Quotidien Finance, Corporate Finance, Crypto Finance, ICO, STO, Blockchain Daily News


              



Coinbase ouvre ses portes au Japon, et entame une refonte


Dans l’univers de la crypto-monnaie, le Japon fait office de hub puisque ses actifs y jouissent d’une confiance et d’un traitement tout particulier. En effet, le pays a donné un cours légal au bitcoin au printemps 2017, le 1er avril. Aussi la FSA (Financial Services Agency), le régulateur financier nippon estimait en mars 2018 que 3,5 millions de Japonais détenaient des actifs cryptographiques pour environ 18 % du volume mondial des transactions.



Si en décembre 2017, on évaluait à environ 33 % le volume de bitcoin échangé avec le Yen derrière le dollar (44 %), aujourd’hui, alors que nous écrivons ces lignes, c’est plus de 60 % des bitcoins qui sont échangés en Yen.
Il paraît donc normal que Coinbase, l’une des plus grandes plateformes d’échange au monde, avec 13 millions d’utilisateurs, se décide à se rapprocher de ce pôle mondial de la crypto-monnaie.

Une arrivée stratégique sur le marché

Lancée officiellement le lundi 4 juin dernier au Japon, les rênes de la filiale japonaise de Coinbase ont été confiées à Nao Kitazawa, ancien banquier de la Morgan Stanley. Ce nouveau patron jouit d’une relative notoriété dans l’univers des FinTech puisqu’il est actuellement membre du conseil d’administration de la FinTech Association of Japan.

De l’avis de nombreux experts, la décision de Coinbase de s’implanter au Japon serait surtout mue par la confiance toujours inaltérée des Japonais dans les crypto-monnaies, même par temps de contraction du marché.

Si l’entreprise a annoncé travailler en étroite collaboration avec la FSA pour se conformer à la réglementation, cela ne sera pas chose aisée. En effet, c’est l'implosion de la plateforme d'échange MtGox en 2014 qui a poussé le Japon à donner un cadre légal aux devises cryptographiques. Le royaume nippon entendait créer un cadre juridique pour ces actifs afin de mieux faire face aux dérives du secteur.
9 bitcoins sur 10 échangés dans le monde avant 2014 transitaient par la plateforme nippone MtGox avant que celle-ci ne soit obligée de fermer après une attaque informatique. Peu de gens le savent aujourd’hui, mais pour acheter bitcoin avant 2014, vous étiez quasiment obligé de passer par le Japon.

Lors de l’attaque de MtGox, ce sont plus de 600 000 bitcoins qui avaient été dérobés.

Depuis cet incident malheureux, le Japon n’a donné la primauté qu’à des plateformes locales, 17 au total, avec pour obligation un enregistrement à la FSA. Les règles de conformité ne semblent pas des plus aisées puisque l’instance a gelé en mars dernier les comptes d’au moins deux plateformes, après avoir adressé des avertissements à sept d’entre elles. Ces passes d’armes se sont soldées par la fermeture pure et simple des plateformes Mr. Exchange et Tokyo GateWay.

Coinbase, qui a quelquefois été dénoncé aux États-Unis pour des pratiques jugées déloyales, devra donc se défaire de cette image pour convaincre le régulateur nippon.

Une politique expansionniste remarquée pour des retombées imminentes

La firme californienne Coinbase qui laisserait, selon les médias, transiter pas moins de 150 milliards de dollars de crypto-monnaies, semble procéder à une mue et rechercher le suffrage d’une plus large clientèle.

Alors qu’elle n’autorise pour l’heure que l’échange de seulement 5 crypto-monnaies, la plateforme a acquis le 23 mai Paradex, une plateforme qui permet aux utilisateurs d’échanger directement des devises à travers des contrats intelligents (smart contracts). Coinbase entend donc accroître ses capacités d’échange en augmentant grâce à Paradex le nombre de monnaies supportées.

Coinbase a annoncé également le mois dernier 4 nouveaux services : Coinbase Custody, Coinbase Markets, Coinbase Coverage Group et Coinbase Prime.

Toutes ces initiatives devraient renforcer la position de leader de Coinbase, et pourraient même relancer le marché de la crypto-monnaie puisqu’on avance vers une simplification des procédés d’échange. La plateforme entend également voir plus de trafic venant d’institutions financières. Le directeur général de Coinbase Adam White a avancé le chiffre de 10 milliards qui serait en attente d’être intégré au flux financier de la plateforme d’échange.

Finyear - Daily News

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear
- Sa newsletter quotidienne :
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation, Finance Digitale, Cryptofinance.
- Sa lettre mensuelle Le Trésorier


Tuesday, July 17th 2018
Rate it


New comment:
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News