Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



BIAN : Une initiative pour une banque sans cœur


C'est pas mon idée ! L'innovation dans les services financiers, par Patrice Bernard.



BIAN : Une initiative pour une banque sans cœur
Il était temps ! Une poignée de banques, prenant (enfin) pleinement conscience de la dangereuse impasse dans laquelle les mènent leurs vieux cœurs de systèmes informatiques, ont décidé de mettre en commun leurs ressources afin de définir une approche adaptée aux exigences contemporaines et résistante au risque d'obsolescence.

Quoi qu'en pensent les responsables de nombreux établissements, les composants techniques qui constituent les fondations même de la banque, souvent identiques à ce qu'ils étaient il y a plusieurs décennies (à une époque on n'existaient pas de services en ligne ou mobiles), ne sont plus en mesure de faire face aux enjeux actuels de multiplication des points de contact avec les clients, d'accélération constante des opérations, de réactivité aux nouveaux besoins et attentes, d'innovation permanente…

À vrai dire, la cause principale de leurs limitations n'est probablement pas tant l'âge de ces plates-formes que la manière dont elles se sont développées au fil des années, par accumulation de fonctions interdépendantes. En guise de confirmation, un signe qui ne trompe pas est l'hésitation et l'incertitude de quiconque est amené à répondre à la question : « qu'est-ce qu'un cœur bancaire ? ». Alors que, fondamentalement, il devrait s'agir uniquement du module de tenue de comptes, il comprend maintenant presque tous les métiers (certains y intègrent jusqu'à la gestion des clients, parait-il !).

Avec quelques fournisseurs de technologies (dont l'inévitable IBM), 6 institutions financières de premier plan – 4 américaines, Citi, JPMorgan Chase, PNC et Wells Fargo, et 2 asiatiques, Bangkok Bank et CIBC – admettent finalement que la situation est intenable et ont donc lancé une initiative au sein du BIAN, association dont la vocation est de définir un référentiel d'architecture informatique commun pour le secteur, afin de créer une plate-forme à l'état de l'art permettant d'aborder l'avenir avec confiance.

Le plan est d'autant plus ambitieux qu'il ne suffira pas de concevoir un nouveau système, simple remplacement du précédent, qui serait susceptible de retomber très rapidement dans les mêmes pièges, mais d'inventer un modèle radicalement différent, qui devra être à même de résister à l'usure du temps. La réponse proposée est donc une « banque sans cœur » (« coreless bank »), dans laquelle ce sont des services élémentaires, modulaires et interchangeables, qui assureront les indispensables fonctions de base.

Initialement, seul un projet pilote est envisagé, qui devrait couvrir quelques produits destinés au grand public (paiements, crédit à la consommation…) et, s'il est question d'implémentation effective, elle sera probablement laissée à la charge des partenaires technologiques de l'initiative. L'objectif serait de mettre à la disposition des banques un jeu de composants faciles à déployer (y compris sur des infrastructures infonuagiques), accessibles par l'intermédiaire d'API, pour réduire les adhérences.

Il restera cependant de sérieux obstacles à franchir avant de réaliser cette vision. Non sur la concrétisation de la plate-forme elle-même, puisqu'elle n'est guère qu'une déclinaison des bonnes pratiques d'architecture actuelles, mais sur la capacité des institutions financières à la mettre en place dans leur environnement. En effet, le principal frein à la modernisation des cœurs bancaires est et reste la transition entre deux systèmes, dont celui qui doit céder sa place est enfoui dans un amas inextricable.

Par Patrice Bernard.
Fondateur du blog C’est pas mon idée






Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est un cabinet de conseil en opérations de haut de bilan offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a leading corporate finance advisory firm with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Mardi 1 Octobre 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles