Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Victimes de la tenaille fiscale


Les signaux se multiplient. Malgré une volonté politique affichée, il sera difficile pour l’Etat français de faire face à un déficit abyssal sans augmenter les prélèvements obligatoires. Le déficit budgétaire de l'Etat s'est établi à 86,6 milliards d'euros à fin juin, contre 32,8 milliards d'euros un an auparavant. La collecte d'impôt sur les sociétés est en recul de 80 % à fin juin comparée au premier semestre 2008.




Victimes de la tenaille fiscale
Dans ce contexte, il est évident que les contribuables que nous sommes tous porteront bien leur nom et seront mis à contribution. La productivité des impôts devra être améliorée, les niches fiscales qui semble coûter 40 milliards d’euros par an au budget de l’Etat seront mises en causes, les allègements, exceptions, exonérations en tous genres seront irrémédiablement éliminées.

Au bout du compte, les ponctions fiscales et parafiscales vont augmenter alors que les salaires sont sous pression. Il est donc aisé de prévoir une détérioration du pouvoir d’achat que ne comblera pas la baisse des prix. En effet, si les prix ont baissé légèrement ces derniers mois, c’est principalement à cause d’effets mécaniques et saisonniers et grâce à la baisse du prix de l’énergie. Ces baisses ne dureront pas et certains économistes prévoient même le retour d’une forte inflation qui viendrait à point nommé réduire le poids de la dette et faciliter les remboursements d’échéances difficiles.

En attendant, que peut faire le salarié qui voit son pouvoir d’achat baisser ? Quelle solution pour les retraités et tout ceux attirés par tel ou tel investissement défiscalisé dans les DOM TOM ? Tenter de générer un complément de revenu en s’appuyant sur seul secteur qui semble sortir le premier de la crise : le marché financier.

Bon trades

Pierre-Antoine DUSOULIER, Président de Saxo Banque
www.saxobanque.fr

Mercredi 9 Septembre 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs