Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Vive le CO2 … cher


Ne soyons pas pessimistes et tentons de voir une opportunité dans certains des problèmes que nous devons affronter. Le CO2 nous tue. Ne le laissons pas faire. Pendant que les grands de ce monde discutent à Copenhague pour trouver un arrangement et tenter de réduire les émissions de ce gaz délétère, utilisons nos propres armes pour encourager la baisse de la production de CO2.




Pierre-Antoine Dusoulier
Pierre-Antoine Dusoulier
Ce qui est rare est souvent cher. Or le CO2 n’est pas cher, vraiment pas cher. Le prix des « droits à polluer » a considérablement chuté à cause de la crise et de la baisse de la production industrielle. Le prix d’émission de carbone est ainsi passé de 30€ la tonne en juillet 2008 à seulement 8€ début 2009. Il navigue depuis entre 12 et 16€ sur un marché sans dynamisme.

Comme l’ensemble des matières premières, le CO2 se négocie et son prix fluctue. En investissant sur le marché des droits à polluer, chacun peut favoriser la hausse du prix de la tonne métrique de CO2. Tout en s’enrichissant, chacun peut contribuer à faire baisser la pollution. Le marché se met au service du salut public. Et certains prétendent encore que le marché n’est pas vertueux !

Bon trades

Pierre-Antoine DUSOULIER, Président de Saxo Banque
www.saxobanque.fr

Mardi 5 Janvier 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News