Quotidien Finance, Corporate Finance, Crypto Finance, ICO, STO, Blockchain Daily News


              



Circulez, créateurs d’entreprises ! Plus d’argent pour vous


Beaucoup plus inquiétantes pourtant que les tribulations d’un ministre menteur, 3 informations de taille sont passées inaperçues cette semaine.



Alain Goetzmann
Alain Goetzmann
C’est d’abord Philippe Gluntz, président de France-Angel qui assène : « les business angels ont réduit la voilure en 2012 ».

Puis, c’est Chausson Finance qui publie son indicateur pour le second semestre 2012 : les investissements des gérants de capital-risque ont reculé de 12% par rapport à 2011 et de 25% par rapport à 2010 ; et, dans les investissements réalisés, seuls 5% concernent l’amorçage.

Enfin, après des semaines de reports successifs, on découvre le rapport Berger-Lefèvre sur l’épargne financière. Un catalogue de bonnes intentions dont une réorientation possible de l’épargne vers les PME mais sans propositions concrètes détaillées.

S’il est vrai que les investisseurs privés français n’ont jamais eu pour qualité première la prise excessive de risques, il faut toutefois reconnaître qu’entre l’alourdissement inouï de la pression fiscale pour les business angels et le développement rapide des règlementations contraignantes (Bâle III et Solvency II) pour les institutionnels, il vaut mieux pour eux rater les futurs Steve Jobs ou Bill Gates que de risquer le désastre d’un projet qui part en vrille. Alors ceux, de moins en moins nombreux, qui continuent à investir, se précipitent tous vers des sociétés matures offrant une meilleure visibilité afin de rentabiliser leur investissement mieux et surtout plus rapidement.

Toutes les entreprises françaises ont aujourd’hui besoin d’argent. Les faibles marges dégagées et la frilosité des banques ne permettent souvent pas de financer à la fois le besoin en fonds de roulement lié à la croissance et les investissements techniques exigés par les nouveaux produits ou services.

Mais à négliger les jeunes pousses, on s’expose à ne pas permettre à notre tissu entrepreneurial de se renouveler ce que nous paierons fort cher dans un avenir pas si lointain. De surcroît, dans un pays où la fonction publique est reine, nous décourageons ainsi définitivement l’esprit d’entreprise.

Il est nécessaire d’orienter l’épargne, en particulier l’épargne bénéficiant d’avantages fiscaux, vers les PME, que ce soit en private equity ou en bourse, sur les marchés non-règlementés, afin d’engager un cercle vertueux fait de création, d’innovation et de croissance rapide. C’est aussi une méthode efficace pour améliorer la création d’emplois, l’emploi-jeune, en particulier.

J’espère que ceux qui auront à mettre en pratique les pistes du rapport Berger-Lefèvre se focaliseront sur la proposition n° 3 qui émet le vœu « de réorienter et mobiliser à hauteur de 15 à 25 Md€ par an et 100 Md€ d’ici la fin du quinquennat l’épargne financière des ménages en faveur des entreprises et plus spécifiquement des PME et des ETI ». C’est de leur sens pratique dans la mise en œuvre de ce vœu que dépend le financement de nos TPE et PME.

 

Direction financière et stratégique
Levée de fonds, introduction en bourse, fusion-acquisition
Agrément CIF N° F000131 - Listing Sponsor sur Alternext
88 bis, avenue Charles De Gaulle 92200 Neuilly-sur-Seine

Thursday, April 11th 2013
Rate it


New comment:
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News