Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Cabinets d’audit, d’expertise comptable et de conseil : dans un contexte favorable aux candidats, comment attirer les talents ?


Comment les professionnels de l’audit, de l’expertise comptable et du conseil perçoivent-ils le marché de l’emploi ? Qu’est-ce qui les attire et les conduit à rester dans un cabinet ? Fed Finance, en partenariat avec le cabinet d’audit, de conseil et d’expertise comptable BDO a mené l’enquête auprès des professionnels de ces métiers.




Cabinets d’audit, d’expertise comptable et de conseil : dans un contexte favorable aux candidats, comment attirer les talents ?
Fed Finance, le cabinet de recrutement spécialiste des métiers de la finance, en partenariat avec le cabinet d’audit, de conseil et d’expertise comptable BDO, publie une étude dédiée au marché de l’emploi « Recrutement en cabinet d’audit, d’expertise comptable et de conseil : attirer, rémunérer, fidéliser ». Réalisée du 1er juillet au 31 octobre 2015, auprès de 700 candidats dans les huit bureaux Fed Finance et auprès du réseau BDO, elle permet de sonder impressions, aspirations et attentes des professionnels en poste ou en recherche d’emploi. Des enseignements précieux pour les cabinets à la recherche de candidats très courtisés.

Marché de l’emploi en audit, expertise comptable et conseil : un eldorado pour les candidats, surtout en début de carrière

Avec des offres d’emploi supérieures en nombre aux demandes, le marché de l’emploi en audit et expertise comptable est un « marché de candidats ». Et en la matière, ce sont les plus jeunes professionnellement (4 à 6 ans d’expérience) qui profitent le plus de ce dynamisme. Ils sont en effet 93 % à qualifier le marché de l’emploi de dynamique, bien au-dessus des 77 % obtenus pour tous niveaux d’expérience. En outre, il semble que la plupart des candidats (34 %) sont attirés par des cabinets de taille moyenne (11 à 30 collaborateurs).

Miser sur l’état d’esprit et l’ambiance du cabinet pour attirer les candidats

Autre enseignement de l’étude, la rémunération n’est pas le premier critère de choix entre deux postes. Les candidats estiment que le salaire est aussi important (68 %) que l’état d’esprit et l’ambiance de travail (69 %). Plus on monte en expérience, plus la taille du cabinet importe : c’est le premier critère de choix (72 %) pour les professionnels ayant plus de 11 ans d’expérience. Toujours pour ces derniers, la rémunération arrive en deuxième place (65 %) avant la notoriété du cabinet (60 %).

Bonne ambiance de travail et évolution de la rémunération pour éviter le « turn over »

Qu’est-ce qui motivent les professionnels du secteur à ne pas changer d’employeur ? Là encore, une grande majorité répond « la bonne ambiance de travail » (79 %). Toutefois, la rémunération arrive ici en deuxième critère (71 %), au même plan néanmoins que la reconnaissance de la hiérarchie (71 %).

« Les enseignements de cette étude sont précieux » explique Mathieu BLAIE, Directeur Fed Finance. « Précieux pour les cabinets d’audit, d’expertise comptable et de conseil tel BDO, qui doivent adapter leur politique ressources humaines pour répondre aux évolutions sociétales. Précieux pour un cabinet de recrutement tel Fed Finance pour attirer les talents et créer la confiance avec les candidats à l’écoute du marché » ajoute-t-il.

« Dans un marché concurrentiel, la compréhension des attentes des candidats est une clé essentielle pour renforcer notre marque employeur : l’étude FED / BDO montre bien que la réussite d’un recrutement passe par l’adéquation entre les qualités des candidats et les valeurs de l’organisation qui recrute – c’est ce mix que BDO cherche à réaliser en offrant un environnement stimulant et varié à ses collaborateurs », souligne Michel LEGER, Président de BDO.

Source : http://www.fedfinance.fr/etude-candidats-audit-expertise-comptable-conseil-2016

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 6 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The FinTecher
- The Blockchainer
- Le Capital Investisseur

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Mercredi 16 Décembre 2015
Notez


DISCUSS / DISCUTER

1.Posté par Richard Villeneuve le 16/12/2015 15:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

En lisant votre étude, elle semble adaptée à un public junior ou intermédiaire mais inadaptée aux confirmés (40 ans) alors que pour conseiller une entreprise et donc un dirigeant l'expérience demeure l'élément pertinent. Ainsi contrairement aux pays tels que les USA ou Canada, retourner vers ces métiers semblent compromis lorsque l'on sort d'une direction financière d'entreprises quelque soit la taille.
Les comportements de ces cabinets doivent s'ouvrir et donc changer.

Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News