Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Commerce extérieur - Février 2011 (Astérès)


Au mois de février, les exportations ont progressé de 14% en rythme annuel (en valeur) et les importations de 22%. Le solde commercial s’est donc considérablement dégradé. Le déficit de la France s’est élevé à 6,55 milliards d’euros au mois de février. C’est le plus fort déficit mensuel que la France ait jamais connu.



Nicolas Bouzou
Nicolas Bouzou
La forte hausse des importations s’explique en partie par la hausse des cours du pétrole. Le déficit est d’ailleurs imputable aux hydrocarbures pour une bonne part (80%). Toutefois, si l’on considère les échanges de la France en faisant abstraction des hydrocarbures (naturels et raffinés), ceux-ci restent déficitaires de 1,35 milliards d’euros au mois de février 2011 – il s’agit là-encore d’un déficit historiquement fort.

La récession aura constitué une sorte de parenthèse dans le processus d’aggravation de notre déficit commercial.
- En phase de récession, la contraction des échanges se traduit mécaniquement par une réduction du déficit pour les pays qui importent plus qu’ils n’exportent.
- Or nos échanges reviennent désormais « à la normale ». La reprise se traduit par une demande accrue, donc par une augmentation des importations. Même si les exportations progressent à un rythme assez proche de celui des importations (bien que temporairement moins soutenu en janvier et février), le déficit s’accroit en phase de reprise, tout aussi mécaniquement qu’il s’était réduit en phase de récession.
- Mais les données de février vont un peu au-delà de ce retour à la situation d’avant-crise, puisque le déficit hors hydrocarbures est désormais plus fort qu’en février 2008. L’aggravation du déficit a donc bien repris.

Cette aggravation s’explique en assez grande partie par l’appréciation de l’euro par rapport au dollar. Une appréciation que la crise des finances publiques dans les pays de la périphérie européenne n’a même pas véritablement enrayée.

Commerce extérieur - Février 2011 (Astérès)

Nicolas Bouzou
Directeur – Fondateur d’Asterès  (Analyses et Prévisions Economiques)
Membre du Conseil d’Analyse de la Société auprès du Premier Ministre
Directeur d’études à la Law & Management School Université Paris II Assas
 
01 48 85 23 60
7 rue du chemin vert
94100 Saint-Maur des Fossés
 
 
Nicolas Bouzou est à votre service pour animer ou diriger vos conférences :
 
 

Mardi 19 Avril 2011
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


Livres Blancs




Blockchain Daily News


Cryptocurrencies