Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



51 % des français estiment avoir une bonne maîtrise de leurs finances


Dans un contexte économique délicat, 51 % des français estiment avoir une bonne maîtrise de leurs finances et 79 % d’entre eux considèrent que leurs factures doivent être payées dans les temps



Alors qu’un tiers des consommateurs européens et 35 % des consommateurs français estiment se trouver dans une situation financière délicate dans le contexte de crise, plus des trois quarts d’entre eux (76 % en moyenne, 79 % en France) affirment que leurs factures doivent être réglées dans les délais impartis. « Ces chiffres nous confirment ce que nous observons au quotidien », souligne Anne Williart, Directrice Générale d’Intrum Justitia en France, « à savoir qu’une grande majorité de consommateurs entend assumer la pleine responsabilité de ses finances, et ce, même dans un contexte économique dégradé où régler ses factures s’avère pourtant plus délicat pour beaucoup d’entre eux ».

Menant déjà depuis plus de 10 ans des études et recherches économiques approfondies sur les comportements de paiement des entreprises, l’évolution des délais et les risques d’impayés, notamment via son baromètre EPI (European Payment Index), Intrum Justitia développe aujourd’hui une nouvelle étude, la première du genre, concernant cette fois les comportements de paiement des consommateurs dans 21 pays européens : l’European Consumer Payment Report.

La première édition de cette étude montre ainsi qu'un tiers des consommateurs européens se trouve dans une situation financière délicate, 27% d’entre eux déclarant ne pas avoir suffisamment de ressources pour vivre décemment. En France, ce chiffre atteint aujourd’hui 35%. L’analyse de cette situation diffère selon les pays, illustrant un clivage géographique marqué.

Dans l’Europe du Nord et les pays germanophones (Suède, Finlande, Norvège, Danemark, Autriche, Suisse, Allemagne), les consommateurs jugent leur situation financière meilleure que la moyenne européenne. Ils considèrent plutôt que leurs problèmes de liquidités sont dus à un excès de dépenses avec un accès rapide au crédit. Les consommateurs des pays d'Europe du Sud et de l'Est (Italie, Espagne, Grèce, Portugal, Hongrie, Pologne, Estonie, République Tchèque, Slovaquie) dénoncent pour leur part plus volontiers un taux de chômage élevé et un accès restreint aux liquidités.

En France, 19 % des répondants considèrent leur situation financière au-dessus de la moyenne européenne, 35 % déclarent s'être trouvés dans l'incapacité de payer au moins une facture au cours des 6 derniers mois et 33 % indiquent se retrouver sans ressources après avoir réglé leurs factures mensuelles. Huit français sur dix (79 %) indiquent pourtant assumer la pleine responsabilité de leurs finances et considèrent que les factures doivent être payées dans les temps, tout en affirmant, à 72 % avoir une vision précise des factures à venir chaque mois, et à 51 % avoir une bonne maîtrise de leur budget.

Pour les consommateurs Français, le chômage (79 %), les prix élevés de l'énergie (82 %), des carburants (81%) et des produits alimentaires (75 %), ainsi que le poids des taxes (73 %) constituent aujourd’hui les cinq principaux facteurs à l'origine des problèmes financiers qu’ils rencontrent. On notera que l’euro est aussi cité comme un facteur de difficulté par 63 % des Français, contre 54 % pour la moyenne des consommateurs européens.

Face à ces difficultés, les consommateurs français arbitrent essentiellement en réduisant leurs dépenses de loisirs pour 80 % d’entre eux, de vêtements (78 %) et d’alimentation (50 %). Et pour faire face à leurs problèmes de liquidités éventuels, les Français se reposent sur eux-mêmes, 82 % d’entre eux indiquant ne jamais recourir à l’emprunt pour payer leurs factures en retard, 8 % faisant à l’inverse appel leur banque et 6 % à leur famille. On notera enfin que, de façon étonnante, le paiement des factures les plus récentes est priorisé sur les plus anciennes

À propos de l’European Consumer Payment Report
La première étude européenne sur les comportements de paiement des particuliers, réalisée par Intrum Justitia, a été menée en juin 2013, prenant le pouls de plus de 10 000 consommateurs dans 21 pays européens. L’objectif de cette étude est de mieux comprendre les facteurs régissant le comportement des consommateurs lorsqu'ils payent des produits et des services. Les données figurant dans cette étude sont basées sur une enquête en ligne et réalisée par la société de recherche stratégique Trendbox au moyen de questionnaires auto-administrés.

INTRUM JUSTITIA

Jeudi 28 Novembre 2013
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


Livres Blancs




Blockchain Daily News


Cryptocurrencies