Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Suisse : Etude Manpower sur les Perspectives d’Emploi (TRI 4 2009)


Les résultats de l’Etude Manpower sur les Perspectives d’Emploi en Suisse pour le 4e trimestre 2009 indiquent que sur les 928 employeurs interrogés 7% prévoient une augmentation de leurs effectifs, 10% une baisse et 81% n’envisagent aucun changement.




La Prévision Nette d’Emploi (-3%) correspond à la valeur la plus basse jamais enregistrée depuis le lancement de l’Etude en Suisse au 3e trimestre 2005. Les intentions d’embauche reculent de 5 points en comparaison trimestrielle et de 8 points en comparaison annuelle. Charles Bélaz, directeur Corporate Affairs de Manpower Suisse, commente : « Ces résultats montrent que les employeurs continuent de rester très prudents, la crise touchant aujourd’hui la majorité des secteurs ».

Résultats des régions
Sur les 7 régions sondées, seule la Suisse centrale enregistre des perspectives de recrutement positives au 4e trimestre 2009. Avec une Prévision Nette d’Emploi de +11%, elle connaît aussi la plus forte hausse en comparaison annuelle (11 points). A l’opposé, l’Espace Mitteland (-16%) affiche le résultat le plus pessimiste. Cette région, ainsi que la Région lémanique (-9%), la Suisse orientale (-8%) et le Tessin (-1%), présentent leurs prévisions les plus négatives depuis le lancement de l’Etude en Suisse. En comparaison trimestrielle, la Suisse du Nord-Ouest (14 points) enregistre la plus forte progression alors que l’Espace Mitteland annonce la baisse la plus significative (20 points). En comparaison annuelle, c’est la région Zurich qui rapporte le recul le plus marqué (16 points).

Résultats des secteurs d’activité
Les employeurs de 3 des 10 secteurs prévoient une augmentation de leurs effectifs au prochain trimestre. En comparaison annuelle, l’activité de recrutement chute dans 9 secteurs et, en comparaison trimestrielle, dans 7 d’entre eux. Les employeurs du secteur Activités financières, assurance, immobilier et services aux entreprises (+8%) anticipent l’activité de recrutement la plus favorable, suivi des secteurs Services publics et sociaux (+4%) et Transport, entreposage et communications (+2%). A l’inverse, Hôtellerie et restauration (-20%) affiche la valeur la plus pessimiste. Les perspectives du secteur sont aussi les plus basses depuis le lancement de l’Etude en Suisse, tout comme pour les secteurs Industrie extractive (-10%), Electricité, gaz et eau (-5%), Agriculture, chasse, sylviculture et pêche (-4%) et Industrie manufacturière (-2%). Le secteur Hôtellerie et Restauration présente également les reculs les plus marqués en comparaison trimestrielle (28 points) et annuelle (25 points). A contrario, la plus forte progression trimestrielle concerne le secteur Transport, entreposage et communications (9 points), suivi des secteurs Commerce (7 points) et Activités financières, assurance, immobilier et services aux entreprises (3 points). Le secteur Construction (-7%) est le seul à ne pas enregistrer de baisse par rapport au 4e trimestre 2008, la Prévision Nette d’Emploi reste inchangée.

Perspectives des pays de la région EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique)
Parmi les 18 pays interrogés, 4 seulement affichent des perspectives d’emploi positives au prochain trimestre. La Pologne* (+5%) rapporte les résultats les plus élevés alors que la Roumanie* (-11%) enregistre la Prévision Nette d’Emploi la plus pessimiste. Les employeurs d’Afrique du Sud* (+1%), d’Autriche (-3%), des Pays-Bas (0%), de Pologne* (+5%), de République tchèque (-4%)*, de Roumanie* et de Suisse (-3%) anticipent même les prévisions les plus basses depuis le lancement de l’Etude dans leur pays respectif. Les employeurs d’Italie (-3%), d’Allemagne (-2%) et de France (-1%) se montrent également mitigés avec des résultats légèrement négatifs au 4e trimestre 2009.

Perspectives dans le monde
Le Brésil participe ce trimestre pour la première fois à l’Etude. Sur les 35 pays et territoires sondés, 17 annoncent des perspectives positives au 4e trimestre 2009. Les intentions d’embauche les plus élevées sont enregistrées par l’Inde (+25%), le Brésil* (+21%), la Colombie* (+13%), le Pérou* (+9%), la Chine (+8%), l’Australie (+7%), Singapour (+6%), le Costa Rica* (+6%), le Canada (+5%), Taïwan (+5%) et la Pologne* (+5%). A l’opposé, les employeurs de Roumanie* (-11%), Espagne (-8%), Irlande (-8%), Japon (-6%) et Mexique (-5%) sont les plus pessimistes. Aux Etats-Unis, la Prévision Nette d’Emploi reste négative (-3%), en légère baisse de 1 point en comparaison trimestrielle, mais en baisse annuelle de 12 points. Il s’agit du résultat le plus bas jamais obtenu depuis le lancement de l’Etude. En comparaison annuelle, 31 pays enregistrent une baisse alors qu’en comparaison trimestrielle 20 pays présentent une hausse.

*Les données corrigées des variations saisonnières ne sont pas encore disponibles pour ces pays, puisque l’Etude Manpower y est conduite depuis moins de dix-sept trimestres.

A propos de la Prévision Nette d’Emploi
La Prévision Nette d’Emploi pour la Suisse est de -3% (valeur désaisonnalisée) pour le 4e trimestre 2009. Celle-ci est calculée en soustrayant au pourcentage d’employeurs anticipant une augmentation de l’emploi total dans leur entreprise, le pourcentage de ceux anticipant une diminution au cours du prochain trimestre. Il s’agit donc d’un solde net – pouvant être positif ou négatif – d’évolution de l’emploi. Ce solde est ensuite corrigé des variations saisonnières.

A propos de la correction des données en fonction des variations saisonnières
La correction des variations saisonnières a été appliquée à 23 pays. Cette correction est un processus statistique qui permet d’annuler l’effet des fluctuations au cours de certaines périodes de l’année, telles que les vacances ou les changements de saisons. Les données corrigées en fonction de ces variations permettent d’obtenir des résultats plus stables et représentatifs des tendances à long terme du marché du travail. L’étude a adopté le modèle TRAMOS-SEATS depuis le 2e trimestre 2008 pour corriger les données des variations saisonnières. Ce modèle est recommandé par le département Eurostat de l’Union Européenne et de la Banque Centrale Européenne et est largement utilisé au niveau international.

La Suisse intègre les résultats corrigés en fonction des variations saisonnières pour la première fois au 3e trimestre 2008.

Les résultats complets de l’étude ainsi que les tableaux et graphiques pour chacun des 35 pays et territoires sont disponibles à l’adresse www.manpower.com

A propos de l’Etude
L’Etude Manpower sur les Perspectives d’Emploi est menée chaque trimestre dans le but d’étudier les intentions des entreprises concernant l’augmentation ou la diminution de leurs effectifs au cours du trimestre à venir. Il s’agit de l’étude prospective la plus vaste en son genre, inégalée par sa taille, sa portée, sa longévité et son domaine d’intérêt. Lancée il y a plus de quarante-cinq ans aux Etats-Unis, cette enquête constitue l’une des études sur l’emploi les plus reconnues au monde. L’Etude Manpower sur les perspectives d’emploi est effectuée auprès d’un échantillon de plus de 72 000 employeurs privés et publics du monde entier. Elle est considérée comme un indicateur économique hautement respecté. L’ensemble des personnes interviewées répond à la même question, quatre fois par an: « Comment anticipez-vous l’évolution de l’emploi total dans votre entreprise au cours du prochain trimestre par rapport au trimestre actuel ? »

A propos de Manpower
Manpower Inc. (NYSE : MAN) est un leader mondial dans le secteur des services d’emploi; elle crée et propose des prestations qui permettent à ses clients d’être gagnants dans le monde changeant du travail. La société au chiffre d’affaires de 22 milliards de dollars offre une gamme complète de services pour répondre aux besoins des entreprises dans toutes les étapes du cycle de l’emploi. Les prestations comprennent le recrutement de personnel fixe et temporaire, l’évaluation et la sélection des collaborateurs, la formation, la réinsertion, l’outsourcing et les services de consulting. Le réseau mondial de Manpower, fort de 4200 agences dans 82 pays, permet à l’organisation de répondre aux besoins de ses 400 000 clients par année, des petites et moyennes entreprises jusqu’aux multinationales les plus importantes dans le monde. Qualité accrue, efficacité et réduction des coûts de la main-d’oeuvre sont les maîtres mots de Manpower qui se concentre sur l’amélioration de la productivité de ses clients. Cela permet à ces derniers de se concentrer sur leurs activités fondamentales. Manpower Inc. opère sous cinq marques: Manpower, Manpower Professional, Elan, Jefferson Wells et Right Management.
Manpower Suisse est forte d’une expérience de plus de quarante-cinq ans dans le domaine du recrutement de personnel fixe et temporaire. Avec 72 filiales, 22 000 collaborateurs temporaires et plus de 6000 clients, actifs dans tous les secteurs d’activité, Manpower est l’un des leaders du placement de personnel en Suisse.

www.manpower.com
et
www.manpower.ch

Mercredi 16 Septembre 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News