Finyear, the Financial Year Daily Journal / Le quotidien de l'exercice financier

   


              

Thank you Mister Greg Smith


Votre confession publiée dans le New-York Times le 14 mars (1) ne nous apprend rien, Monsieur Smith : Ceux qui auront lu l'excellent livre de Marc Roche « La Banque » savaient déjà que votre fameux ex-employeur n'avait comme religion que l'argent, celui qu'il gagnait, et que la satisfaction de ses clients n'était qu'un accessoire pratique mais pas vraiment essentiel. Votre témoignage ne fait que confirmer de l'intérieur ce qui transpirait depuis longtemps. En vous lisant, vous m'avez fait me souvenir d'un livre d'Arthur Koestler, le Zéro et l'Infini (Darkness at Noon, 1941), lu jadis, et qui dépeignait une histoire de procès politique stalinien où l'aboutissement idéal est l'autocritique publique du prévenu. Relire Koestler serait un plaisir et un luxe. Mais la repentance n'a pas toujours bonne presse, et je n'ai aucune autorité pour juger la façon dont vous gérez l'évident conflit de loyautés auquel vous faites face.




Rémy Mahoudeaux
Rémy Mahoudeaux
Ainsi donc, la culture et les valeurs de votre ex-employeur auraient sombré en une vingtaine d'années. La loyauté qu'un banquier doit à son client ne serait devenue qu'une façade d'un village Potemkine. Ce n'est pas la première ni probablement la dernière fois que je m'érigerais contre ce « form over substance » ambiant qui pollue le monde moderne, et pas seulement la finance.

Ainsi donc, la maximisation des profits de La Banque justifierait le sacrifice du win-win, cet idéal du commerce où chacune des parties admet, à force de concessions, que le partage ex ante des risques, droits, devoirs et rémunérations est a priori équitable.

Mais permettez moi d'émettre un doute : lorsque vous avez été recruté, les banques en général, et certainement La Banque aussi, n'étaient pas les altruistes scrupuleux que vous tentez de dépeindre. La duplicité – cupidité n'est pas un problème récent, et la subrogation des intérêts du client à ceux de son établissement financier n'étaient pas moins à l'ordre du jour jadis que maintenant. Le curseur a peut-être aujourd'hui une course plus grande, c'est tout. Auriez-vous été naïf à l'époque ?

Je vous rejoins sur le caractère suicidaire de cette vision de la relation client-fournisseur. Mais il semblerait que ce suicide soit très lent. La logique de réseau, cette infection virale qui fait que de cooptation en copinage, suffisamment de décideurs « acquis » soient assez disséminés et assez redevables pour faire continuer de faire vivre La Banque est sans nul doute la clef de voute de cette organisation.

Mon questionnement est plus radical : quelle réponse devrait apporter un régalien pouvoir (2) quand une banque a aidé son client dans une entreprise de tromperie éhontée, puis a outrageusement profité de cette asymétrie d'information (3) pour spéculer contre ce client ? La réponse est évidente à toute personne disposant d'un minimum de jugeote : suspension immédiate de toute licence d'activité bancaire jusqu'à ce qu'une décision judiciaire vienne sanctionner ces comportements qui me semblent relever du délit d'initiés et de la manipulation de marché. Au lieu de cela, des ex-salariés de la banque, dont rien ne laisse préjuger qu'ils seront déloyaux envers leur précédent employeur sont nommés à la faveur de la crise à des postes de très haute responsabilité.

Something is rotten in the state of finance. And also politics. (4)
Shall Heaven direct it ?


(1)lien vers l'article du New-York Times : www.nytimes.com/2012/03/14/opinion/why-i-am-leaving-goldman-sachs.html?_r=2&scp=1&sq=greg%20smith&st=cse
(2) Ou un cartel de ces mêmes régaliens
(3) Les chinese walls étaient en fait des chinese holes
(4) Parodie de William Shakespeare, Hamlet, acte I scène 4

Rémy Mahoudeaux
Managing Director, RemSyx
Mail : boss(at)remsyx(dot)com
 
Si vous n'avez pas encore reçu mon livre blanc (gratuit) "Dématérialiser la Gouvernance d'Entreprise", vous pouvez en faire la demande au bout de ce lien.
Bonne lecture !

Vendredi 16 Mars 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

ENGLISH
Articles and press releases are provided as is and have not been edited or checked for accuracy.
Any queries should be directed to the company issuing the press release or to the author issuing the article.
If you have a question for the author, or would like to comment on this article, use the box above. Your comment will be moderated before publication.
Your comment or question will appear below and the author or Finyear editor will be able to respond. Please note that your name will appear next to your comment (not your email).
Finyear does not offer financial advice of any kind and the opinions of authors are not necessarily those of Finyear.
By posting your comment, you agree to our acceptable use policy. If you read anything here that you consider inappropriate or offensive, please contact the adress : contact (at) finyear.com
Finyear: Daily News & Best Practices for the Finance Executives (CFO, Treasurer, Controller, Credit manager, accountant, financial executive, etc...).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. You may share using our article tools.
Please don't cut articles from Finyear.com and redistribute by email or post to the web without permission: contact (at) finyear.com

FRANCAIS
Les articles et les communiqués de presse sont fournis tels quels et n'ont pas été modifiés ou vérifiés.
Toute demande de renseignement doit être adressée à la société émettrice du communiqué de presse ou à l'auteur de l'article.
Si vous avez une question pour l'auteur, ou si vous désirez commenter cet article, utilisez la boîte ci-dessus. Votre commentaire sera modéré avant publication.
Votre commentaire ou question ci-dessous apparaîtra et l'auteur ou l'éditeur Finyear sera en mesure de répondre.
Veuillez noter, s'il vous plaît, que votre nom apparaîtra à côté de votre commentaire (pas votre adresse email).
Finyear n'offre pas de conseils financiers de quelque nature que ce soit et les opinions des auteurs ne sont pas nécessairement celles de Finyear.
En postant votre commentaire, vous acceptez notre politique d'utilisation et nos mentions légales.
Si vous lisez quelque chose ici que vous considérez inapproprié ou offensant, s'il vous plaît contacter l'adresse: contact (at) finyear.com
Finyear: actus quotidiennes et meilleures pratiques pour les cadres financiers (CFO, trésorier, contrôleur, gestionnaire de crédit, comptable, cadre financier, etc ..).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. Vous devez utiliser nos outils de partage situés sur les articles.
SVP ne coupez-pas les articles issus de Finyear.com, ne les reroutez-pas par message sur le web sans autorisation : contact (at) finyear.com

Les derniers articles publiés sur Finyear


Lettres Finyear



Conférences


Magazine n°33


FY Research


Livres Blancs



L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30