Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

The Financial Year Coffee - 7 avril 2014


Finyear, votre quotidien de l'exercice financier, vous offre chaque matin des commentaires sur les marchés, les actions, les devises et les matières premières ainsi que les deals du jour et les chiffres de l'économie. Vous trouverez également un tableau de bord financier avec cotations, indices et taux. Plusieurs mises à jour quotidiennes.




Marchés, actions, forex, matières premières : commentaires du jour

10H00

European Markets Track Wall Street Losses - ETX Capital

Friday’s solid US nonfarm payrolls data triggered a late selloff on Wall Street as traders viewed the reading as confirmation that the Federal Reserve will not change course on tapering of the bond-buying programme which will mean interest rates will increase this time next year. That prompted Asian markets to decline overnight with traders showing hesitancy ahead of the Bank of Japan policy meeting in which the central bank is expected to maintain current measures in place.

Traders are worried that Japan’s move to raise the rate of sales tax could discourage consumption which could hurt economic growth prospects in the country. For that reason, unwillingness by the BOJ to expand its bond-buying programme is likely to be greeted with disappointment. In Asia, Chinese markets were closed for a public holiday but the Japanese Nikkei 225 fell 1.6% while South Korea’s Kospi dropped 0.4%.

Over in the states on Friday, the nonfarm payrolls report for March showed the world’s largest economy generated 192k jobs with 37k revised upward for the previous month and the rate steady at 6.7%. The initial reaction to the payrolls report seemed positive with the S&P500 breaking new intra-day highs however in a battle between the bulls and the bears, it was the bears who eventually won as the overriding message from the report was the health of the US labour market is better than we anticipated which means the Fed have no reason to slowdown or halt the pace of tapering.

Traders are now looking to the Fed’s meeting minutes out Wednesday for further clues over the central bank’s thinking regarding the state of the US economy at the moment. Back in Europe, price-action is being led lower by the decline in Asian and US markets with even decent German economic data being unable to cheer up investors. Industrial output from Germany expanded by more than expected in Feb., by 0.4% versus expectations of 0.3%.

Out of Spain, the good news continues with the country’s industrial output data smashing the doors off, up by 2.8% on the year – above consensus and again like the PMI services and manufacturing report, suggesting the Spanish economy is staging a recovery despite the need for more structural reforms which would increase recent productivity.

Ishaq Siddiqi
Market Strategist
ETX Capital
www.etxcapital.com

---------------------------------------------------------

9H30

Good Morning Finyear Readers!

European shares are trading lower this morning with pressure spilling over from the US where somewhat disappointing US Non-Farm payroll data on Friday and major profit-taking in some blue chip high tech stock caused markets to end the week on a fairly sour note.
Markets especially in the US look a bit tired with traders increasingly becoming uncomfortable with the high valuation of some stocks.
Furthermore while the global economy is holding up well and is even showing some signs of accelerating not everybody is convinced that this necessarily will translate into higher earnings also in the months ahead. Still it needs to be seen if this is indeed a new trend or if the current weakness is only temporary, with the US earnings season kicking off in earnest this week there will be plenty of opportunities in the days ahead to prove pessimists wrong.
Specifically for today, there aren’t many economic data out and even the ones which are being released are likely to be ignored for now as short-term sentiment is overwhelmingly negative.
In the first half of the day traders are most likely looking to sell any rally attempts while later in the day some early bottom fishing and bargain hunting could arise.

Thank you.
Kind regards,

Markus Huber | Senior Sales-Trader/Senior Analyst
Peregrine & Black
www.peregrineblack.com

---------------------------------------------------------

9H00

Les valeurs technologiques aux États-Unis pèsent sur l'ouverture

Marchés Actions : Sur les marchés actions, Wall Street a clôturé en forte baisse vendredi dernier en dépit d’un bon rapport sur l’emploi au mois de mars aux Etats-Unis qui avait orienté la séance en territoire positif. Le Dow Jones a ainsi perdu 0,96% à 16 412,71 points et le S&P500 a perdu 1,25% à 1 865,09 points après avoir enregistré son troisième plus haut historique en séance de la semaine à 1 897,28 points. De son côté, le Nasdaq abandonne 2,60% à 4 127,26 points soit sa plus forte baisse depuis début Février. Sur l’ensemble de la semaine, le Dow Jones et le S&P500 clôturent tout de même en territoire positif en s’adjugeant respectivement 0,6% et 0,4% tandis que le Nasdaq cède 0,7%. Un peu plus tôt dans la journée de vendredi, les valeurs américaines avaient ouvert à la hausse profitant d’un rapport sur l’emploi faisant état de la création de 192 000 postes au mois de Mars, ce qui atteste de la solidité de la reprise économique américaine en dépit d’un début d’année visiblement marqué par les conditions climatiques. En Europe, les bourses ont terminé en forte hausse, prolongeant leur tendance positive pour la neuvième séance d'affilée grâce à la statistique américaine sur l'emploi et à une nouvelle accélération des opérations de fusions-acquisitions.

Ce matin, la bourse de Tokyo a fini en baisse de 1,69% à 14 808,85 points et le Topix 1,57% à 1 196,84 points. Les valeurs technologiques ont particulièrement souffert, subissant de nombreuses prises de profits.

Dans le sillage des bourses américaines vendredi dernier et asiatiques ce matin, les principales bourses européennes sont attendues en net repli à l’ouverture. Cette séance sera également marquée par les opérations de fusions et acquisitions alors que Vivendi a annoncé retenir l’offre de Numericable pour la vente de sa filiale SFR mais également Lafarge et Holcim qui ont officialisé leur fusion. D’après les premières indications disponibles, le CAC40, le Dax et le Footsie britannique pourraient tous les trois perdre jusqu’à 0,8% à l’ouverture. Les valeurs technologiques, notamment américaines, sont également à surveiller après la forte correction qui s’opère sur ces titres depuis le mois dernier ; les valeurs des biotechnologies et du cloud computing sont particulièrement concernées.

Forex : En fin de semaine dernière, la BCE a annoncé le maintien de son principal taux directeur à 0,25%. Dans son discours, le président de la BCE, Mario Draghi, laisse présager d’éventuelles futures mesures afin de maintenir la stabilité des prix.

Dans l’après-midi de vendredi, après une dépréciation de 30 pips, le cross EUR/USD est resté stable aux encablures des 1,37$. Ce matin, la monnaie unique marque un léger mieux face au billet vert. L’EUR/USD a réussi à passer au-dessus de son point pivot fixé à 1,3700$ et se traite actuellement à 1,3703$.

La livre sterling a perdu du terrain face au dollar ce qui a conduit le GBP/USD à s’échanger à 1,6579$. Par la suite, le cross a réussi à reprendre le chemin de la hausse et après un mieux d’une dizaine de pips, le GBP/USD s’adjuge à 1,6574$.
Le billet vert a perdu du terrain face au yen en fin de semaine dernière. En effet, la parité USD/JPY a affiché un recul de près de 90 pips. Le cross a ainsi cassé le seuil des 103,50 yens symbolique. Ce matin, l’USD/JPY semble marquer une pause dans sa dépréciation et s’échange actuellement à 103,072 yens. Si le trend baissier se maintient pour cette séance, l’USD/JPY pourrait rapidement passer en dessous des 103 yens.

Matières premières : En ce qui concerne les matières premières, le WTI et le Brent évoluent en territoire négatif ce matin. Le brut de référence américain cède 0.30% à 100,78$, tout comme le Brent qui recule plus fortement de 0,69%, passant en-dessous du seuil des 106$ à 105.91$. Le regain de tension entre la Russie et l’Ukraine ont provoqué une baisse des cours du pétrole.

Les métaux précieux évoluent à la baisse ce matin à l’ouverture. L’or remonte légèrement aux alentours des 1 302$ après avoir progressé de 1.40% sur ces cinq derniers jours de cotation. L’argent recule 0,48% à 19,85$, contre 19.94$ à l’ouverture. Depuis le discours de Janet Yellen la semaine passée, les métaux précieux évoluent à la baisse, dans la mesure où elle a évoqué qu’un possible relèvement des taux d’intérêt de la Fed pourrait avoir lieu au printemps 2015, soit dans un an. Par ailleurs, les faibles perspectives d’inflation dans l’économie mondiale pèsent toujours sur ces actifs et leur baisse pourraient s’accentuer les semaines à venir.

L'équipe Saxo Banque
www.saxobanque.fr

--------------------------------------------------------

Paris, 3 avril 2014

Saxo Bank publie ses prévisions économiques pour le T2 2014

Saxo Bank, le spécialiste de l’investissement et du trading en ligne, annonce la publication de ses prévisions économiques pour le 2ème trimestre 2014. Les analystes de la banque se sont plus particulièrement penchés sur l’Europe.

Aperçu européen : vers les Etats-Unis d’Europe ?

Après une multitude de faux départs, l’économie européenne risque de rencontrer de nouveaux écueils au deuxième trimestre 2014. Il est probable que la Banque Centrale Européenne s’inquiète avant la fin du T2 de la déflation et de l’absence de croissance, et décide de lancer un nouveau programme d’assouplissement quantitatif ainsi qu’une nouvelle série de mesures non conventionnelles.

L’Europe doit également faire face à son plus gros défi électoral depuis les années 70, alors que le fossé entre électeurs européens et politiciens pro-Union Européenne ne cesse de s’élargir. Les partis eurosceptiques pourraient former un bloc majoritaire au nouveau parlement lors des prochaines élections européennes en mai. Si Bruxelles écoute les électeurs, nous pourrions assister à un tournant décisif vers la chute de l’expérimentation européenne, même si un statu quo politique est plus probable.

Alors que la situation économique s’améliore pour l’Espagne, le Portugal et la Grèce, on assiste à un transfert des problèmes de ces derniers vers la France et bientôt vers l’Allemagne, ce qui les attire dangereusement vers une récession d’ici la fin de l’année. Ces deux pays vont également souffrir d’une baisse de leurs exportations, en particulier dans le secteur du luxe, alors que la croissance asiatique s’affaiblit.

Steen Jakobsen, Economiste en chef de Saxo Bank commente :

« Les Etats membres de l’Union Européenne ont affiché une surprenante solidarité politique ces dernières années de crise, mais l’électorat s’agite, et la montée en puissance des partis eurosceptiques appelle à une forme de reconnaissance. De plus, nous avons toujours ce problème fondamental : l’absence pour l’UE de fondations économiques pérennes et stables. Au début de cette année 2014, l’autosuffisance de l’UE n’a jamais été aussi haute, alors même que le mécontentement populaire est sur le point de se faire sentir. »

Perspectives mondiales : Un nouvel état du monde

Les “Cinq maillons faibles” (Afrique du Sud, Brésil, Inde, Indonésie, Turquie) qui, avec les ajouts récents de l’Argentine, de la Russie et du Chili sont devenus les “Huit maillons faibles”, sont maintenant dans un processus de rééquilibrage suite au tapering de la FED. Ce dernier a affaibli leur devise et a obligé à la mise en place de politiques monétaires plus restrictives qui pèsent sur les perspectives de croissance et accentuent les déséquilibres structurels qui se sont amplifiés au cours des dernières années.

Ce nouvel état des lieux constitue un développement positif après tout, mais beaucoup trop de pays et d’économies essaient de faire la même chose simultanément – dévaluer et augmenter les exportations – donc la croissance a de fortes chances de s’amenuiser de manière structurelle et cyclique en raison de l’excès de crédit antérieur.

Comme Steen Jakobsen le souligne : « Nous nous sommes tellement focalisés sur le sauvetage du monde, des banques et du système politique que nous avons négligé les investissements dans l’éducation, les infrastructures, l’innovation et les nouvelles technologies ».

« Ce ne seront pas les élections européennes qui vont faire ou défaire l’UE, mais plutôt la manière dont les décideurs politiques et leurs conseillers vont répondre au ralentissement économique et au rééquilibrage en cours du monde ».

Saxo Banque
www.saxobanque.fr

Corporate Finance : commentaires du jour

(NOUVEAU) L'actu Corporate Finance par FinActu :

- Acticam conseille la reprise de Figedis 07/04/2014
- Idinvest Partners annonce le closing final de son nouveau fonds Idinvest Secondary Fund II à 214 M€ 07/04/2014
- Ebuzzing fusionne avec Teads 07/04/2014
- Lagardère Unlimited Live Entertainment annonce l’acquisition de la société d’exploitation du Casino de Paris 07/04/2014
- CM-CIC Capital Finance et Nestadio Capital soutiennent le LMBO d’Enag 04/04/2014
- X-Prime entre dans le giron du groupe WPP 04/04/2014
- Schneider Electric entre en négociations exclusives avec The Carlyle Group et PAI Partners pour la cession de Custom Sensors & Technologies 04/04/2014
- Ardian clôture la levée de son fonds Expansion II 04/04/2014
- LISI est en négociation exclusive en vue de l’acquisition du groupe Manoir Aerospace 04/04/2014
- Mr Bricolage: Ouverture de négociations exclusives avec Kingfisher en vue d’un rapprochement 04/04/2014

Plus d'informations sur : www.finactu.fr

FinActu est notre partenaire éditorial pour :
- la lettre mensuelle LE CAPITAL INVESTISSEUR
- et la rubrique News | Fusions-acquisitions, levées de fonds, LBO, MBO

Chiffres du jour : INSEE, EUROSTAT, Banque de France, OCDE, etc...

INSEE (2 & 3 avril 2014)

Note de conjoncture : La zone euro retrouve un peu de tonus
En France, l'activité progresserait de 0,1 % au premier trimestre 2014 et de 0,3 % au deuxième.

En janvier 2014, le volume des ventes diminue dans le commerce et réparation d’automobiles et de motocycles et dans les services aux ménages
En janvier 2014, le volume des ventes diminue par rapport au mois précédent dans le commerce et réparation d’automobiles et de motocycles (–3,6 %) et dans les services aux ménages (–1,4 %). Il est stable dans le commerce de détail hors automobiles et motocycles (0,0 %) et dans l’hébergement et restauration (0,0 %).

En janvier 2014, le chiffre d’affaires diminue dans le commerce de gros hors automobiles et motocycles et divers services aux entreprises
En janvier 2014, le chiffre d’affaires diminue par rapport au mois précédent dans les activités immobilières (–1,0 %), le soutien aux entreprises (–0,8 %), le transport et entreposage (–0,7 %) et le commerce de gros hors automobiles et motocycles (–0,6 %). À l’inverse, il progresse dans l’information et communication (+3,0 %).

En janvier 2014, le chiffre d’affaires de l’industrie manufacturière est stable par rapport à décembre (0,0 %)
En janvier 2014, le chiffre d’affaires des entreprises de l’industrie manufacturière est stable (0,0 %) après une très légère baisse en décembre (–0,2 %). Il rebondit à l’exportation (+1,7 %).
Sur l’ensemble de l’industrie (B à E), le chiffre d’affaires se replie (–0,5 %, après +0,6 % en décembre).

Le taux d’inflation annuel de la zone euro en baisse à 0,5% (Estimation rapide - mars 2014)

Le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à 0,5% en mars 2014, en baisse par rapport au mois de février où il était de 0,7%, selon une estimation rapide publiée par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne.

EUROSTAT
ec.europa.eu/eurostat

DEVISES : Cotations + Taux + Convertisseur


The Forex Quotes are Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


ForexProsThe Exchange Rates are powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.




The Currency Converter Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal

BOURSE : Indices + CAC40 + MP


Live World Indices are Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


The Commodity Prices Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


TAUX D'INTERET LEGAL

Le taux d'intérêt légal 2014 reste inchangé par rapport à 2013. Il demeure fixé à 0,04%.
Par Décret n° 2014-98 du 4 février 2014 (J.O. du 6 février) le taux de l'intérêt légal est fixé à 0,04 % pour l'année 2014.

Rappelons que :
- En 2013, il était de 0,04%
- En 2012, il était de 0,71%
- En 2011, il était de 0,38%
- En 2010, il était de 0,65%
- En 2009, il était de 3,79%
- En 2008, il était de 3,99%
- En 2007, il était de 2,95 %

Lisez notre article "Taux d'intérêt légal et taux interbancaires (définitions et historiques)" en suivant ce lien


TAUX INTERBANCAIRES

Taux quotidiens (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)
+
Moyennes mensuelles (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)
* Moyennes calculées avec le nombre de jours calendaires du mois





Notes :

- Euro Overnight Index Average (EONIA) : taux calculé par la BCE et diffusé par la FBE (Fédération Bancaire de l'Union Européenne). Il résulte de la moyenne pondérée de toutes les transactions au jour le jour de prêts non garantis réalisées par les banques retenues pour le calcul de l'euribor.

- Euro Interbank Offered Rate (EURIBOR) : taux interbancaire offert entre banques de meilleures signatures pour la rémunération de dépôts dans la zone euro. Il est calculé en effectuant une moyenne quotidienne des taux prêteurs sur 13 échéances communiqués par un échantillon de 57 établissements bancaires les plus actifs de la zone Euro. Il est calculé sur la base de 360 jours et est diffusé à 11h le matin si au moins 50% des établissements constituant l'échantillon ont effectivement fourni une contribution. La moyenne est effectuée après élimination des 15% de cotation extrêmes (le nombre éliminé est toujours arrondi) et exprimée avec trois décimales.

Tableaux et historiques des TAUX D'INTERET DU MARCHE INTERBANCAIRE DE LA ZONE EURO édités par la Banque de France

Taux de référence des bons du Trésor et OAT

Taux quotidiens (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)
+
Moyennes mensuelles (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)
* Moyennes calculées avec le nombre de jours calendaires du mois

Tableaux et historiques des taux de référence des bons du Trésor et OAT édités par la Banque de France




INDICES OBLIGATAIRES

Indices Quotidiens TEC-N (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)

Description : L’indice quotidien CNO-TEC n, Taux de l’Echéance Constante n ans, pour n variant de 1 à 30, est le taux de rendement actuariel d’une valeur du Trésor fictive dont la durée de vie serait à chaque instant égale à n années.

Ce taux est obtenu par interpolation linéaire entre les taux de rendement actuariels annuels des 2 valeurs du Trésor qui encadrent au plus proche la maturité n.

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.


Indices Hebdomadaires (Mise à jour hebdomadaire, tableau fourni par la Banque de France)

Notice : (description et calcul)
THO : Taux hebdomadaire du marché primaire des émissions à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)
THE : Taux hebdomadaire des emprunts d'Etat ayant une échéance de plus de 7 ans (TEC 10 +0,05%)
FELT : Rendement secondaire des emprunts d'Etat à plus de 7 ans (TEC 10 +0,05%)
FECT : Rendement secondaire des emprunts d'Etat entre 3 et 7 ans (TEC 5 +0,05%)
PRLT : Rendement secondaire des emprunts du secteur privé à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)
PUCT : Rendement secondaire des emprunts du secteur public de 3 à 7 ans (TEC 5 +0,25%)
PULT : Rendement secondaire des emprunts du secteur public à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.


Indices mensuels (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)

Description :
TMO : Moyenne arithmétique des THO du mois
TMB : Moyenne arithmétique des THB du mois ( THB = Taux Hebdomadaire d'adjudication des Bons du trésor à 13 semaines)
TME : Moyenne arithmétique des THE du mois

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.

Tableaux et historiques des INDICES OBLIGATAIRES édités par la Banque de France


Disclaimer:
Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data .

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/abonnement

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur
- la lettre digitale "Le Contrôleur de Gestion" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/lecontroleurdegestion
- la lettre digitale "GRC Manager" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/grcmanager

Un seul formulaire d'abonnement pour 7 lettres


Lundi 7 Avril 2014
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear


Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News