Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Transformation digitale : les chefs d’entreprise ont foi en leur capacité


Une enquête commanditée par Pegasystems auprès de l’Economist Intelligence Unit indique que près de 70 % des dirigeants prédisent toujours le succès de leur stratégie de transformation digitale, en dépit des nombreux obstacles à surmonter pour leur entreprise





Pegasystems Inc., (NASDAQ : PEGA), éditeur de logiciels d’applications métier stratégiques qui accompagne les plus grandes entreprises mondiales, a publié ce jour les conclusions d’une enquête menée auprès de dirigeants du monde entier, dont il ressort que la majorités des entreprises sont convaincues de leur capacité à atteindre leurs objectifs de transformation digitale pour 2016, mais estiment pour plus de 60 % qu’elles doivent encore impulser des changements organisationnels d’envergure pour ce faire.

L’étude, réalisée au printemps dernier par l’Economist Intelligence Unit (EIU) à la demande de Pegasystems, découle d’une série d’entretiens menés à l’échelle mondiale auprès de 282 cadres dirigeants issus de secteurs aussi divers que la santé, les services bancaires, les biotechnologies, l’industrie pharmaceutique ou les télécommunications. Les dirigeants interrogés à cette occasion ont fait état d’un bel optimisme quant à leur aptitude à mener à bien les projets de digitalisation de leur entreprise, puisque 69 % prévoient d’atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés pour cette année 2016. Pour beaucoup, la réussite est d’ailleurs un impératif. Pour preuve, 77 % des sondés indiquent que leur entreprise a érigé la transformation digitale en priorité absolue pour l’année 2016, et beaucoup s’attendent à ce que celle-ci soit pénalisée financièrement dans l’hypothèse où elle faillirait à cette mission.

L’optimisme qu’affichent les cadres interrogés tient notamment à ce qu’ils perçoivent la digitalisation comme une opportunité de développement plus qu’une menace qu’il faudrait redouter. La perspective d’acquérir un avantage concurrentiel est d’ailleurs la principale source de motivation des entreprises décidées à entrer de plain-pied dans l’ère du digital – 48 % des dirigeants la citent en premier. En revanche, seuls 25 % des répondants ont évoqué la pression concurrentielle comme un des facteurs clés de leur volonté de digitalisation.

Ceci étant dit, il ressort également de l’enquête que la plupart des organisations ne s’attendent pas à ce que cette transformation digitale soit un parcours de santé. Ainsi, 61 % des cadres interrogés s’accordent à penser que leur entreprise devra engager des changements organisationnels de taille pour mener à bien ses projets de digitalisation. Les répondants voient le manque de soutien ou d’investissement de leur direction comme le premier obstacle à l’atteinte de leurs objectifs. 40 % d’entre eux ont indiqué que leurs supérieurs hiérarchiques devaient s’impliquer davantage dans la supervision des actions de digitalisation, ce qui montre bien que le changement doit être impulsé depuis le haut de la pyramide.

La plupart des entreprises ont fait de l’amélioration du service client l’objectif premier de leur transformation digitale, à l’heure où 57 % des répondants ne font pas mystère de leur volonté de mettre l’accent sur les processus auxquels leurs clients sont directement confrontés. Au plan interne, l’optimisation des processus est citée par 38 % des dirigeants interrogés comme le principal bienfait attendu de la digitalisation. Cet objectif l’emporte largement sur le renforcement de l’implication des employés, qui figure parmi les priorités de 14 % des dirigeants seulement.

Pour mener à bien leur transformation digitale, les entreprises ont décidé cette année d’investir massivement dans le Big Data et les technologies d’analytique (58 %) plus que toute autre technologie numérique comme l’informatique mobile (36 %) ou le Software-as-a-Service (29 %). Les investissements prévus dans le domaine du Big Data et de l’analyse de données varient très peu d’un secteur d’activité à l’autre.

« À l’heure où le rythme de la digitalisation s’accélère, les hauts dirigeants d’entreprises doivent plus que jamais s’investir personnellement pour impulser le changement au sein de leur organisation, explique Don Schuerman, Directeur des technologies et vice-président du marketing produit chez Pegasystems. L’avenir de bien des entreprises dépend aujourd'hui de leur capacité à faire de leur potentiel digital un avantage compétitif. Ce type de projet doit mobiliser tous les acteurs et suppose que la haute direction soit présente pour soutenir le déploiement de technologies digitales agiles, capables de changer les modes d’interaction entre l’entreprise et ses clients. »

Pour consulter l’enquête The New Digital Transformation Agenda 2016 dans son intégralité, rendez-vous sur www.pega.com/digital-transformation
Cette étude fait suite à l’étude Digital Evolution réalisée par l’EIU en 2015 à la demande de Pegasystems et Accenture.

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation, Blockchain révolution & Digital transformation.

Les 6 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Blockchain Officer
- The Chief Digital Officer

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Jeudi 21 Juillet 2016
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News