Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Une seule stratégie pour retrouver la croissance : l’innovation !


Dans le cas de l’entreprise réelle présentée dans mon livre « objectif performance » sous le nom de code FIN-SW1, sa stratégie en 2008 consistait en priorité à refaire du cash, alors que le livre « The Black swan » recommandait plutôt d’emprunter. Est-ce à dire que nous nous dirigerions vers un système d’endettement ou tout le monde s’endetterait ?




Patrick Jaulent
Patrick Jaulent
Ainsi, compte tenu des niveaux de taux d’intérêt actuels, l’entreprise pourrait opter pour un emprunt à condition toutefois de trouver des projets qui rentabiliseraient fortement le capital investi. Et c'est souvent parce que les entreprises ne trouvent pas de projets potentiellement « rentables » financièrement, qu'elles se réfugient dans la génération de cash (beaucoup d'entreprises ont un excès d’épargne allant jusqu’à un taux d'autofinancement supérieur à 100%). L’enjeu pour les entreprises consiste donc à développer l’innovation et non à se concentrer principalement sur le cash !

Wal-Mart a récemment innové en proposant une nouvelle stratégie de vente : la stratégie de « mise de côté. ». Le principe est simple : le client intéressé par un produit en exposition verse un acompte (généralement entre 10 % et 20 %) pour bloquer le produit. Lorsque le produit est totalement payé dans le délai fixé par Wal-Mart, le produit est débloqué et le client peut en prendre possession. Si tous les paiements ne sont pas effectués dans le délai convenu, le produit « mis de côté » retournera en salle d’exposition et toutes les sommes versées seront remboursées moins les frais d’annulation soit environ 10 §. Bien sûr, les clients peuvent épargner pour des achats conséquents, mais cette nouvelle tarification inspire.

Il s’agit là d’une stratégie « gagnant – gagnant ». Wal-Mart génère des revenus (et de la marge via les frais) et le client est content car il peut accéder à un produit sans se voir notifier un refus de crédit par son banquier. Certes cette stratégie de « mise de côté » est risquée car si les concurrents de Wal-Mart offrent ce type de service, il n’y aura plus d’avantage concurrentiel. Mais l’innovation vous permet d’être meneur, en étant le premier sur le marché, et non suiveur avec un ticket d’entrée sur le marché souvent conséquent.

Il est fort à parier que des nouvelles stratégies innovantes font prochainement apparaître pour tenter de pallier les effets de ces vagues successives de crises. C’est ainsi qu’Amazon est en pourparlers avec des éditeurs pour offrir un nouveau type de service. Les clients paieraient une redevance fixe pour un accès illimité à une Cyber bibliothèque.

Aujourd’hui plus que jamais l’innovation sera le moteur de la croissance.

Patrick Jaulent
"Président du club Balanced Scorecard et Performance Europe"
Partenaire-expert CFO-news

Vendredi 23 Septembre 2011
Notez




DISCUSS / DISCUTER

1.Posté par Patrick Jaulent le 23/09/2011 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le système de « mise de coté » à la Wal Mart peut être une des solutions au « crédit crunch » qui nous attend compte tenu des difficultés rencontrées par les banques (double problème de liquidité et de solvabilité).

En effet, le métier traditionnel de banquier qui consiste à prêter à long terme est doublement menacé : risques systémiques actuels + réglementation prudentielle à venir inadaptée.

Merci de ce commenatire Mory

Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News