Quotidien future finance
              



Atomyze lance une plateforme d’émission de tokens pour actifs industriels


«Le but principal de l’émission est l’élaboration d’un mécanisme moderne et transparent pour numériser les actifs», explique Marco Grossi, CEO d’Atomyze.



La plateforme d’émission de tokens Atomyze, développée à l’aide de la technologie de blockchain Hyperledger Fabric a été lancée en mode bêta. Premier producteur mondial de palladium et de nickel à haute teneur et producteur de premier plan de platine et de cuivre, PJSC MMC Norilsk Nickel sera le premier émetteur de tokens dans le cadre du projet et le premier groupe industriel à proposer ses actifs sous forme de tokens sur la plateforme.

La plateforme d’émission de tokens Atomyze utilise la Distributed Ledger Technology pour représenter des actifs physiques au format numérique, facilitant ainsi les échanges et garantissant des délais de transaction plus courts ainsi qu’une visualisation des transactions avec permissions. Atomyze contribuera à faire évoluer les modes de collaboration traditionnels des entreprises industrielles avec leurs principales parties contractantes.

Les partenaires industriels majeurs de l’entreprise auront accès à la plateforme au cours de la phase de test. Parmi les partenaires de Nornickel invités à participer à la phase de test figurent Trafigura, Traxys et Umicore. Après obtention de toutes les licences requises, Atomyze sera accessible à d’autres types d’émetteurs pour être ensuite exploitée commercialement à grande échelle.

Les services Atomyze fourniront également aux émetteurs un accès au financement à des conditions optimaux, les mettront en contact avec un nouveau pool d’investisseurs et leur offriront également la possibilité de mieux rentabiliser leurs opérations, ce qui leur permettra d’atteindre de nouveaux niveaux de flexibilité dans leurs échanges avec les consommateurs.

«Le but principal de l’émission de tokens n’est pas l’achat ni l’échange de cryptomonnaies, mais l’élaboration d’un mécanisme moderne et transparent pour numériser les actifs ainsi que la création de nouveaux marchés numériques, où l’émission de tokens est un service permettant aux émetteurs de transférer les droits sur leurs actifs au format numérique», explique Marco Grossi, CEO d’Atomyze.

Nornickel envisage d’utiliser les services de la plateforme pour émettre des tokens représentant une partie de ses volumes contractuels. Ainsi naîtra une nouvelle classe de produits destinés à un large éventail d’acteurs désireux d’investir sur le marché des actifs numériques. Les tokens émis seront adossés à des réserves de métaux, qui seront soumises à un audit périodique. Initialement, Nornickel testera des tokens adossés au palladium, au cobalt et au cuivre. Par la suite, la société prévoit d’émettre des tokens pour de nouveaux métaux et de passer ainsi progressivement à des moyens d’échange numériques. La première année, le volume d’émission total devrait atteindre jusqu’à 10 % du volume global des ventes de la production de Nornickel.

«L’économie tout entière est en passe d’être numérisée. Cela signifie que le flux de capitaux migre de l’économie traditionnelle vers l’économie numérique. Nornickel investit dans une diversité de solutions numériques destinées aux applications industrielles. L’émission de tokens pour le règlement des paiements constitue l’une de ces applications. Nornickel sera la première entreprise parmi les leaders des industries extractives à se lancer dans le commerce basé sur les tokens. Ce projet intéresse Nornickel, car il permettra à l’entreprise de populariser le palladium et d’autres métaux en adoptant des méthodes de commerce numérique», fait observer Vladimir Potanin, président de PJSC MMC Norilsk Nickel.

IBM a joué un rôle crucial dans le projet. En qualité de partenaire technologique essentiel, la société a contribué au développement de la plateforme et aidé Atomyze à intégrer un mécanisme sophistiqué de consensus tolérant aux pannes byzantines (Byzantine Fault Tolerance, BFT) dans la plateforme de blockchain Hyperledger Fabric. Ce mécanisme innovant de création de consensus et l’intégration d’un large éventail de validateurs de confiance accroît la crédibilité de la plateforme, améliore la transparence des transactions pour les investisseurs, les auditeurs et les autorités réglementaires et constitue également un fondement pour l’expansion future de la communauté des émetteurs.

«Les efforts conjoints d’Atomyze, d’IBM et de Nornickel ont rendu possible le développement d’une solution industrielle puissante et unique à tous égards. Le commerce des actifs/matières premières ne représente que l’une des nombreuses opportunités de notre secteur, dans lequel l’émission de tokens peut transformer les processus métier actuels», estime Manish Chawla, directeur général mondial des secteurs de l’énergie et des ressources naturelles chez IBM. «En qualité de leader de la création de réseaux blockchain privés à permission et régis pour le secteur industriel, nous sommes soucieux de contribuer à promouvoir l’idée d’une nouvelle économie fondée sur les tokens.»

Atomyze déploie la plateforme sur le cloud public d’IBM afin de fournir des données utilisateur ultrasécurisées, respectant ainsi ses obligations de conformité RGPD (règlement général sur la protection des données) et C5 (Cloud Computing Compliance Controls Catalog) et favorisant la protection contre les menaces externes et internes. Le principe de la sécurité dès la conception a été pris en compte dès les premiers stades du développement du système. Une autre caractéristique de la plateforme visant à garantir la confiance est l’identification obligatoire de chaque utilisateur pour la conformité aux exigences KYC (connaissance du client), KYB (connaissance du métier) et AML (lutte contre le blanchiment d’argent).



No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Lundi 16 Mars 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Newsletter quotidienne gratuite




Finyear - Daily News