Quotidien Finance, Crypto Daily News


              



Candidatures sans réponse : mener un audit de recherche d’emploi


Le stress de la recherche d’emploi vient bien souvent du fait que les candidats n’appliquent pas forcément les bonnes méthodes, et que leurs démarches sont souvent récompensées par… le silence. Attention alors à la réaction courante qui consiste à tout reprendre à zéro en commençant par créer un nouveau CV, ou à prendre le prétexte d’un marché de l’emploi trop difficile pour le moment. Ces approches ne sont pas constructives, contrairement à un ‘audit de recherche d’emploi’. De quoi s’agit-il et comment bien procéder ? Le recruteur Robert Half apporte ses conseils.



« Alors qu’il devrait être systématique, l’audit de recherche d’emploi est souvent négligé en raison du stress et de la précipitation. Cette étape, si elle semble évidente finalement, n’en est pas moins souvent négligée alors qu’elle est source de gain et d’efficacité.», Bruno Fadda, Associate Director du cabinet Robert Half Finance & Comptabilité.

Conseil n° 1 – Solliciter un deuxième avis
Un audit de recherche d’emploi consiste tout simplement à verbaliser ses expériences auprès d’une relation professionnelle, d’un cabinet de recrutement voire même d’un ami et de solliciter un feedback. Son intérêt ? Cette interaction, moins simple qu’il n’y paraît, peut révéler aux candidats de (mauvaises) façons de procéder dans lesquelles ils se sont trop engagés pour s’en apercevoir eux-mêmes.
« Si possible, choisissez une personne qui connaît votre secteur d’activité et votre métier. Passez avec elle en votre réseau, votre CV et votre e-mail/lettre de motivation, ainsi que vos performances en entretien... », conseille Bruno Fadda.

Parmi les questions à poser :
- Les postes ciblés: « Si les postes auxquels vous postulez ne correspondent pas à vos compétences et à votre expérience, peu importe l’excellence dont vous faites preuve dans les autres aspects de votre recherche d’emploi. Les principales responsabilités des postes qui vous intéressent relèvent-elles de vos compétences, ne serait-ce que de loin ? Demandez à votre interlocuteur si vous êtes sous-qualifié ou surqualifié pour les postes auxquels vous avez postulé. » Bruno Fadda recommande : « N’hésitez pas à solliciter l’avis d’un cabinet de recrutement spécialisé : le consultant qui vous suit, qui connaît votre parcours et surtout le marché de l’emploi peut vous donner de judicieux conseils pour gérer au mieux votre carrière. Les postes que vous visez sont-ils sous/surdimensionnés par rapport à votre profil ? Quelle étape intermédiaire peut vous permettre d’atteindre le poste de vos rêves ?... »
- Sur son réseau : « Expliquez comment vous avez trouvé les récentes opportunités professionnelles que vous avez tenté de saisir. S’agissait-il d’une offre d’emploi accessible à tous ou d’un contact qui aurait pu vous donner l’avantage ? Exploitez-vous tous les canaux de networking en ligne et de réseaux ‘traditionnels’ ? Qu’avez-vous fait dernièrement pour aider les membres de votre réseau dans leurs propres carrières ? »
- Sur le CV et l’e-mail / la lettre de motivation : « Si vous avez décroché beaucoup d’entretiens, cela signifie que votre CV et votre email/lettre de motivation sont efficaces. Vous n’aurez sans doute pas à déployer trop d’efforts supplémentaires dans ce domaine. En revanche, si votre téléphone n’a pas sonné une seule fois, réévaluez vos récents dossiers de candidature. Avez-vous adapté votre CV en fonction de chaque opportunité ? Si vous avez envoyé un email /une lettre de motivation, avez-vous pris le temps d’y expliquer précisément en quoi vous pouvez être un atout pour l’employeur potentiel ? Enfin, demandez à votre contact de lire chaque document point par point et de vous signaler les endroits où les informations sont insuffisantes, peu claires ou tout simplement superflues. »
- Sur ses performances en entretien : « Avez-vous passé plusieurs entretiens sans jamais recevoir d’offre ? Le cas échéant, il est probable que, sans vous en rendre compte, vous ne soyez pas assez performant à cette étape du processus de recrutement. Décrivez vos entretiens récents en récapitulant les questions qu’on vous a posées et les réponses que vous avez fournies. D’après votre interlocuteur, quelle impression avez-vous faite ? Si nécessaire, demandez-lui d’endosser le rôle du recruteur pour rejouer ensemble certaines parties de vos entretiens.»

Conseil n° 2 - Se questionner aussi soi-même
Même les éléments - a priori - les plus prosaïques ne doivent pas être ignorés, au cours de cet audit. Des questions s’imposent, par exemple, sur la régularité dans la recherche ainsi que la concentration.
Concernant la régularité, « Demandez-vous si vous faites preuve de régularité dans vos recherches. Leur consacrez-vous du temps pendant un jour ou deux pour ensuite les laisser de côté plusieurs jours ? Si tel est le cas, il se peut que votre motivation retombe.», remarque Bruno Fadda.
Concernant la concentration, Bruno Fadda émet également un avis : « Combien de temps consacrez-vous à votre recherche d’emploi et avec quel niveau de concentration ? Le nombre d’heures est moins important que la qualité et la cohérence de votre travail durant cette période. »

Conseil n° 3 - Et ne pas oublier de s’améliorer, et de planifier
L’identification des problèmes est une chose, travailler à leur amélioration en est une autre… Ainsi, une personne aimant le networking aura naturellement envie d’y consacrer plus de temps qu’à la refonte de son CV, et inversement.
A ce propos, Bruno Fadda tient à rappeler que la qualité prévaut sur la quantité : « N’oubliez pas qu’une heure consacrée à l’amélioration d’un point faible peut être plus efficace pour trouver un emploi que plusieurs heures passées dans votre zone de confort. Et pensez à terminer votre audit de recherche d’emploi par la création d’un plan d’actions pour surmonter vos handicaps. Soyez alors précis sur les mesures que vous devez prendre et le temps qu’il vous faudra pour vous améliorer. Demandez à votre interlocuteur de vérifier vos progrès et d’ainsi jouer le rôle de mentor. »
Bruno Fadda, de conclure : « Un audit de recherche d’emploi n’a rien d’une science exacte. En fait, il est possible que vous n’obteniez pas tout de suite de réponses claires sur ce que vous (ne) faites (pas) correctement. Ne baissez surtout pas pour autant les bras. Le travail de remise à plat et d’amélioration que vous êtes en train de faire finira par porter ses fruits. »

Groupe Robert Half

Vendredi 19 Avril 2013
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles



Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières



Cryptocurrencies


Finyear - Daily News