Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Xavier Davila, responsable d’ARONDOR Capture


A l’occasion de la création de ce nouveau pôle dédié à la capture du document.




Xavier Davila
Xavier Davila
Xavier Davila bonjour, vous êtes responsable d’ARONDOR Capture, pourquoi avoir décidé de créer une activité dédiée à la capture du document ?

En tant que spécialiste des solutions de gestion de contenu et de document, nous assistons depuis quelque temps à une véritable mutation du marché de la chaîne documentaire, et à une évolution des besoins des entreprises et des organisations, en particulier celles des secteurs de la banque, de l’assurance et des collectivités locales, que nous connaissons bien. Elles font aujourd’hui face à une pénurie critique de ressources compétentes pour exploiter et maintenir les solutions de dématérialisation qu’elles ont installées depuis une dizaine d’années, et sont obligées de ré-internaliser tous leurs processus de dématérialisation, faute de support et d’expertise externes. C’est pour les accompagner dans ce besoin que nous avons décidé de renforcer nos équipes et notre expertise en créant un pôle dédié à la capture du document : ARONDOR Capture.

Quelles compétences, quel services allez-vous proposer à travers ce nouveau pôle ?

Nous disposons aujourd’hui de l’une des deux seules équipes françaises certifiées Gold Partner par KOFAX, en termes de technologies comme en nombre de projets menés. Les équipes du nouveau pôle ARONDOR Capture maîtrisent également les technologies IBM Datacap, EMC Captiva et autres outils du marché. Une expertise rare dans le domaine de la gestion documentaire, et qui va nous permettre de proposer des solutions concrètes face à la pénurie de services en matière de dématérialisation : exploitation et maintien de solutions existantes, accompagnement dans le cadre de nouveaux projets, développement de solutions de capture personnalisées, accompagnement dans le cadre des nouvelles règlementations juridiques en matière de numérisation et de sauvegarde des documents, support, etc…

Nous prévoyons également d’accompagner nos clients en direction de deux changements majeurs dans l’approche des solutions de dématérialisation :
- La mise à disposition des technologies avancées de dématérialisation en mode Cloud.
- La mise à disposition de solutions de gestion de processus de capture au sens large intégrant les flux mails, portails, EDI, MFP, papier …, et demandant des interactions fortes avec le backoffice tout au long du processus.

Quels sont vos objectifs ?

Ils sont clairement à la hauteur des enjeux et des attentes du marché : la demande est forte et le niveau d’expertise attendu, également. Nous estimons que cette nouvelle activité prendra une part significative dans le chiffre d’affaires d’ARONDOR, dès la fin de l’année prochaine, et nous permettra de consolider notre position d’expert dans le domaine.

Xavier Davila, je vous remercie et vous donne rendez-vous très prochainement dans un nouveau numéro de Finyear.

© Copyright Finyear. Propos recueillis par la rédaction de Finyear.


Vendredi 5 Décembre 2014
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News