Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Coface détaille les 4 engagements de sa Charte Transparence


Dans le cadre du plan de soutien au crédit interentreprises annoncé le 27 novembre par Madame Christine Lagarde, Coface détaille les 4 engagements de sa Charte Transparence.



Face à la crise de crédit et à la montée des impayés, l’évaluation de la capacité d’une entreprise cliente à faire face à ses engagements financiers est primordiale pour maintenir la confiance de ses fournisseurs.

Les entreprises fournisseurs titulaires de contrat d’assurance-crédit sont déjà informées de l’évolution de leurs garanties. En revanche les entreprises clientes, qui bénéficient indirectement de ces garanties, apprennent souvent tard ces modifications. La charte signée entre les assureurs-crédit et Madame Christine Lagarde le 27 novembre indique que les assureurs-crédit s’engagent à donner des éléments d’explication supplémentaires sur leurs évaluations. Coface a souhaité donner un contenu précis à cet engagement à travers une « Charte Transparence » en 4 points, ouvrant des droits à toutes les entreprises françaises, déjà clientes de Coface ou non. Le principe en avait été annoncé le 26 novembre par un communiqué commun Medef Coface.

Le crédit interentreprises est 4 fois plus important que le crédit bancaire court terme
Les entreprises sont les premiers banquiers de leurs clients entreprises. Pour gérer ce risque de crédit considérable, beaucoup trop d’entreprises ne s’appuient sur aucun conseil expert. Une minorité d’entreprises s’appuie sur un partenaire : une entreprise d’information comme Coface Services, qui lui
vend une note (qui indique la probabilité que l’entreprise cliente ne le paye pas) et un montant qu’il est raisonnable de lui prêter (l’avis de crédit) ; ou un assureur-crédit, comme Coface, qui lui vend un montant qu’il est raisonnable de prêter, et qui assure 90 % de ce montant en cas d’impayé.

Coface, premier partenaire des entreprises pour le Poste clients
Face à la montée des impayés (des demandes d’indemnisation en hausse de 140% sur les 4 derniers mois sur les entreprises françaises), Coface continue de jouer son rôle d’amortisseur de crise pour les entreprises, en augmentant ses engagements : depuis le début de l’année, le volume de crédit à 500.000
entreprises françaises garanti par Coface a augmenté de 19%. Coface continue également de jouer son rôle de prévention, pour éviter aux entreprises de faire crédit à des clients qui risquent de ne pas les payer : la première cause de défaillance d’une entreprise reste celle d’un de ses principaux clients.

Les 4 engagements de la Charte Transparence
Une critique souvent entendue contre les assureurs-crédit est la frustration des entreprises clientes, apprenant la dégradation de leur note ou de leur avis de crédit par la bouche de leur fournisseur. La charte signée entre les assureurs-crédit et Madame Christine Lagarde le 27 novembre indique que les
assureurs-crédit s’engagent à renforcer la transparence de leurs évaluations, notamment en « donnant des éléments d’explication à toute entreprise ayant vu son évaluation modifiée par l’assureur-crédit ». Sur ce point, Coface va au-delà des engagements de la profession en mettant en place une « Charte
Transparence » ouverte à l'ensemble des entreprises françaises.

Dans cette charte, Coface s’engage à :
1. communiquer à chaque entreprise, gratuitement et sur simple demande, sa note Coface, son avis de crédit et les informations qui ont servi à les justifier ;
2. communiquer ensuite gratuitement à l’entreprise en temps réel toute révision de sa note et de son avis de crédit qui pourrait advenir ;
3. vérifier auprès de l’entreprise, et préalablement à toute décision, tout incident de paiement la concernant dont Coface aurait eu connaissance, pour en vérifier la réalité et la gravité ;
4. recevoir et analyser les informations plus récentes que l’entreprise souhaiterait mettre à disposition de Coface, en garantissant si nécessaire une totale confidentialité.

Un numéro de téléphone 0 825 60 10 64 (0,15€ TTC/mn) et une adresse e-mail (manotation@cofaceservices.fr) dédiés sont mis à disposition des entreprises dès aujourd’hui.

« De tels engagements n’ont encore été pris par aucune entreprise dans aucun pays européen. En les prenant, nous souhaitons affirmer notre ouverture au dialogue et à toute information susceptible d’améliorer notre mesure du risque » déclare Jérôme Cazes, Directeur général de Coface. « Le maintien de la confiance entre les entreprises, dans la période de crise que nous traversons, passe par ce dialogue permanent».

A propos de Coface
Coface a pour mission de faciliter les échanges entre toutes les entreprises partout dans le monde. Pour cela, Coface offre à ses 130 000 clients quatre outils pour externaliser en tout ou partie la gestion, le financement et la protection de leur Poste clients : l’assurance-crédit, l’affacturage, la notation et l’information d’entreprise et la gestion de créances. Coface propose également, en France, la gestion des garanties publiques à l’exportation pour le compte de
l’Etat. Grâce à un service de proximité de qualité et 7 000 collaborateurs répartis dans 65 pays, plus de 45% des 500 plus grands groupes mondiaux sont déjà clients de Coface. Coface est filiale de Natixis dont les fonds propres (tier 1) s’élèvent à fin juin 2008 à 12,9 milliards d’euros.

www.coface.fr

Mardi 9 Décembre 2008
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


Livres Blancs




Blockchain Daily News


Cryptocurrencies