Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



1er Février 2014 : solution alternative à cette date butoir


Je ne reviendrais pas sur les chiffres de la migration à ce jour, d’autres s’étant épandu abondement sur le sujet .Des solutions alternatives à cette date butoir existent, permettant à l’entreprise d’être prête à temps sans perturbation dans ses paiements.



Il existe à ce jour deux types de solutions, l’une permettant à l’entreprise de mettre en place sans vitesse ni précipitation préjudiciable, une solution pérenne, l’autre consistant à la mise en place avec ses partenaires banquiers d’une solution de gestion de ses prélèvements et virements.

Une intégration des modules sepa Virements et prélèvements dans votre système informatique, chose possible dans quelques mois, lorsque tous les créateurs de logiciel comptable et/ou de facturation auront intégrés le SEPA dans la génération de fichier, reste toutefois l’idéal.

Solution bancaire : L’enrichissement - Solution pérenne

Pour les prélèvements

Le principe repose sur la gestion d’une base mandat localisé dans le module de Banque à distance de votre Banque. La première fois vous allez créer et/ou importer vos prélevés en les affectant d’une RUM (mono ou multi Rum pour vos clients).
Une fois ce là fait à chaque remise de prélèvements, vous enverrez un fichier non pas à la banque (car les organismes bancaires ont interdiction stricte d’accepter du format CFONB après le 01 Fév.) mais auprès d’un prestataire informatique qu’elles auront choisis et agrées. Le prestataire va enrichir le fichier de prélèvements CFONB des données du mandat et transformer le Fichier en ficher XML conforme à la norme puis le retransmettre au banquier teneur du compte. Bien entendu il y aura une gestion des évènements de la vie d’un mandat que vous devrez répercuter dans la base avant de faire tout envoi.
À noter également que pour les entreprises qui ne souhaiteraient pas gérer leur base mandat, la même chose peut être faite en générant du XML « pauvre » c’est-à-dire sans les données du mandat et que dans ce cas le prestataire « enrichira » le fichier des données de la base mandat.

Parallèlement et afin d’offrir un service complémentaire, les banques proposent ou proposeront un archivage numérique des mandats vous déchargeant de l’obligation de conserver vos mandats en interne.

Pour les virements

La solution est relativement simple, car il n’y a pas de gestion supplémentaire, le fichier CFONB comportant toutes les données nécessaires à la transformation en XML
Ce système sera proposé dans les jours à venir par la plupart des banques Françaises, certaines étant beaucoup plus avancées que d’autres, pouvant vous le mettre en place rapidement.
L’enrichissement est également proposé par les grands éditeurs de logiciel (SAGE- MATA) mais l’avantage du produit bancaire réside dans l’interaction entre les prélèvements envoyés et le retour d’impayés ceux-ci pouvant être représentés en automatique grâce à cette gestion.
À noter enfin que cette offre peut se mettre en place du jour au lendemain sans formalité autre que l’information de vos prélevés mais ça c’est une autre affaire.

2ème Solution : L’achat d’un logiciel micro

Dans ce cas de figure deux solutions peuvent être mis en œuvre suivant les besoins de l’entreprise.

Première Solution d’attente car votre prestataire informatique ne sera prêt qu’après le 1 Février mais il le sera 3 ou 4 mois après.
Dans ce cas il vous faudra trouver une SSI qui vous proposera un logiciel micro pour faire cette transformation. S’agissant d’une solution temporaire il faut que le rapport qualité/prix soit bon.
À titre d’exemple la Ste COGIMA http://www.cogima.net ou SEPA-Convertir.eu http://www.sepa-convertir.eu ou http://www.etebac-sepa.fr/ propose des convertisseurs micro à un prix abordable.

Deuxième solution : Convertir en ligne
Deux type de site existent les sites payant, généralement sous forme d’abonnement mensuel + un cout à l’opération converti exemple : http://convertisseur-sepa.fr/contact/ ce sont la majorité des convertisseurs en ligne.
Et les sites gratuits comme : http://www.sepa-convertir.eu qui sont très souvent nés d’initiative personnel visant à aider les entreprises à passer le cap du SEPA

Si la solution idéale reste dans une optique à moyen terme l’intégration dans vos logiciels comptable de la génération de fichier XML, ils existent toutefois des solutions peuvent encore rapidement être mises en place pour vous permettre de passer ce cap avec sérénité. Usez- en et abusez- en.

Patrick Louvet

Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct : www.finyear.com/newsletter

Lisez chaque mois notre magazine digital sur www.finyear.com/magazine

Vendredi 13 Décembre 2013
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News