Corporate Finance, DeFi, Blockchain, Web3 News
Fintech, DeFi, Blockchain, Web3 Daily News by Finyear

Bertin Technologies : après sa reprise, la pépite industrielle se tourne vers l’avenir

Bertin Technologies est l’incarnation depuis 65 ans de l’innovation et du génie industriel français dans différents domaines stratégiques. Récemment rachetée par le fonds tricolore FCDE, l’entreprise semble avoir enfin soldé la question de son indépendance et de son autonomie.


Bertin Technologies, fleuron de l’innovation française et présente notamment dans la défense, la sécurité et le médical, a annoncé participer du 23 au 25 mai, à l'édition 2022 de NCT Europe, qui se déroulera à l'Universität der Bundeswehr à Munich, en Allemagne. L’entreprise va présenter son offre de détection et d'identification des menaces chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires. Bertin Technologies affiche de fait une excellente forme et devrait en effet enregistrer en 2021 une croissance de son chiffre d’affaires de plus de 10 % par rapport aux 78 M€ réalisés en 2020, même si ce chiffre restera en-deçà de celui de 2019 (90 M€).

Vivier d’ingénieurs et de savoir-faire

Il faut avant tout rappeler que Bertin Technologies est une entreprise relativement unique en France. Une entreprise historique d’abord, fondée en 1956 par l’ingénieur Jean Bertin, inventeur de l’inverseur de poussée qui équipe les moteurs d’avion à réaction, mais aussi des aéroglisseurs et de l’aérotrain utilisant l’effet de sol. Après sa mort, en 1975, l’entreprise a continué à développer des prototypes pour la défense et l’aéronautique. Puis, après des années 1990 difficiles suite à l’arrêt des grands programmes militaires et civils français, l’entreprise a renoué avec la croissance dans les années 2000 en fournissant des prestations d’études et d’expertises de haut niveau et en construisant des équipements innovants dans de nombreux domaines, spécialiste industriel reconnu dans le monde entier.

Car Bertin Technologies est aussi unique par la multiplicité de ses compétences, de ses métiers et de ses secteurs d’activité. Des compétences pluridisciplinaires, qui vont de la mécanique, de l’électronique et de l’optique aux biotechnologies, en passant par le développement logiciel ou l’ergonomie, la valeur ajoutée de l’entreprise résidant dans l’association de ces différentes disciplines scientifiques pour concevoir et fabriquer des équipements innovants. Ces compétences pluridisciplinaires et cet ancrage multisectoriel font depuis 65 ans la dynamique et la singularité de Bertin Technologies sur la scène industrielle française. Sa longue expérience de l’innovation lui permet ainsi de développer, de construire et de commercialiser dans le monde entier des systèmes et des instruments dans les domaines de la défense, du nucléaire, de l’aéronautique et du spatial, des sciences de la vie et de la santé...

On parle également d’une entreprise industrielle qui investit 10 % de son chiffre d’affaires dans la recherche et développement (R&D) pour son compte propre et compte 170 brevets en activité à l’international, dont cinq déposés en 2020. Une société qui multiplie les partenariats de recherche, académiques et industriels, et contribue activement à l’innovation française et européenne. Car l’ADN de Bertin Technologies, c’est bien l’innovation par la R&D… Et son principal atout est son capital humain, à la fois pluridisciplinaire et de haut niveau scientifique et technique, avec une forte proportion d’ingénieurs, de docteurs et de techniciens supérieurs. Plus des deux tiers de ses 450 salariés sont en effet des ingénieurs ou des cadres de haut niveau.

L'entreprise est présente avec des filiales dédiées en Allemagne, en Suède, en Angleterre, aux USA et en Italie et réalise environ la moitié de son chiffre d’affaires à l’international, sur tous les continents. Elle dispose de moyens d’intégration et d’industrialisation performants : halls d’intégration et d’essais, salles blanches, laboratoires intégrés, bureaux d’études, plateformes logicielles, puissance de calcul... Des installations basées en France, en Allemagne et en Grande-Bretagne, qui lui permettent de mener à bien ses propres projets et ceux qui lui sont confiés par ses clients, dans des conditions souvent très réglementées et ultrasécurisées.

Le développement de systèmes et d’instruments à haute valeur ajoutée, conçus à la demande de ses clients, est une activité historique de Bertin Technologies. Equipements de laboratoire, préparation d’échantillons, capteurs optiques, infra-rouge, systèmes nucléaires et radiologiques, grands instruments scientifiques, systèmes de qualification d’équipements spatiaux… Autant de systèmes complexes exigeant un haut niveau de compétences.

Préserver l’indépendance, les emplois et les savoir-faire

La société a certes été amputée récemment de sa branche Energie & Environnement, vendue au groupe d’ingénierie indépendant Naldeo en septembre 2020, ainsi que de ses activités logicielles dans la cyber-sécurité et la cyber-intelligence (Bertin IT et Vecsys), cédées à la société ChapsVision en juin 2021. Heureusement la reprise par le FCDE a permis d’éviter la vente à la découpe de la société et que ses technologies et brevets ne tombent entre des mains étrangères. L’industrie française avait beaucoup à y perdre au moment même où la réindustrialisation du pays est sur toutes les lèvres, car ce qui fait la valeur d’une telle entreprise, au-delà de ses positions sur différents marchés, c’est bien sûr la qualité de ses équipes et la formation de ses personnels - sa « matière grise » -, sa longue expérience de l’innovation et sa culture d’entreprise.

Avec une reprise qui garantit son indépendance et son autonomie, Bertin Technologies, qui a aujourd’hui atteint la maturité, peut désormais voler de ses propres ailes, avec un véritable partenaire de développement, capable d’accompagner la croissance organique et externe de l’entreprise. Ce dont Bertin Technologies avait besoin, c’était en effet d’un vrai projet de développement, garant de l’indépendance, de l’emploi et des savoir-faire de l’entreprise, et porté de préférence par un acteur français expérimenté et doté des moyens financiers nécessaires pour assurer son développement : autant de cases que coche le FCDE. Le nouveau propriétaire a clairement affiché son projet de faire de Bertin Technologies un industriel indépendant de premier plan. La direction de le FCDE a formulé son souhait de « pouvoir accompagner le groupe dans sa prise d’indépendance, appuyer son développement organique et soutenir le groupe dans une politique de croissance externe par consolidation de positions et technologies complémentaires » .

Par ce rachat, Bertin Technologies peut espérer désormais préserver cette culture unique, qui a convaincu les nouveaux propriétaires, et qui lui permet de sortir des sentiers battus afin de trouver des solutions innovantes pour des clients comme la DGA (Délégation générale pour l’armement), le CEA (Commissariat à l’énergie atomique), Areva, EDF, Airbus ou Thales, ou encore pour de grands labos pharmaceutiques comme Sanofi ou Pfizer et des start-ups des biotechnologies.

Depuis ses origines, Bertin Technologies incarne, au travers de ses réalisations, le génie industriel français. Souhaitons-lui de continuer longtemps à le perpétuer.

Jeudi 7 Juillet 2022




OFFRES D'EMPLOI


OFFRES DE STAGES


NOMINATIONS


DERNIERES ACTUALITES


POPULAIRES