Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



61% des chefs d'entreprise pensent que les pirates informatiques gagnent la guerre de la cybercriminalité… et beaucoup ignorent le problème


Un sondage paneuropéen portant sur près de 600 entreprises florissantes* a révélé que 61 % des cadres siégeant au conseil d'administration de leur entreprise estimaient qu'en matière de lutte contre la cybercriminalité, les attaques des pirates informatiques étaient plus sophistiquées que les mesures mises en place par les développeurs de logiciels.



Cette image du pirate informatique tout puissant est corroborée par le constat selon lequel 60 % de ces membres du conseil pensent avoir été victime d'une faille de sécurité sans le savoir, 73 % se sentent menacés par la cybercriminalité et seulement 31 % estiment que leur stratégie de sécurité les protègera d'une cyberattaque.

L'étude sur la cybersécurité réalisée pour le compte de RSM par les European Business Awards a également révélé des lacunes dans les efforts déployés pour faire face à la menace, avec 21 % des entreprises n'ayant mis en place aucune mesure de cybersécurité.

Gregor Strobl, le responsable de la technologie et de la gestion des cyber-risques chez RSM Allemagne, a déclaré : « En matière de cybersécurité, le manque de confiance des entreprises est compréhensible dans la mesure où, dans l'état actuel des choses, les menaces sont plus importantes que la protection et le pirate informatique a toujours deux coups d'avance. »

« Non seulement les pirates informatiques sont de plus en plus nombreux mais nous assistons également à la formation de groupements au sein desquels des organisations criminelles du monde entier unissent leurs forces et collaborent par l'intermédiaire du dark web dans une optique géopolitique, ce qui renforce les menaces. »

« Toutefois, ne rien faire n'est pas une option. Il est très inquiétant qu'une entreprise européenne sur cinq n'ait pas de moyen coordonné de lutter contre la cybercriminalité. L'investissement dans des contrôles pour prévenir, détecter, contenir et renforcer la confiance peut faire la différence entre une réponse contrôlée ayant un impact moindre et un scandale public pouvant engendrer d'importantes pertes financières. »

La recherche a également porté sur les attitudes vis-à-vis de la cybersécurité au sein des entreprises et mis en évidence un manque de participation de la part de la haute direction face aux menaces visant les entreprises.

La cybersécurité n'est actuellement que rarement ou seulement occasionnellement discutée au conseil d'administration dans 54 % des entreprises, ce qui conduit 65 % des personnes interrogées au sein des entreprises à affirmer qu'elle devrait être discutée davantage au niveau de la direction. Cependant, un haut dirigeant du conseil interrogé sur trois (33 %) pensait que la cybersécurité n'avait pas besoin d'être discutée davantage.

Les avis étaient partagés au moment de définir à qui revenait la responsabilité ultime de la sécurité des entreprises avec seuls 31 % des personnes interrogées estimant que la responsabilité de lutter contre la cybercriminalité incombait au directeur général et 20 % au directeur informatique.

M. Strobl a déclaré : « La gestion du cyber-risque doit appartenir au conseil d'administration. Il arrive encore trop souvent que les cadres supérieurs ne voient pas la nécessité d'investir dans la cybersécurité et demeurent malheureusement convaincus qu'ils n'ont encore jamais été victimes d'une attaque (à leur connaissance) et que cela n'arrivera par conséquent jamais. »

« C'est tout particulièrement un problème pour les petites entreprises dotées de budgets limités, sans responsable de l'informatique ou directeur des technologies de l'information, et dont le directeur général a une connaissance limitée de la cybercriminalité. »

« Tout cela changera avec l'augmentation du nombre d'infractions et d'amendes publiques, mais nous encourageons activement les cadres supérieurs à comprendre les risques liés à la cybercriminalité, leur incidence sur les organisations dont ils sont responsables et à faire appel à des spécialistes pour protéger leur entreprise contre les cybermenaces. »

L'étude complète de RSM intitulée Catch 22: Digital Transformation and its impact on cybersecurity est disponible à l'adresse suivante : www.rsm.global/catch-22-digital-transformation-and-its-impact-cybersecurity ou sur le site web de RSM www.rsm.global.

*À PROPOS DU SONDAGE : L'étude RSM menée par l'European Business Awards (EBA) a été réalisée auprès de 597 entreprises de 33 pays de la communauté EBA qui sont actuellement en phase de transformation numérique et d'adoption de nouvelles technologies. Parmi les répondants au sondage, 56 % étaient des hauts dirigeants du conseil d'administration de leur entreprise et 31 % d'entre eux faisaient rapport au conseil d'administration directement.
La communauté EBA est un groupe niche d'entreprises florissantes qui ont toutes pris part à la compétition European Business Awards et ont été soumises à un examen rigoureux en matière financière, d'éthique et d'innovation. Les répondants sont issus d'entreprises de secteurs et de tailles multiples ayant enregistrés des chiffres d'affaires allant de 30 à plus de 300 millions d'euros.

À propos de RSM
RSM est un réseau mondial de cabinets d'audit, de fiscalité et de conseil de premier plan centré sur le marché intermédiaire, comprenant 116 pays, 750 bureaux dans les Amériques, en Europe, dans la région MENA, en Afrique et en Asie-Pacifique et plus de 41 000 personnes dans le monde. Le revenu d'honoraires total du réseau s'élève à 5,4 milliards de dollars américains.
En tant que réseau, nous partageons nos compétences, nos connaissances et nos ressources, ainsi qu'une approche centrée sur le client qui repose sur une connaissance approfondie de leurs activités. C'est ainsi que nous leur donnons les moyens d'aller de l'avant avec confiance et de réaliser pleinement leur potentiel.
RSM est membre du Forum of Firms, dont l'objectif commun est de promouvoir des normes cohérentes et de haute qualité en matière de pratiques financières et d'audit dans le monde entier.
RSM est la marque utilisée par notre réseau de cabinets indépendants d'experts-comptables et de conseillers qui exercent chacun leur activité en propre. RSM International Limited ne fournit pas elle-même de services de comptabilité et de conseil. Les cabinets membres sont animés par une vision commune de la prestation de services professionnels de haute qualité, tant sur leur marché intérieur que pour répondre aux besoins de leur clientèle en matière de services professionnels internationaux.
rsm.global

À propos des European Business Awards
Les EBA sont l'une des compétitions professionnelles transsectorielles et transfrontalières les plus importantes et prestigieuses au monde. Leur objectif principal est de soutenir et de développer une communauté entrepreneuriale plus forte, prospère, innovante et éthique en Europe. Les EBA estiment que les entreprises jouent un rôle clé dans le traitement des enjeux majeurs rencontrés à travers le monde.
Elles s'y attellent de 3 manières :
- en appuyant et promouvant les meilleures entreprises européennes afin qu'elles attirent de nouveaux clients, partenaires, investisseurs et talents ;
- en partageant l'apprentissage et en résolvant les problèmes afin d'aider les entreprises à surmonter les difficultés se dressant entre elles et la croissance ;
- en encourageant le débat en posant les grandes questions relatives aux enjeux auxquels l'Europe fait face et la manière de les résoudre.
Les European Business Awards fêtent leur 12e édition. Cette année, les candidatures de plus de 120 000 entreprises de 33 pays ont été examinées.
https://www.businessawardseurope.com/

Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est un cabinet de conseil en opérations de haut de bilan offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a leading corporate finance advisory firm with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.

Vendredi 25 Octobre 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News