Le quotidien du futur de la finance depuis 2005 (Fintech, Blockchain, DeFi, IA)
              



COVID-19 : Salles de marchés et institutions financières face aux incertitudes liées aux enregistrements réglementaires


Par Chris Wooten Vice Président Exécutif – NICE Actimize



Les sociétés de technologie et de conseil, en charge de la criminalité financière, des activités des salles de marchés et des questions liées aux risques connexes, ont été submergées de demandes des institutions financières sur la manière dont nous pourrions les aider à mesurer les éventuelles répercussions, de plus en plus nombreuses, du Coronavirus sur leurs activités. Les questions liées aux incertitudes sur la tenue des enregistrements figurent désormais en tête des préoccupations exprimées par les principales institutions financières, notamment en ce qui concerne les transactions des salles de marchés.

Nous avons constaté que les activités liées au Coronavirus frappent actuellement les institutions financières de plein fouet. Nous avons ainsi pu en mesurer les conséquences lorsque HSBC a fermé son établissement de Canary Wharf à Londres parce que l'un des employés de son pôle recherche a été testé positif au Coronavirus, ce qui a eu pour effet la décontamination de l'établissement et la réalisation d'une évaluation des risques portant sur la réintégration des employés dans le bâtiment.

Les « enregistrements » réglementaires obligatoires ne constituent pas le seul problème en jeu pendant cette crise, mais l'enjeu prédominant concerne l'enregistrement des transactions financières et la nécessité de se montrer vigilant quant aux risques pouvant survenir de la part des employés travaillant depuis leur domicile. Les institutions financières travaillent de concert avec leurs fournisseurs de technologie sur tous ces problèmes afin de protéger l'intégrité des marchés et d'assurer la transparence en appliquant les mêmes contrôles au domicile de l'employé qu'au bureau.

La National Futures Association (NFA), la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), ainsi que la COB (Commission des opérations de bourse) aux États-Unis, sans oublier l'Autorité monétaire de Singapour (MAS) et la Financial Conduct Authority (FCA), ont régulièrement communiqué à leurs collaborateurs les répercussions opérationnelles que le virus pourrait provoquer dans le cadre des réglementations commerciales et autres réglementations financières, faisant ainsi preuve d'une approche opportune de leur soutien et de la surveillance des problèmes cruciaux.

Un fait essentiel à retenir, qui distingue notre industrie, concerne les réglementations gouvernementales qui exigent de toutes les entreprises de services financiers d'enregistrer et de sauvegarder toutes les communications et activités commerciales de leurs employés assujettis à la réglementation. La redondance des sites devient ainsi un problème logistique difficile, à plusieurs égards, mais les fournisseurs et les institutions financières travaillent le plus étroitement et le plus rapidement possible pour proposer une démarche claire permettant de faire face à ces difficultés.

Toutes les grandes sociétés de courtage ont mis en place des plans de secours pour soutenir leurs salles de marchés. En cas de crise (tempête majeure, attaque terroriste, etc.) susceptible d'affecter le personnel de leurs salles de marchés, les entreprises mettront en place leurs plans de secours et donneront leur autorisation pour poursuivre les activités dans leurs installations redondantes. Mais dans le cas d'une pandémie, nous craignons de ne pas être capables de localiser rapidement l’origine du problème.

Il semblerait que des entreprises sont en train de créer des « sites propres », où les employés (traders) ne présentant pas de symptômes du virus pourraient travailler. Ce type d'initiative exige de la part des entreprises une certaine agilité. Et la technologie actuelle, en partie grâce au Cloud ou à l'automatisation, contribue à procurer cette agilité.

Par ailleurs, ces entreprises doivent poursuivre leurs activités de trading 24 h/24, 7 jours/7, tout en enregistrant les équipes de leur bureau de trading qui sont « sur site » ou « en télétravail » comme partie intégrante de tout plan. Avec d'autres fournisseurs, nous collaborons avec les clients pour les aider à conserver la flexibilité dont ils ont besoin pour maintenir la conformité, et ce peu importe le lieu d'où travaillent leurs employés.

Une récente communication de la NFA fait état d'autres problèmes. En effet, la NFA note que si la situation venait à s'aggraver, elle « aura fait le nécessaire en coordination avec les différentes chambres de commerce et de l'industrie pour pallier les éventuels domaines de préoccupation ». De plus, le personnel de la NFA et celui de la CFTC ont évoqué un éventuel besoin d'allégement de la réglementation. Toujours selon la déclaration de la NFA, « le personnel de la NFA et celui de la CFTC pensent à adopter une approche pratique qui permettra à ses membres d'avoir une flexibilité appropriée dans la mise en œuvre des plans de secours nécessaires à la poursuite de leurs activités ».

Les grandes institutions financières ont certainement mis en place des plans opérationnels pour faire face à tous les scénarios possibles susceptibles d’avoir un impact important sur leurs activités. D'après nos sources, les acteurs de nos marchés financiers s'efforcent d'examiner les points faibles potentiels qui pourraient survenir dans le cadre de cette situation unique.

Nous encourageons toutes les entreprises à mettre en place et à suivre les meilleures pratiques dans le cadre de leurs plans de conformité et de continuité, à examiner tous les scénarios d’aide possibles et à travailler avec leurs partenaires commerciaux pour établir des protocoles clairs dans cet environnement en pleine mutation.

Soyez assurés que les régulateurs examinent ces problèmes en temps réel au sein de leurs groupes de travail et contactent les entreprises pour localiser leurs vulnérabilités afin de pouvoir y remédier efficacement.

Il est clair que les entreprises technologiques travaillent 24 h/24 et 7 jours/7 avec les clients et partenaires pour traverser cette situation difficile de la façon la plus consciencieuse et la plus attentive possible et qu’elles se tiennent prêtes à faire face à cette situation en constante évolution qui affecte les marchés des capitaux.


Chaineum : Neo Investment Bank
Laurent Leloup : Conférencier blockchain
HealthTech.Finance : HealthTech Investment Bank

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Vendredi 17 Avril 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News