Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Ambition Survey 2011 : étude BDO auprès de 750 CFO


La France à la 9ème place des investissements étrangers selon 750 directeurs financiers internationaux.



Laurent Leloup
Laurent Leloup
La Chine, les Etats-Unis et l'Allemagne dans le Top 3
Dans quelle région du monde investir ? La France est-elle attractive ? Dans un marché globalisé, mais en proie une crise économique et financière sporadique depuis 2007, l’étude BDO Ambition Survey fait le point auprès de 750 directeurs financiers de PME et de grands comptes.

Un optimisme général malgré le contexte économique incertain
Selon l’étude, les directeurs financiers sont unanimes (95%) à envisager sereinement leurs projets de développement international, et ce, malgré le climat économique morose. Ainsi, ils estiment que d’ici trois ans, près de la moitié (44%) du chiffre d’affaires de leur entreprise sera générée par leur activité à l’étranger – contre 37% actuellement. La mondialisation accrue, le contrôle aux frontières plus souple, sont les principaux facteurs pour lesquels 23% des directeurs financiers sont plus optimistes qu’il y a trois ans.

Le défi de l’expansion à l’international : la recherche de ressources locales davantage que l’accès au crédit
Étonnamment, l’accès au crédit ne semble pas représenter de difficulté pour 69% d’entre-eux. Cependant, 28% estiment que la crise financière et l'environnement économique de manière générale rendent la vie des affaires plus difficile (l’étude a été réalisée en juillet 2011). Pour 52% des directeurs financiers interrogés, la problématique la plus courante est de recruter localement le bon collaborateur avec les compétences et les connaissances adaptées.

Au baromètre « BDO Global Market Opportunity » qui mesure le potentiel
d’opportunités à 3 ans des différents pays, la Chine, les Etats-Unis et l'Allemagne sont sur le podium aux yeux des investisseurs L’étude rappelle que les directeurs financiers se concentrent principalement sur la taille du marché ainsi que sur les opportunités de croissance offertes par les pays étrangers. Deux facteurs qui expliquent leur intérêt pour la Chine, les Etats-Unis et l’Allemagne, pays privilégiés pour le développement des activités à l’étranger. Aux yeux des directeurs financiers, le volume d’affaires potentiel en Chine représente trois fois celui du Royaume-Uni (5ème au classement), du Brésil (5ème) ou de la France (7ème). Mais en Chine, opportunités et risques vont de pair, le pays étant perçu comme l’un des plus compliqués pour conduire des affaires.

Ambition Survey 2011 : étude BDO auprès de 750 CFO

Ce baromètre est basé sur les déclarations d’intention des directeurs financiers concernant leurs projets de développement à l’international dans les 3 ans à venir et sur le nombre de citations recueillies par chaque pays (moyenne fixée à 100).

Les trois facteurs décisifs pour choisir un terrain d’expansion :
- La taille du marché (60%),
- L’accès à de nouveaux clients (50%) taux de croissance (46%)

Les trois freins principaux au développement international :
- La concurrence locale (35%),
- les formalités administratives (34%)
- le cours des devises

« Pour la seconde édition de Ambition Survey, notre enquête révèle que dans un contexte économique morose, une large majorité des directeurs financiers interrogés est confiante et étonnamment optimiste quant à la poursuite du développement international de ses activités. Toutefois ces derniers s’accordent à dire que l’on ne peut se contenter de déployer des pratiques commerciales « universelles » sur un nouveau marché. C’est ce besoin d’une connaissance approfondie des différents marchés géographiques et des réseaux locaux, aussi bien institutionnels que « business », que nos clients nous remontent également au fil des missions », souligne Fabrice Chaffois, associé de BDO.

A qui la France plait-elle ?
Le marché français est une priorité pour l'expansion internationale des entreprises allemandes, néerlandaises et chinoises. La France, quant à elle, concentre son expansion sur l'Allemagne et l'Espagne.
Les atouts français :
- La taille du marché (64%),
- la conquête de nouveaux clients (64%)
- les réseaux de distribution efficaces (43%) sont les trois principaux atouts identifiés par les DAF lorsqu’ils s’implantent en France.

A contrario, l’intensité de la concurrence locale (45%), les formalités administratives (31%) et la difficulté à imposer une nouvelle marque (31%) sont les challenges les plus mentionnés pour la France.

L’étude fait logiquement apparaître un lien fort entre la taille potentielle du marché et le chiffre d’affaires attendu : les BRIC, les Etats-Unis, l’Allemagne, Le Royaume Uni, l’Arabie Saoudite sont ainsi des pays plus convoités que la France, 9ème au classement des pays potentiellement les plus attractifs. 51% des DAF s’attendent à voir les revenus de leur entreprise progresser dans les trois prochaines années en s’implantant en France (contre 81% en Chine, 73% aux Etats-Unis, 61% en Allemagne, 56% au Royaume Uni ou encore 45% aux Pays-Bas).

Ambition Survey 2011 : étude BDO auprès de 750 CFO

Les Directeurs financiers français : Principaux enseignements
- L'obtention des crédits pour investir à l'international n'est généralement pas un souci pour les directeurs financiers français (58% contre une moyenne globale de 69%)
- Trouver des conseils pratiques en matière de développement international est un véritable défi pour 66% d’entre eux (soit davantage que pour les DAF des 12 autres pays interrogés)
- Trouver les bonnes compétences locales est le challenge le plus difficile à relever pour 70% d’entre eux
- Les ressources internes (60%) et les contacts clients existants (42%) sont les principales sources de confiance en phase de développement international
- Les ressources humaines seront l’investissement majeur des entreprises françaises dans les 3 prochaines années.

« Une solide connaissance de la culture locale et la nécessité de trouver les bonnes compétences « sur place » sont des facteurs de risques non négligeables qui ont tendance à modérer la confiance des directeurs financiers dans l’expansion internationale de leur entreprise », souligne Fabrice Chaffois.

A PROPOS DE L'ENQUÊTE
L'étude Ambition Survey a été réalisée à l’été 2011 auprès de plus de 750 directeurs financiers (dont 50 français) d’entreprises dont le chiffre d’affaires est compris entre 50 millions et 1 milliard de dollars, dans 13 pays à travers le monde (Australie, Brésil, Canada, Chine, France, Allemagne, Inde, Japon, Pays-Bas, Russie, Arabie saoudite, Royaume-Uni, Etats-Unis).
Note BDO France SAS est membre de BDO International Limited, société de droit anglais (company limited by guarantee), et fait partie du réseau international de sociétés membres indépendantes BDO.
BDO est la marque utilisée pour désigner le réseau BDO et chacune de ses sociétés membres.
Le chiffre d’affaires global des sociétés membres de BDO s’élève à plus de 5 milliards de dollars en 2010. Le réseau international compte plus de 1100 bureaux dans 127 pays et plus de 46 000 collaborateurs qui fournissent des services d’audit et de conseil à travers le monde.

Laurent Leloup

Jeudi 2 Février 2012
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News