Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Brexode: le marché de l’emploi du Royaume-Uni de moins en moins attractif pour les Anglais… et les Européens


Le 29 mars 2019, le Royaume-Uni aura quitté l’Union Européenne. Alors que la date fatidique approche, l’accord sur cette séparation a été entériné ce dimanche 25 novembre, mais il doit encore être ratifié par le parlement britannique. Quelles sont les conséquences pour les chercheurs d’emplois européens ?



Indeed, premier moteur de recherche d’emploi au monde, a analysé l’impact des négociations sur le Brexit sur le marché du travail européen.

Ce “divorce” va limiter la liberté de mouvement des travailleurs qui était rendue possible dans le cadre de l’Union Européenne, mais va aussi fortement impacter la situation économique du Royaume-Uni.
L’analyse menée par Indeed repose sur l’évolution du nombre de recherches d’emploi dans la zone UE par des personnes résidant au Royaume-Uni, mais également sur les recherches d’emploi effectuées vers le Royaume-Uni par des résidents du reste de l’UE.

Le constat parle de lui-même : les courbes se croisent depuis les résultats du référendum en 2016.

Le Brexit est bien parti pour se transformer en Brexode

Le nombre d'emplois occupés outre-Manche par des citoyens non britanniques de l'UE a diminué de 132 000 depuis le troisième trimestre de l’année dernière, tombant à 2,25 millions, selon le Bureau des statistiques nationales du Royaume-Uni, soit la chute la plus importante jamais observée.

Les craintes liées à la tension politique, la hausse du coût de la vie ou le potentiel ralentissement de l’économie inquiètent également les salariés britanniques.

Pour preuve, les recherches d’emploi effectuées par les Britanniques en dehors de leur pays était déjà en augmentation avant le référendum, et elle se poursuit à mesure que l’échéance du Brexit se rapproche.
Ces recherches d’emploi ont augmenté de 25,6% depuis avril 2015, preuve que les débats et les négociations ont eu un impact direct sur les salariés britanniques, et que ceux-ci regardent de plus en plus vers les marchés du travail européens.

Les chercheurs d'emploi européens s’intéressent moins aux emplois britanniques

L’un des mots d’ordre du Brexit est de privilégier les Britanniques sur le marché du travail. Ces annonces qui rendraient plus difficiles l’embauche de salariés non-Britanniques ont eu pour conséquence de faire chuter les recherches d’emploi des Européens vers le Royaume-Uni, comme le souligne l’analyse d’Indeed.

Ce déclin, initié avant le référendum sur le Brexit, s’est poursuivi depuis l’annonce et au fur et à mesure des négociations et déclarations du parti Conservateur.

Néanmoins, l’économie britannique a besoin de main d’œuvre étrangère, hautement ou faiblement qualifiée, et de nombreux secteurs de l’économie sont vulnérables à un «Brexodus» (terme utilisé outre-Manche). C’est le cas de secteurs tels que la finance, les technologies, ou encore le secteur du bâtiment par exemple. Des bouchers aux dentistes, en passant par les filles au pair, de nombreux emplois au Royaume-Uni sont occupés par des citoyens de l'Union Européenne.

Alors que le Brexode se confirme réellement à l'approche du Brexit et que l'incertitude quant à l'ouverture future du marché du travail britannique augmente, une pénurie de main-d'œuvre dans des secteurs clés de l'économie est à craindre.

“Le Brexit va contraindre les dirigeants britanniques à redéfinir la politique d’immigration pour compenser la perte de main d’oeuvre consécutive à la fin de la liberté de circulation pour les Européens, elle-même conséquence du retrait britannique du marché intérieur. Le le gouvernement britannique semble pour le moment tabler sur l’intérêt des étrangers non-Européens, qui seront désormais sur un pied d’égalité avec les ressortissants de l’UE, pour venir s’installer et travailler au Royaume-Uni. ”, explique Alexandre Judes, économiste chez Indeed.

A propos d’Indeed
Indeed est le premier moteur de recherche d’emploi au monde. Plus de 200 millions de personnes effectuent une recherche d’emploi, publient leur CV et recherchent une entreprise via Indeed chaque mois. Indeed est disponible dans plus de 60 pays, dans 28 langues et représente la première source de candidats pour des milliers d’entreprises.
indeed.com

Finyear & Chaineum

Le quotidien Finyear
- Sa newsletter quotidienne :
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation, Finance Digitale, Cryptofinance.

Read for free :

The daily newspaper Finyear
- Its daily newsletter :
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in Finance innovation, Digital Finance, Cryptofinance.

----------------

Chaineum Capital Partners, independent advisory firm.
ICO & STO advisory boutique, fundraising, corporate finance.

Jeudi 29 Novembre 2018
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News