Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Une enquête européenne révèle que l’industrie des services financiers considère les SOA comme la passerelle privilégiée vers les technologies Web 2.0


Une enquête européenne commanditée par BEA démontre que les deux tiers des acteurs des services financiers considèrent la convergence des SOA et de Web 2.0 comme un activateur de nouvelle génération du développement de logiciels adaptables permettant de stimuler la réactivité client et de maximiser l’efficacité opérationnelle et l’agilité métier.




Synthèse des nouveautés

1. Selon une étude européenne commanditée par BEA, les deux tiers des acteurs des services financiers perçoivent les architectures orientées service (SOA) comme le vecteur clé d’une utilisation performante des technologies Web 2.0.
2. La convergence des SOA et des technologies Web 2.0 permet de concevoir une nouvelle génération de logiciels adaptables pour maximiser la réactivité client, l’efficacité opérationnelle et l’agilité métier.
3. 68 % des entreprises interrogées mènent une évaluation, un projet pilote ou un déploiement SOA départemental ou généralisé.
4. Pour 79 % des sondés, la priorité métier stratégique est de réagir plus efficacement aux nouvelles exigences réglementaires et à leurs évolutions.

BEA Systems, Inc. (NASDAQ : BEAS), un leader mondial des logiciels d'infrastructure d’entreprise, dévoile les résultats d’une grande enquête européenne réalisée à son initiative révélant que l’industrie des services financiers considère les infrastructures SOA comme la passerelle privilégiée vers une utilisation optimale des nouvelles technologies Web 2.0. Pour 69 % des répondants, la convergence entre les SOA (permettant un alignement optimal des technologies avec les objectifs métier des services financiers) et Web 2.0 (permettant de créer une nouvelle génération de services Web facilitant la collaboration et le partage entre utilisateurs) permet à l’industrie des services financiers de développer de nouvelles générations de logiciels dynamiques et adaptables pour stimuler la réactivité client et maximiser l’efficacité opérationnelle et l’agilité métier. La demande de solutions SOA n’a également jamais été aussi forte. 68 % des établissements interrogés mènent une évaluation, un projet pilote ou un déploiement SOA départemental ou généralisé.

Le développement d’applications métier dynamiques permet également à l’industrie des services financiers de résoudre un autre challenge critique souligné par cette étude. Pour 79 % des répondants, la priorité métier stratégique est de réagir plus efficacement aux nouvelles exigences réglementaires et à leurs évolutions (MiFID, SEPA, etc.) — un taux supérieur de 37 % à la moyenne intersectorielle de 42 %. La seconde priorité des établissements de services financiers est de disposer d’informations décisionnelles en temps réel – notamment en matière de monitoring des activités (63 % des répondants). Parallèlement, l’objectif technologique prioritaire de 61 % des sondés est l’intégration des données – c'est-à-dire la capacité à innover à partir des applications bancaires existantes sans être contraint de les remplacer purement et simplement.

Par ailleurs, l’étude de BEA révèle que le premier obstacle que rencontrent les établissements financiers pour déployer des SOA reste l’absence de standards suffisamment mûrs et de guides reconnus de bonnes pratiques. Les technologies Web 2.0 apportent une réponse à ces challenges. En associant les technologies de Web 2.0 aux SOA, les utilisateurs et acteurs informatiques peuvent collaborer à l’assemblage, la modification et le déploiement d’applications métier dynamiques porteuses de nouveaux avantages concurrentiels.

Les services Web restent la technologie phare qu’utiliseront les entreprises au cours des 12 prochains mois dans le cadre de leurs stratégies Web 2.0 (53 % des répondants) suivis par les outils de collaboration et les blogs (39 % chacun).

« Cette étude confirme la tendance de l’industrie des services financiers à déployer des environnements SOA et des technologies Web 2.0 pour transformer ses solutions métiers innovantes et répondre à ses besoins les plus impérieux, » constate Matt Davies, Directeur du Marketing Produit, EMEA de BEA Systems. « Les SOA permettent en effet aux acteurs des services financiers d’être plus réactifs aux attentes de la clientèle, plus efficaces et plus agiles tout en solutionnant leurs challenges essentiels d’intégration – des systèmes de livraison multicanal et de gestion du risque, jusqu’aux environnements de trading front-office, en passant par les outils de conformité réglementaire. »

Cette étude, intitulée « BEA European Business Innovation Survey », a été menée par « Vanson Bourne, Technology Market Research Specialists » dans 12 pays (Belgique, Pays-Bas, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Italie, Norvège, Pologne, Espagne, Suède et Royaume-Uni). Le sondage portait sur des répondants dans les secteurs suivants : finance, logistique et transports, industrie pharmaceutique, secteur public, grande distribution, télécommunications, énergie et services.

A propos de BEA Systems
BEA Systems, Inc. (NASDAQ : BEAS) est un leader mondial des logiciels d'infrastructure d'entreprise ; pour découvrir comment sa vision stratégique de "Liquid Enterprise™" aide ses clients à fluidifier leurs systèmes d'information au service de leur agilité/réactivité métier :
www.bea.com

Jeudi 6 Mars 2008
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News