Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Tendance inquiétante pour l'innovation mondiale


Thomson Reuters lance une nouvelle destination Web digne de foi avec des renseignements sur les secteurs et les tendances




La section Propriété intellectuelle (IP) & Science de Thomson Reuters (1), la première source mondiale d'informations intelligentes pour les entreprises et les professionnels, a annoncé le lancement de son site Internet State of Innovation : http://stateofinnovation.com. Il s'agit d'une destination mondiale pour des données fiables sur les tendances de l'innovation et de renseignements propres aux différents secteurs concernant essentiellement le cycle de vie de l'innovation et présentant le processus itératif de la découverte, de la protection et de la commercialisation d'idées.

« L'innovation est au cœur de l'économie mondiale. C'est l'élément vital de l'entreprise, mais elle est difficile à mesurer », explique Basil Moftah, président de Thomson Reuters IP & Science. « En décomposant l'innovation jusqu'à ses composants de base, à savoir la recherche scientifique qui guide la découverte initiale et les brevets qui protègent et commercialisent les nouvelles idées, il nous est possible de recenser les principales tendances qui influent sur l'avenir de l'économie mondiale ».

Stateofinnovation.com (2) est la nouvelle destination centrale pour des informations dignes de foi sur le monde de l'innovation, y compris les classements annuels Top 100 Global Innovators (3) et Citation Laureates (4). Le lancement de ce site Internet est l'occasion de communiquer les résultats de la toute dernière étude de l'entreprise, The Future Is Open: 2015 State of Innovation, une analyse de la littérature scientifique mondiale et des données sur les brevets pour 12 domaines technologiques. Elle montre que, même si l'activité globale en matière de brevets a atteint un niveau jusqu'ici inégalé, la croissance en glissement annuel pour les nouvelles innovations s'est considérablement ralentie et la production scientifique a connu un recul dans pratiquement tous les secteurs.

« Le site State of Innovation donne un aperçu unique du monde de l'innovation grâce à notre position dominante en tant que source d'informations intelligentes », explique Elise Finn, directrice du marketing chez Thomson Reuters IP & Science. « Nous avons créé cette nouvelle destination incontournable et source crédible de commentaires et de renseignements pour quiconque s'intéresse au monde de l'innovation ».

The Future Is Open: 2015 State of Innovation examine l'activité fondamentale dans la recherche et pour les brevets dans les secteurs suivants : aérospatiale et défense ; automobile ; biotechnologie ; produits cosmétiques et bien-être ; aliments, boissons et tabac ; électroménager ; technologie de l'information ; appareils médicaux ; pétrole et gaz ; produits pharmaceutiques ; semi-conducteurs ; et télécommunications. Des analystes de Thomson Reuters ont passé au crible cinq années de données mondiales sur les brevets et la littérature scientifique pour mettre en avant les principales entreprises, établissements de recherche et domaines technologiques à l'origine du plus grand volume d'innovation.

Les principales conclusions du State of Innovation 2015 sont les suivantes :

- La croissance en glissement annuel de l'innovation se ralentit : le volume total de brevets à travers le monde a augmenté d'à peine 3% par rapport à l'année dernière, le plus faible taux de croissance du volume de brevets depuis la fin de la récession mondiale en 2009. Le volume total de nouvelles recherches scientifiques a reculé de 34% sur la même période. C'est le secteur des semi-conducteurs qui a connu le plus fort recul en termes de volume de brevets et de recherche scientifique.

- Le volume global de brevets atteint un nouveau record : malgré le ralentissement du taux de croissance en glissement annuel, le volume total de brevets à travers le monde a atteint un nouveau record, avec plus de 2,1 millions d'inventions uniques publiées au cours de l'année dernière. Les secteurs qui ont connu la plus forte croissance en termes de volume de brevets sont ceux des aliments, boissons et tabac (21%) ; des produits pharmaceutiques (12%) ; des produits cosmétiques et du bien-être (8%) ; de la biotechnologie (7%).

- Les entreprises adoptent l'« innovation ouverte » : dans pratiquement tous les secteurs étudiés, la tendance vers l'« innovation ouverte », dans le cadre de laquelle des entreprises s'associent à des établissements académiques, des chercheurs individuels et d'autres entreprises (voire des concurrents dans certains cas) s'est clairement manifestée. Samsung, par exemple, a décidé de s'associer agressivement avec des établissements académiques pour la mise au point de technologies de semi-conducteurs, déposant 129,1 demandes de brevets pour chaque 10 000 demandes pour ce secteur avec un établissement académique.

- Les frontières traditionnelles entre les secteurs tendent à disparaître : principalement en raison de l'émergence de l'Internet des objets, les frontières traditionnelles entre les secteurs et les domaines de spécialisation des entreprises ont continué de s'effacer. Des dizaines d'entreprises visées par l'étude, comme Apple, DuPont, General Electric, IBM et Samsung, figurent parmi les principaux bénéficiaires de brevets dans plusieurs secteurs sans rapport avec leur principal domaine d'activités. Samsung est l'exemple le plus flagrant, puisqu'elle figure parmi le 25 premiers bénéficiaires de brevets pour neuf des 12 secteurs visés par cette étude.

« Nous sommes à un point d'inflexion fascinant dans l'histoire de l'innovation technologique », ajoute Moftah. « Les organisations dans cette étude sont pleinement conscientes des difficultés qui se présentent si l'on souhaite continuer à innover au même rythme que ces dernières années. Elles n'épargnent aucun effort, avec des stratégies comme l'innovation ouverte et l'expansion agressive dans de nouveaux secteurs, pour essayer d'obtenir des résultats meilleurs et plus rapides ».

Les données dans le State of Innovation 2015 ont été recueillies à l'aide du Thomson Reuters Derwent World Patents Index, de Web of Science et d'Eikon.

(1) La section Propriété intellectuelle (IP) & Science de Thomson Reuters : http://ip-science.thomsonreuters.com/
(2) State of Innovation : http://stateofinnovation.thomsonreuters.com/
(3) Top 100 Global Innovators : http://top100innovators.com/
(4) Citation Laureates : http://sciencewatch.com/nobel

Thomson Reuters
Thomson Reuters est la principale source mondiale d'informations intelligentes destinées aux entreprises et aux professionnels. Nous joignons le savoir-faire du secteur à une technologie novatrice afin de fournir des informations de première importance aux principaux décideurs des marchés financiers et risques, juridiques, fiscaux et comptables, propriété intellectuelle, scientifiques et des médias, grâce à l'agence de presse la plus digne de confiance au monde. Pour plus d'informations, consultez le site www.thomsonreuters.com.

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur

Le magazine bimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Mardi 2 Juin 2015
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs