Corporate Finance, DeFi, Blockchain, Web3 News
Fintech, DeFi, Blockchain, Web3 Daily News by Finyear

Conflit Ukraine-Russie : en quoi les sanctions économiques imposées par l'Europe peuvent-elles augmenter le risque de fraude pour les entreprises ?

Entretien avec Laurent Sarrat, CEO et co-fondateur de Sis ID.


En quoi l’exclusion de la Russie de SWIFT peut-elle accentuer les risques de fraude bancaire ?

Aujourd'hui, afin de payer les banques russes, d'autres chemins de paiement doivent être empruntés. L'exclusion par SWIFT de la Russie a rendu plus difficile les relations entre les entreprises russes et le reste du monde. Le fraudeur va profiter de ces changements hâtifs pour s’immiscer au sein de ces nouvelles pratiques.

Quelles sont les types d’attaques auxquelles les entreprises doivent s’attendre ?

Il n'y aura pas de changement dans les attaques : fraude au faux fournisseur, création de sociétés factices, usurpation d'identité, social engineering, il faudra s'attendre à ce que les techniques habituelles soient utilisées. Mais les attaques et tentatives seront plus régulières, utiliseront de nouveaux schémas et seront plus dures.

Le nombre de fraudes a-t-il augmenté depuis le début du conflit et les premières sanctions économiques ?

Les cyberattaques se sont multipliées mais à l'heure actuelle, nous n'avons pas noté une augmentation des fraudes. Ce qui a augmenté, c'est la focalisation, le changement de motifs dans les fraudes ayant lieu. Les fraudeurs s'adaptent au contexte et l'utilisent sans vergogne pour obtenir ce qu'ils veulent.

Comment s’en prémunir ? Par quels moyens/outils existants ?

Malgré le conflit, certaines entreprises russes et ukrainiennes continuent leurs activités commerciales. Les fraudeurs profitent de la confusion et de la nécessité d'effectuer les paiements en temps et en heure, malgré la situation. Ce sont donc des transactions risquées qui sont effectuées et le risque est réel.

Des outils de vérification des coordonnées bancaires existent, ils sont cependant inaccessibles depuis le début du conflit. Les sanctions opérées par les États rendent indisponibles tous moyens de contrôles digitaux. Il faut donc redoubler de vigilance et adopter les bons gestes : sensibilisation régulière des équipes, formations, vérification auprès de sa hiérarchie si un virement en urgence est demandé, double signature…

Lundi 11 Avril 2022




OFFRES D'EMPLOI


OFFRES DE STAGES


NOMINATIONS


DERNIERES ACTUALITES


POPULAIRES