Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Suisse : Indicateur export des PME 2e trimestre 2010


Embellie de la conjoncture étrangère – nouvel élan à l’export pour les PME suisses.




L’horizon conjoncturel se dégage à l’étranger, les PME suisses retrouvent un certain dynamisme et la tendance devrait se poursuivre ces prochains mois. Tels sont les résultats qui ressortent de l’indicateur export des PME du Credit Suisse et de l’Osec. Ce baromètre des exportations indique en effet depuis trois mois consécutifs que le seuil de la croissance a été franchi, et les perspectives export des PME, qui reposent sur des sondages réalisés par l’Osec auprès de 200 PME suisses, s’établissent à 76,8 points sur un total de 100. Les PME, toutes branches confondues, tablent au deuxième trimestre sur une hausse notable des exportations, avec des perspectives particulièrement réjouissantes dans l’électrotechnique, la construction mécanique et l’industrie de précision.

Le baromètre des exportations du Credit Suisse, qui reflète la demande étrangère de produits suisses, se situait à –0,2 au début du 2e trimestre 2010. Il affiche depuis 11 mois une nette tendance haussière et a franchi il y a trois mois le seuil de croissance de –1. Ces perspectives export des PME suisses publiées pour la première fois par l’Osec montrent que les entreprises exportatrices peuvent utiliser à leur profit cette recrudescence de la demande étrangère. Ce nouvel indice est établi sur la base de sondages réalisés auprès d’un panel de plus de 200 PME suisses. Il rend compte du climat export ressenti par les PME pour le 2e trimestre ainsi que des exportations réalisées au trimestre précédent. Il affiche 76,8 points sur une échelle de 100. Les valeurs supérieures à 50 indiquent qu’il y a croissance.

Recrudescence de la demande étrangère …
Les exportations suisses de biens viennent de renouer avec la croissance. Comme le montre le baromètre des exportations du Credit Suisse, la demande étrangère de produits suisses, si importante pour le succès export de nos PME, devrait poursuivre sa hausse ces prochains mois. L’indice se situe depuis trois mois consécutifs au-dessus du seuil de croissance de –1. Depuis 11 mois, il indique une très nette tendance à la hausse. Mais le baromètre indique toujours une situation inférieure à la croissance à long terme (0) bien qu’elle s’en rapproche par le bas. Malgré la crise sans précédent que nous venons de traverser, le baromètre indique à terme une normalisation de la croissance des exportations. Ce qui conforte les exportateurs suisses dans la tendance à la hausse qu’ils ressentent.

Suisse : Indicateur export des PME 2e trimestre 2010

… pour le plus grand bien des PME suisses
Soixante-neuf pourcent des entreprises interrogées par l’Osec pour établir les perspectives export des PME tablent sur une hausse des exportations au 2e trimestre 2010. Vingt-huit pourcent estiment qu’elles pourront se maintenir au niveau du 1er trimestre, et seuls 3% craignent un recul. On peut donc penser que cette tendance positive des exportations s’accélérera par rapport au trimestre précédent. Pour le 1er trimestre, 53% des PME disent avoir pu accroître leurs exportations, 28% ont pu maintenir à niveau leur volume export et 19% déplorent un recul. Ceci montre bien que les PME ont tout intérêt à exploiter les multiples opportunités de croissance que leur offrent les impulsions venues de l’étranger. Dans les années 1990, les impulsions venues de l’étranger n’avaient pas pu être entièrement exploitées. La situation d’aujourd’hui semble plus prometteuse.

Electrotechnique, construction mécanique et industrie de précision: les grands gagnants
Selon les perspectives export des PME de l’Osec, toutes les branches devraient accroitre leurs ventes étrangères au 2e trimestre 2010. La croissance la plus forte est attendue dans l’électrotechnique, la construction mécanique et l’industrie de précision, la plus faible dans l’industrie du papier et la métallurgie.

Suisse : Indicateur export des PME 2e trimestre 2010

Le baromètre des exportations du Credit Suisse indique aussi une embellie de la demande étrangère dans toutes les branches: la situation de la demande s’améliore dans l’électronique mais aussi et surtout dans la construction mécanique et les instruments de précision, des branches qui ont été durement touchées par la crise. Les instruments de précision se sont en effet bien vendus aux Etats-Unis et la demande de montres suisses a repris en Asie.

Les PME interrogées attribuent ces pronostics favorables à trois facteurs principaux : 56% d’entre elles s’attendent à ce que l’embellie conjoncturelle influence à la hausse les exportations, et 43% évoquent les innovations de produits et le renforcement du marketing (plusieurs réponses étaient possibles). Ce sont surtout la métallurgie, l’industrie du papier et les instruments de précision qui espèrent un mieux grâce à l’amélioration des conditions cadre tandis que l’électrotechnique et la branche des biens de consommation privilégient le facteur innovation. Les rares PME qui craignent un recul des exportations justifient leur pessimisme par les causes suivantes: concurrence accrue (54%), baisses de prix (34%) et recul conjoncturel dans les débouchés importants (27%).

L’Europe reste le premier marché export des PME suisses
Selon les perspectives export de l’Osec, 86% des PME suisses exporteront vers l’Europe dans les six mois (2e et 3e trimestres 2010). Le marché européen le plus important reste l’Allemagne, où 73% des PME suisses vendent des produits et services, suivie de la France (49%) et de l’Autriche (43%). 54% des PME suisses exporteront dans les six mois en Asie/Pacifique, notamment en Chine (23%), en Inde (22%) et en Australie (22%). 40% des PME devraient exporter en Amérique du Nord ces six prochains mois, 36% vers les Moyen-Orient et l’Afrique et 20% vers l’Amérique du Sud. Par rapport aux six mois écoulés, on ne constate pas de variations significatives des ventes selon les destinations. Les exportations ont légèrement augmenté au Moyen-Orient, en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud. L’Europe pourrait perdre un peu de terrain mais restera de loin la première destination.

Suisse : Indicateur export des PME 2e trimestre 2010

La reprise conjoncturelle qui commence à se faire sentir en Europe est naturellement bienvenue étant donné le poids que l’Europe a et continuera d’avoir. Comme le montre les indicateurs avancés du baromètre des exportations du Credit Suisse, une recrudescence de la demande commence à se faire sentir dans les pays voisins de la Suisse. Mais sa dynamique n’atteint pas les niveaux observés dans les pays extérieurs à l’Europe. En particulier aux Etats-Unis, où le tempo économique s’accélère: une situation qui oriente à la hausse la demande américaine de produits suisses. Les grands pays émergents comme la Chine et le Brésil sont également particulièrement dynamiques, maintenant leur croissance malgré la crise (Chine) ou ne la ressentant que légèrement (Brésil).

Méthodologie
Baromètre des exportations du Credit Suisse Le baromètre des exportations du Credit Suisse explore le rapport entre les exportations suisses et la demande des marchés étrangers. Le baromètre se compose d’importants indicateurs avancés (dont Industrial Confidence Indicators) dans l’industrie dans 28 principaux débouchés de la Suisse. Ces indicateurs, publiés chaque mois par l’OCDE, donnent le climat conjoncturel dans l’industrie avec des prévisions à 1 ou 2 trimestres. Ces valeurs sont ensuite pondérées avec la part export de chaque pays. Le baromètre des exportations condense ces informations en un indicateur unique. Puisqu’il s’agit de données standardisées, le baromètre indique des moyennes standardisées. La valeur zéro correspond à la croissance moyenne à long terme des exportations suisses, qui était de 4,8% depuis 1985. Le seuil de croissance se situe en dessous, à –1.

La première illustration souligne le caractère prospectif du baromètre des exportations du Credit Suisse : la corrélation entre la croissance de l’export (moyenne pondérée sur 6 mois) et le baromètre avec une prospective à un trimestre se monte à un bon 0,82. Outre le pronostic pour l’ensemble des exportations, le baromètre permet aussi de faire des prévisions pour certaines branches ou régions.

L’indicateur export des PME de l’Osec
Le concept à la base de cet indicateur des perspectives export des PME est simple: les PME ont juste à indiquer si elles tablent, par rapport au trimestre précédent, sur le statu quo, une hausse ou une baisse de leurs exportations au cours du présent trimestre. Pour donner son caractère prospectif à l’indicateur, le facteur «exportations attendues » au trimestre suivant est pondérée à 60%, tandis que les «exportations réelles» au présent trimestre pèsent 40%.

L’indicateur export des PME, donne des valeurs entre 0 et 100, les valeurs comprises entre 0 et 50 indiquant un recul attendu des exportations, les valeurs entre 50 et 100 une prévision de croissance des exportations.

Les perspectives export des PME sont tirées de sondages trimestriels réalisés auprès d’un panel fixe de plus de 200 PME suisses. Elles sont issues des branches pharma/chimie, construction mécanique, biens de consommation, métallurgie, papier, électrotechnique, industrie de précision et service. Les entreprises doivent livrer des informations complémentaires comme les raisons du changement de volume à l’export, les marchés où elles exportent, etc. Ces données permettent d’obtenir un tableau représentatif des activités exportatrices des PME suisses.

Informations complémentaires:
www.osec.ch/exportindikator

Osec
L’Osec informe les PME suisses et liechtensteinoises, les conseille et les accompagne dans leur développement international. Il travail en réseau avec des entreprises, des prestataires spécialisés et des associations privées et publiques dans le monde entier, afin de promouvoir avec efficacité les activités économiques des entreprises suisses à l’étranger. L’Osec se charge aussi d’encourager les importations et les investissements en faveur de certains pays en développement et en transition. Des fonds additionnels lui sont alloués ces deux prochaines années par la Confédération dans le cadres de mesures de stabilisation conjoncturelle afin de mettre en place des platesformes export.

Credit Suisse AG
Credit Suisse AG, qui fait partie du groupe des sociétés du Credit Suisse (ci-après le «Credit Suisse»), est un prestataire de services financiers leader sur le plan international. Banque intégrée, le Credit Suisse fournit à ses clients son expertise combinée dans les domaines du private banking, de l‘investment banking et de l‘asset management. Il propose des services de conseil, des solutions globales et des produits novateurs aux entreprises, aux clients institutionnels et aux particuliers highnetworth du monde entier ainsi qu‘aux clients retail en Suisse. Le Credit Suisse, dont le siège est à Zurich, est présent dans plus de 50 pays et emploie quelque 47 600 personnes. Les actions nominatives (CSGN) de Credit Suisse Group AG, société-mère du Credit Suisse, sont cotées en Suisse, ainsi qu‘à New York sous la forme d‘American Depositary Shares (CS).

Jeudi 6 Mai 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs