Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Trésorerie Longue : L’intérêt d’un fonds de fonds dédié


Avec plus de 60 sociétés dans le secteur de l’assurance, un chiffre d’affaires 2009 consolidé de 812,96M€, plus de 3 millions d’assurés et 3.500 collaborateurs dans plus de 20 pays, la structure de notre trésorerie est générée dans les sociétés opérationnelles, elle remonte sous forme de dividende dans les holdings de pôle (5 pôles) 1 à 2 fois par an.




Trésorerie Longue : L’intérêt d’un fonds de fonds dédié
Une fois perçu, ces holdings de pôle la reversent sous forme de dividende à APRIL Group ou l’utilisent dans des opérations de croissance externe, APRIL Group en reverse une partie à ses actionnaires et utilise le reste pour des opérations de croissance externe.

La culture interne, menée par la direction générale du groupe, repose sur des instructions précises à savoir :
- Des placements liquides (pour le financement de la croissance externe comme pour l’exploitation),
- Des performances indexées sur l’EONIA, quelque soit son niveau,
- L’optimisation de la trésorerie de chaque société du groupe,
- Tout en respectant l’aspect entrepreneurial de chacune.

L’objectif final étant de sécuriser et laisser liquide la trésorerie et retarder le plus possible le recours à l’emprunt pour financer les opérations de croissance externe.

Pour répondre à ces instructions, nous avons fait le choix de ne pas mettre en place un cash-pooling (pas de nécessité car BFR négatif et coût directs et indirects trop élevés), mais plutôt de créer un FCP dédié, géré par BFT Gestion, pour l’ensemble de la trésorerie court terme du groupe (en France dans un premier temps) avec comme caractéristiques principales :
- Une valorisation liquidative quotidienne
- Un fonds de fonds en multi-gestion (gestionnaire = BFT Gestion) avec au minimum 70% en OPCVM monétaires réguliers et/ou TCN courts
- La maîtrise de la volatilité du FCP : < 0,30 avec respect des points concernant les équivalents de trésorerie au sens IFRS 7
- Un objectif de performance : EONIA + 0,30%
- Un accès sans frais facturés par les banques (frais d’achat ou vente, et droits de garde) pour toutes les sociétés françaises du groupe, de n’importe quelle banque du groupe (par le code ISIN).

Concernant le choix des sous-jacents, nous en choisissons de 2 à 4. Il s’agit du socle sur lequel notre fonds s’appuie pour gérer les variations du cycle de trésorerie (variation de 100% entre points haut et bas). L’utilisation d’un fonds de fonds simplifie les variations quotidiennes.

En effet, pour la simplicité de souscription et pour la diversification offerte par plusieurs OPCVM en sousjacent qui permet de diminuer le risque global. Chaque OPCVM monétaire a sa propre manière d’investir, avec des titres en portefeuilles différents, des durations différentes, une gestion des frais de gestion différente, etc…

Le rôle du gérant et du conseiller du FCP est d’analyser le portefeuille de chaque OPCVM pour en vérifier le risque sousjacent.

Pour ce qui est des autres OPCVM, nous nous dirigeons vers des stratégies performantes où nous voulons investir, puis nous sélectionnons les OPCVM sur des critères variés :
- Répond-il à la stratégie voulue? (données chiffrées, performance, volatilité, ratio de Sharpe…)
- Décorrélation de chaque OPCVM par rapport au reste du portefeuille
- Compréhension du moteur de la performance
- Accessibilité au portefeuille de l’OPCVM sélectionné

D’autres part, notons que les titres de créances négociables étaient une bonne solution en 2008/2009, avec des rendements élevés en veillant au risque de signature. En revanche, 2010 est nettement moins intéressante pour les TCN et plus intéressante pour les fonds spécialisés.

Donc, April Trésorerie est une bonne alternative aux OPCVM bancaires car nous en maîtrisons le portefeuille, l’important ici est d’être sur la même longueur d’onde avec la société de gestion et la société de conseil. Il s’agit d’avoir une proximité et une confiance réciproque. Par exemple, la connaissance et la maîtrise du cycle de trésorerie du groupe sont fondamentales.

Par Guy FAURE, Trésorier, GROUPE APRIL et Membre de l’AFTE

Extrait de TRESORERIE MAG' de mai 2010
Seeds Finance

www.seeds–finance.com

Retrouvez toute l'actualité du cash management dans notre magazine en ligne TRESOnews
www.tresonews.fr

Dimanche 21 Novembre 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs