Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Suisse : fluctuation relativement faible pour les CEO


Il règne une véritable continuité à la direction des plus importantes sociétés cotées en bourse en Suisse, en Allemagne et en Autriche, également en comparaison internationale.




Ainsi, l'année passée, seul un CEO sur dix d'une grande société cotée en bourse dans cette région à dû céder sa place. En comparaison internationale, la Suisse enregistre ainsi avec l'Allemagne et l'Autriche le moins de changements de direction.
En Suisse, le taux de changement actuel se situe à 10,1 %, un chiffre nettement inférieur aux 17 % de l'année précédente.
En Europe occidentale, le taux est passé de 12,9 % à 14,3 %, ce qui correspond à la moyenne mondiale.
Avec ses 11,6 %, l'économie japonaise fait également preuve d'une fluctuation relativement faible pour les CEO.
En Amérique du Nord, le taux est resté à un niveau modéré de 13,2 %.
En revanche, le jeu des chaises musicales a été bien plus important aux postes de direction des États BRIC : en Chine, 15 % des CEO ont dû céder leur fauteuil ; au Brésil, en Russie et en Inde, ils étaient même 15,9 %.
En comparaison sectorielle directe, la tendance est claire : avec un taux de changement de 24 % au niveau mondial, c'est l'industrie des télécommunications qui affichait le plus de changements de direction.

Les bonnes conditions-cadres économiques de l'année écoulée ont manifestement renforcé la tendance à un règlement de la succession planifié à l'avance et bien préparé pour les CEO. Ainsi, à l'échelle mondiale, 78 % des changements de chef ont eu lieu comme prévu. En Suisse, le taux de changements planifiés atteint même 83 %. Ce sont les principaux résultats qui ressortent de l'étude « 2014 Study of CEOs, Governance, and Success » de Strategy&, membre du réseau de PwC, spécialiste du conseil en stratégie.
Dans sa quatorzième édition, l'étude analyse aussi bien les changements annuels que ceux à long terme au niveau des postes de direction des 2500 plus importantes entreprises internationales cotées en bourse.
À ce propos, Andreas Lenzhofer, associé chez Strategy& à Zurich affirme : « En 2014, la composition des directions en Suisse est restée très stable et internationale. Ainsi, 44 % des CEO entrés en fonctions en 2014 au sein des plus grandes entreprises suisses sont titulaires d'un passeport étranger. À l'échelle mondiale, la part des nouveaux CEO étrangers atteint 15 % seulement. »
Toutefois, le leadership de l'économie mondiale, toutes branches confondues, est confronté à un immense bouleversement tant structurel que personnel. « Ces prochaines années, des sujets tels que Industrie 4.0 et Smart Data figureront en tête de l'agenda stratégique. Dans ce contexte, les groupes ont un besoin urgent de dirigeants disposant d'un savoir-faire numérique solide et du courage de raisonner différemment. Les exigences à l'égard des CEO vont toujours plus se modifier en raison des cycles d'innovation plus courts et de la mise en oeuvre de modèles d'entreprises numériques », constate Andreas Lenzhofer.

Expérience externe en matière de direction demandée

Le profil d'un nouveau CEO est aujourd'hui beaucoup plus diversifié qu'il y a encore quelques années. En Suisse, la part des CEO recrutés à l'extérieur a progressé de 16 points de pourcentage par rapport à l'année précédente pour passer à 40 %, une valeur nettement supérieure à la valeur mondiale de 22 %. En outre, 40 % de tous les nouveaux chefs suisses ont déjà acquis une expérience opérationnelle dans d'autres branches.

Pourcentage de femmes aux postes de direction toujours faible

Cette année encore, l'étude a analysé la part de femmes parmi les CEO. Malgré une augmentation de 2 points de pourcentage parmi les nouveaux CEO nommés, elle n'atteint que 5 % à l'échelle mondiale. Ce chiffre demeure décevant, mais nous attendons un changement radical ces prochaines années et pensons que, d'ici à 2040, un nouveau CEO sur trois sera une femme », estime Andreas Lenzhofer. Bien que leurs profils professionnels soient très semblables à ceux des hommes CEO, les femmes CEO perdent plus souvent leur poste que les hommes : ces onze dernières années, 32 % des femmes CEO ont dû quitter leur poste, contre seulement 25 % d'hommes.

À propos de cette étude
Strategy& (autrefois Booz & Company) a analysé dans l'étude « 2014 Study of CEOs, Governance, and Success » les 2500 plus importantes sociétés internationales cotées en bourse. Pour l'espace germanophone, l'étude a aussi procédé à l'analyse des 300 sociétés les plus importantes de cette région. La performance de l'entreprise au moment de la succession ainsi que la manière dont le CEO a quitté l'entreprise ont été prises en compte dans l'analyse. Les assertions sur les évolutions et les tendances font référence aux études Strategy& déjà présentées sur les changements de CEO, et sont tirées des différentes études annuelles publiées depuis 2000.

À propos de Strategy&
Strategy& est une équipe mondiale d'experts dans le domaine du conseil en stratégie. Nous aidons nos clients à réaliser leur potentiel et à résoudre leurs problèmes les plus complexes en les accompagnant dans l'élaboration et la concrétisation de leur vision. Nous conjuguons un siècle d'expérience en conseil en stratégie avec l'expertise fonctionnelle et sectorielle du réseau PwC. Que ce soit lors du développement d'une stratégie d'entreprise, de la transformation d'un domaine d'activité ou de la mise en place de nouvelles compétences, nous créons à tout moment la valeur ajoutée que nos clients attendent de notre part.
Strategy& est membre du réseau de PwC, présent dans 157 pays et regroupant plus de 195 000 collaborateurs engagés au bénéfice de la qualité de service pour leurs clients et partenaires, dans les domaines du conseil, des transactions, du juridique & fiscal, de l'audit et de l'expertise comptable. www.strategyand.pwc.com
La dénomination Strategy& fait référence aux sociétés de l'ancien groupe Booz & Company et/ou à la PwC Strategyand (Switzerland) GmbH (anciennement Booz & Company GmbH). La dénomination PwC fait référence au réseau de PwC et/ou à une ou plusieurs des sociétés de son réseau juridiquement indépendantes. La page web www.pwc.com/structure contient tous les détails relatifs à notre structure.

Pour aller plus loin :
http://www.strategyand.pwc.com/global/home/what-we-think/reports-white-papers/article-display/2014-ceo-study

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur

Le magazine bimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Mercredi 15 Avril 2015
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs