Quotidien Finance, Corporate Finance, Crypto Finance, ICO, STO, Blockchain Daily News


              



C’était trop beau !


Lundi 29 avril, il a suffi que le Président de la République annonce des réformes de tous ordres afin de promouvoir l’esprit d’entreprendre – seule solution pour inverser la tendance dépressive dans laquelle nous nous enfonçons – pour qu’aussitôt ses soutiens, dont certains très proches, entonnent en chœur le chant nostalgique des utopies anciennes.



Alain Goetzmann
Alain Goetzmann
C’est d’abord cette proposition de loi des députés PS sur la reprise des sites rentables. Il est quand même confondant que des députés, en France, ne sachent pas encore que la rentabilité d’un site dépend, pour la plus grande part, de la marque des produits qui y sont fabriqués et de la fidélité des clients à cette marque. Qui peut encore imaginer aujourd’hui que la cession d’un site, dénué de ces deux éléments essentiels, puisse assurer la pérennité de ses emplois ? Et qui osera s’attaquer au droit de propriété pour y remédier ?

C’est ensuite le traitement du dossier Dailymotion. Sans prendre position sur le fond, observons quand même que, face à Google-YouTube, une association Yahoo-Dailymotion n’était pas dénuée de sens. Espérons donc que nous n’aurons pas un jour à regretter cette alliance avortée car, ne nous leurrons pas, Dailymotion est un nain parmi les géants de l’internet. Mais c’est la méthode, d’un autre temps, qui étonne. France Télécom est un groupe du CAC 40 avec un Président élu par les actionnaires, dont l’Etat, lequel, avec 25% du capital, n’est plus majoritaire depuis longtemps. Que vient faire un ministre dans une négociation d’entreprises internationales libres et indépendantes ? En quoi les services du ministère seraient-ils plus compétents que l’état-major de l’entreprise pour juger de ce qui est bon pour elle ?

C’est enfin Jean-Luc Mélanchon – d’accord, ce n’est pas le plus crédible des hommes politiques, mais ses voix ont fait élire l’actuel Président – qui décrète que l’enseignement de l’entrepreneuriat à l’école est celui de la cupidité. Cette mesure de bon sens, dans un pays réfractaire à l’économie, est aussitôt caricaturée alors que, dans le concert des décisions annoncées par le Président en début de semaine, c’est l’une des plus emblématiques et des plus porteuses de modification des comportements pour l’avenir.

Ah qu’il est long le chemin qui réconciliera les Français avec la liberté d’entreprendre.

 

Direction financière et stratégique
Levée de fonds, introduction en bourse, fusion-acquisition
Agrément CIF N° F000131 - Listing Sponsor sur Alternext
88 bis, avenue Charles De Gaulle 92200 Neuilly-sur-Seine

Mardi 7 Mai 2013
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News