Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

The Sources of Growth in the World's Four Largest Economies


In its second white paper on the world's four largest economies, BNY Mellon, a leading global investments company, cautions against "premature pessimism", arguing that it is too soon to conclude that global growth will disappoint over the rest of this decade.




The Federal Reserve's hesitation ahead of its closely-watched rate decision illustrates a sobering economic truth: the post-crisis recovery in the developed world has been underwhelming, even as the slowdown in emerging economies has been unsettling. Against this backdrop, it is tempting to accept mediocre growth as the "new normal".

"But just as the pre-crisis boom tempted people into overconfidence, the post-crisis slump may have lured people into premature pessimism," notes Simon Cox, BNY Mellon Investment Strategist. "It is too early to say that the underwhelming growth of recent years constitutes a new trend. There is still a lot to play for."

Cox looks at Japan, America, China and India, the world's four biggest economies, by purchasing-power parity. Despite recent setbacks, this quartet is benefiting from some promising macroeconomic trends. Deflation is receding in Japan; inflation has eased in India; unemployment is declining in America; and despite China's stock market turmoil, its property market shows signs of stabilizing. BNY Mellon calls them the G4.

In its first white paper, BNY Mellon argued that the G4 had substantial "room to recover" as demand revives. The second white paper turns from demand to supply, looking at how the G4's productive capacity will evolve until 2020. It pays close attention to workforce trends, capital accumulation and productivity gains – the ultimate "sources of growth".

Highlights include:

Labor: Many people believe that labor shortages will bedevil China and doom Japan. Contrary to popular belief, however, demographics is not destiny. China's working-age population grew by only 0.5 percent from 2010 to 2014. Yet that did not stop its GDP growing by over 35 percent over the same period. While China's working-age population is now falling, the decline will be fairly gentle over the next five years and may even pause in 2019-2020, because the cohort retiring at that time is unusually small.[1] Economic recovery has also trumped demographic decline in Japan, where employment has actually increased over the past five years.[2]

Capital accumulation: In Japan, America and India, investment in new capital has been lackluster in recent years. That has left a backlog of necessary capital expenditures that should yield decent returns as economies revive. In the U.S. private fixed assets are now the oldest they've been since the 1950s.[3] Even in China, notorious for its "overcapacity", there is considerable scope for further capital spending. China's stock of capital per person is still small, leaving many areas of "undercapacity".

Technology: Some technophiles believe we are in the midst of a third industrial revolution which will yield driverless cars, artificial minds and refurbishable bodies. But brisk technological progress has yet to translate into rapid economic gains. To boost output per worker, improved technologies have to be widely deployed by firms. That requires investment. The technological revolution may, therefore, become an economic revolution only when capital formation finally booms. China and India, for their part, still have great scope to enjoy "catch-up growth", benefiting from technologies that are not new to the world, but are new to them. This progress will not be interrupted by the "middle-income trap", Cox argues, because such a trap is largely a myth.

The full analysis is available at https://www.bnymellon.com/apac/en/g4/

BNY Mellon's G4 scenario envisages growth over the rest of this decade averaging 2 percent in Japan, 3 percent in America, 7 percent in China and 8 percent in India. By questioning the glum consensus, the firm aims to create a robust discussion that helps investors think through all potential growth scenarios.

BNY Mellon is a global investments company dedicated to helping its clients manage and service their financial assets throughout the investment lifecycle. Whether providing financial services for institutions, corporations or individual investors, BNY Mellon delivers informed investment management and investment services in 35 countries and more than 100 markets. As of June 30, 2015, BNY Mellon had $28.6 trillion in assets under custody and/or administration, and $1.7 trillion in assets under management. BNY Mellon can act as a single point of contact for clients looking to create, trade, hold, manage, service, distribute or restructure investments. BNY Mellon is the corporate brand of The Bank of New York Mellon Corporation (NYSE: BK). Additional information is available on www.bnymellon.com. Follow us on Twitter @BNYMellon or visit our newsroom at www.bnymellon.com/newsroom for the latest company news.

[1] National Bureau of Statistics
[2] Japan Labor Force Survey
[3] Bureau of Economic Analysis

www.bnymellon.com

DEVISES : Cotations + Taux + Convertisseur


The Forex Quotes are Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


ForexProsThe Exchange Rates are powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.




The Currency Converter Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal



BOURSE : Indices + CAC40 + MP


Live World Indices are Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


The Commodity Prices Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


TAUX D'INTERET LEGAL & TAUX INTERBANCAIRES

L'ordonnance du 20 août 2014 (n°2014-947) a introduit deux taux différents, l'un s'appliquant aux créanciers personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels, l'autre "pour tous les autres cas".

Le gouvernement a également instauré un calcul semestriel du taux légal calculé "en fonction du taux directeur de la Banque centrale européenne sur les opérations principales de refinancement et des taux pratiqués par les établissements de crédit et les sociétés de financement".

Comme prévu par l'article 2 de l'ordonnance du 20 août 2014, les deux nouveaux taux ont été fixés par arrêté pour leur entrée en vigueur dès le 1er janvier 2015.

L'arrêté du 23 décembre 2014 publié au JO le 27 décembre 2014 indique ainsi que :
"Pour le premier semestre 2015, le taux de l'intérêt légal est fixé :
1° Pour les créances des personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels : à 4,06% ;
2° Pour tous les autres cas : à 0,93%."


Rappelons que :
- En 2014, il était de 0,04%
- En 2013, il était de 0,04%
- En 2012, il était de 0,71%
- En 2011, il était de 0,38%
- En 2010, il était de 0,65%
- En 2009, il était de 3,79%
- En 2008, il était de 3,99%
- En 2007, il était de 2,95 %

Lisez notre article "Taux d'intérêt légal et taux interbancaires (définitions et historiques)" en suivant ce lien


Taux quotidiens (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)
+
Moyennes mensuelles (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)
* Moyennes calculées avec le nombre de jours calendaires du mois





Notes :

- Euro Overnight Index Average (EONIA) : taux calculé par la BCE et diffusé par la FBE (Fédération Bancaire de l'Union Européenne). Il résulte de la moyenne pondérée de toutes les transactions au jour le jour de prêts non garantis réalisées par les banques retenues pour le calcul de l'euribor.

- Euro Interbank Offered Rate (EURIBOR) : taux interbancaire offert entre banques de meilleures signatures pour la rémunération de dépôts dans la zone euro. Il est calculé en effectuant une moyenne quotidienne des taux prêteurs sur 13 échéances communiqués par un échantillon de 57 établissements bancaires les plus actifs de la zone Euro. Il est calculé sur la base de 360 jours et est diffusé à 11h le matin si au moins 50% des établissements constituant l'échantillon ont effectivement fourni une contribution. La moyenne est effectuée après élimination des 15% de cotation extrêmes (le nombre éliminé est toujours arrondi) et exprimée avec trois décimales.

Tableaux et historiques des TAUX D'INTERET DU MARCHE INTERBANCAIRE DE LA ZONE EURO édités par la Banque de France

Taux de référence des bons du Trésor et OAT

Taux quotidiens (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)
+
Moyennes mensuelles (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)
* Moyennes calculées avec le nombre de jours calendaires du mois

Tableaux et historiques des taux de référence des bons du Trésor et OAT édités par la Banque de France




INDICES OBLIGATAIRES

Indices Quotidiens TEC-N (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)

Description : L’indice quotidien CNO-TEC n, Taux de l’Echéance Constante n ans, pour n variant de 1 à 30, est le taux de rendement actuariel d’une valeur du Trésor fictive dont la durée de vie serait à chaque instant égale à n années.

Ce taux est obtenu par interpolation linéaire entre les taux de rendement actuariels annuels des 2 valeurs du Trésor qui encadrent au plus proche la maturité n.

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.


Indices Hebdomadaires (Mise à jour hebdomadaire, tableau fourni par la Banque de France)

Notice : (description et calcul)
THO : Taux hebdomadaire du marché primaire des émissions à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)
THE : Taux hebdomadaire des emprunts d'Etat ayant une échéance de plus de 7 ans (TEC 10 +0,05%)
FELT : Rendement secondaire des emprunts d'Etat à plus de 7 ans (TEC 10 +0,05%)
FECT : Rendement secondaire des emprunts d'Etat entre 3 et 7 ans (TEC 5 +0,05%)
PRLT : Rendement secondaire des emprunts du secteur privé à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)
PUCT : Rendement secondaire des emprunts du secteur public de 3 à 7 ans (TEC 5 +0,25%)
PULT : Rendement secondaire des emprunts du secteur public à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.


Indices mensuels (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)

Description :
TMO : Moyenne arithmétique des THO du mois
TMB : Moyenne arithmétique des THB du mois ( THB = Taux Hebdomadaire d'adjudication des Bons du trésor à 13 semaines)
TME : Moyenne arithmétique des THE du mois

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.

Tableaux et historiques des INDICES OBLIGATAIRES édités par la Banque de France


INFORMATIONS LÉGALES

Disclaimer:
Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data .

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

AVERTISSEMENT LÉGAL CONCERNANT LES COMMENTAIRES ET AVIS D'EXPERTS:

Les commentaires et avis d'experts figurant dans cette série d'articles publiés par Finyear sont émis à titre d’information et ne doivent pas être considérés comme un conseil d’investissement.

Plus particulièrement, les contenus figurant sur ce site Internet Finyear.com ne sauraient être interprétés comme des conseils fournis ou approuvés par tout membre du Groupe Finyear, ou comme une sollicitation ou une incitation à souscrire, vendre ou acheter un quelconque instrument financier.

Les analyses et opinions exprimées sont celles des sociétés et experts référencés dans chaque article à la date indiquée et sont susceptibles de changer à tout moment. Toutes projections économiques ou prévisions figurant dans ces articles document reflètent les hypothèses et jugements subjectifs des auteurs. Des événements imprévus peuvent se produire.
Ces commentaires et avis sont fournis uniquement à des fins d’information aux prestataires de services d’investissement ou aux autres professionnels ou investisseurs qualifiés.

Le site Internet Finyear.com ne contient aucun conseil financier, fiscal ou commercial, ni aucun conseil en investissement ou autre conseil proposé ou recommandé par le Groupe Finyear (et ne doit pas être interprété comme fournissant de tels conseils), et ne doit pas être considéré comme une liste des cours de placement, ni comme une offre, une incitation ou une sollicitation, en vue de la souscription, l'achat ou la vente de tout instrument financier.

Toute personne prenant une décision d'investissement en se fondant sur des informations disponibles sur Finyear.com agit à ses propres risques, et Finyear (y compris ses filiales) ne saurait en aucun cas être tenue responsable de toute perte subie de ce fait.

Tous les efforts ont été fournis afin de s’assurer de la justesse de l’information délivrée mais aucune assurance ou garantie ne peut être donnée.

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The FinTecher
- Le Capital Investisseur

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres


Mercredi 16 Septembre 2015
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News