Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Cinéma: Pelléas et Mélisande, le chant des aveugles


Le chant des aveugles au cinéma le 4 mars 2009. Les films Pelléas présente "Pelléas et Mélisande, le chant des aveugles", un documentaire passionnant signé Philippe Béziat, consacré au travail du metteur en scène Olivier Py sur l'opéra de Claude Debussy.



Synopsis. Le Prince Golaud découvre dans un forêt une "petite fille en pleurs", Mélisande. Golaud l'épouse et la ramène au royaume d'Allemonde, gouverné par son aïeul Arkel, roi presque aveugle. Là, Mélisande rencontre Pelléas, jeune demi-frère de Golaud, qui s'apprête à partir pour visiter un ami mourant. Retenu par la maladie de son propre père, Pelléas ne tarde pas à succomber au charme mystérieux de Mélisande, qui lui avoue enfin qu'elle l'aime aussi. Surpris alors par Golaud, qui les guettait, les jeunes amants sont victimes de sa jalousie. Golaud transperce Pelléas de son épée. Il blesse aussi Mélisande qui mourra quelques temps plus tard, après avoir donné le jour à leur fille.

Le film de Philippe Béziat met en lumière l'approche allusive des interprètes (chanteurs, metteur en scène, chef...) sur Pelléas (1902) dont le retentissement est égal au Tristan wagnérien (1865) avec lequel il partage cette brume irrésolue et permanente de la forme qui fait parler la psyché.
La production est celle présentée en juin 2007 à Moscou, sous la direction de Marc Minkowski. Film sur l'envers, miroir révélant l'indicible et l'au-delà des apparences, le documentaire est aussi un essai visuel dont les images ne trahissent pas la part onirique, mystérieuse, fascinante du chef-d'oeuvre lyrique.

Cinéma: Pelléas et Mélisande, le chant des aveugles
"Sur l'écran, le monde scintillant du théâtre devient une caverne allégorique du monde, peuplée de Claude Debussy, Maurice Maeterlinck, Olivier Py... et aussi de jeunes chanteurs russes, de techniciens, de figurants, toute une fraternité d'êtres mystérieux comme tout le monde", indique le réalisateur.

L'intérêt du film réside dans sa qualité à restituer par l'image et un montage poétique, la proclamation suggestive du texte: verbe incantatoire et énigmatique dont le rythme novateur en accord avec la musique, laisse entrevoir une autre réalité: celle de l'inconscient, du rêve, de l'imaginaire...


Philippe Béziat: Pelléas et Mélisande, le chant des aveugles (France, 2008, 1h48mn). Au cinéma à partir du 9 mars 2009. Avec Jean-Sébastien Bou (Pelléas), Sophie-Marie Degor (Mélisande), François Leroux (Golaud), Dmitri Stepanovitch (Arkel)... Choeur et orchestre du Théâtre Musical Stanislavski & Némirovitch-Dantchenko. Marc Minkowski, direction. Olivier Py, direction.

Classiquenews, l'e-quotidien 100% musique classique
Classiquenews, partenaire CFO-news

www.classiquenews.com

Jeudi 12 Mars 2009
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News