su saisir des opportunités ou en identifier encore aujourd’hui.

Si la crise impose des mesures d’urgence, elle est également l’occasion pour les dirigeants de se réinventer et de repenser le projet et la stratégie de l’entreprise. Ainsi, 76 % des répondants prévoient d’opérer à court terme, et pour faire face aux conséquences de la pandémie, des modifications de leur business model.

L’entourage du dirigeant : une condition essentielle d’une traversée de crise plus sereine

La période du premier confinement a renforcé la confiance des dirigeants dans leurs équipes. Ils considèrent leurs collaborateurs comme leur premier soutien, devant tous les autres (entourage personnel, réseau de pairs…). Les dirigeants interrogés déclarent s’être en premier lieu préoccupés de la santé de leurs salariés, puis de la santé de leur entreprise, enfin de leur propre santé. Réinterrogés début novembre pendant le second confinement, 90 % des répondants se disent encore « plus confiants dans la solidité de leurs équipes »..

Le comité de direction s’est également révélé un appui précieux contre le sentiment de solitude du dirigeant. Bpifrance le Lab l’avait mesurée de façon générale en 2015. A l’époque 3 dirigeants sur 4 se sentaient seuls ou insuffisamment entouré. Ce sentiment de solitude est encore très présent en 2020. Mais l’étude « Résister et se relever » démontre qu’il est trois fois plus fort chez les dirigeants sans équipe de direction. Ainsi, les dirigeants disposant d’un comité de direction ont été 23 % à se sentir seuls, souvent ou au quotidien, contre 62 % pour ceux dépourvus d’équipe rapprochée.

Les résultats de cette étude permettent de relever des invariables de l’expérience de crise et ainsi de tirer des enseignements généraux.

Cette expérience de crise peut être enfin l’occasion d’un rebond positif, d’une redéfinition des fondamentaux de l’entreprise et d’une nouvelle ambition pour l’avenir. Ainsi, 83 % des dirigeants ont affirmé que la crise de la Covid-19 allait les inciter à accélérer le développement d’innovations. Ces transformations en période de crise peuvent aussi concerner l’activité même de l’entreprise : 76 % des interrogés projetaient de modifier leur modèle d’affaires pour gagner en performance dans les mois à venir.

Une méthodologie en 5 étapes :
- Suivi de dirigeants durant le premier confinement (avril – mai 2020)
- 7 interviews d’experts en gestion de crise/psychologie du dirigeant
- Enquête statistique menée auprès de 1734 dirigeants de PME-ETI en juillet 2020
- 9 interviews de chefs d’entreprise entre mai et octobre 2020
- Actualisation statistique : sondage en novembre 2020 auprès de 856 dirigeants qui faisaient partie des répondants de juillet

Téléchargez l'étude complète ci-dessous (PDF 65 pages)

Source : Bpifrance Le Lab


No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.





Finyear: latest news, derniers articles

Inscription à la newsletter

Flux RSS