Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Stanislas Niox-Chateau, Président cofondateur de Doctolib


Entretien avec Stanislas Niox-Chateau, Président cofondateur de Doctolib.




Stanislas Niox-Chateau
Stanislas Niox-Chateau
Stanislas Niox-Chateau bonjour, vous êtes Président cofondateur de Doctolib. A deux ans tout juste, Doctolib lève 18M€. Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est Doctolib et en quoi consiste votre société ?

Doctolib est le leader de la recherche et prise de rendez-vous médicaux en ligne avec 2 millions de patients sur notre site chaque mois et 5000 professionnels de santé qui utilisent notre outil au quotidien.

Pour les praticiens et les établissements de santé, nous fournissons une solution d’agenda qui améliore considérablement leur organisation et la gestion de leur patientèle. En leur économisant un tiers du temps de gestion du secrétariat, en réduisant de 75% les rendez-vous non honorés, et en leur permettant de maitriser leur visibilité en ligne, nous changeons le quotidien des médecins.

Pour les patients, l’accès aux soins est complètement fluidifié. Plus rapide, plus facile et plus efficace : grâce à la réservation en ligne, gratuite, en quelques clics et accessible 24h/24h, vous pouvez prendre rendez-vous chez le médecin qu’il vous faut, à proximité et dans les meilleurs délais.

Notre mission chez Doctolib est simple, mais ambitieuse : nous voulons révolutionner l’expérience de l’accès aux soins et guider l’innovation en e-santé en France et dans le monde. Nous avons pour objectif de devenir le « Google de la santé ».

Pourquoi avoir lancé Doctolib et comment en êtes-vous arrivé là ?

Après avoir participé au lancement de Lafourchette, Balinea et Weekendesk, trois spécialistes de la réservation sur Internet, je voulais créer une entreprise qui ait un sens pour moi, et qui soit utile à la société.

Avec mes associés, nous avons créé Doctolib : un modèle disruptif de prise de rendez-vous médicaux en ligne. Le succès a été très important : nous avons fourni dès le départ l’outil le plus complet et innovant pour les médecins, quelle que soit leur spécialité, et nous avons beaucoup misé sur le développement de ce réseau de médecins. Pour soutenir notre croissance très rapide, et nous permettre de nous internationaliser rapidement, nous avions besoin de l’entrée de fonds supplémentaires.

Comment s’est faite cette levée? Qui sont les investisseurs venus soutenir votre projet ?

Cette levée de 18 millions est notre troisième tour de table après les levées de fonds de février et novembre 2014, pour un total de 23 millions d’euros en deux ans.

La grande nouveauté dans cette opération est l’arrivée d’Accel Partners, un fonds de capital-risque international qui a notamment investi dans Facebook, Dropbox, Spotify et BlaBlaCar.

Et nous sommes heureux de pouvoir compter encore une fois sur nos investisseurs historiques : Pierre Kosciusko-Morizet, cofondateur et ancien PDG de PriceMinister, Bertrand Jelensperger, cofondateur et PDG de Lafourchette, Pierre Krings, cofondateur de PriceMinister, Maxime Forgeot ainsi qu’Antoine Freysz et Olivier Occelli via leur fonds d’investissement Kerala Ventures. Nicolas Brusson, cofondateur de BlaBlaCar, rejoint également les investisseurs. Cet investissement nous fait basculer dans une nouvelle dimension.

Comment expliquez-vous la rapidité de développement de votre société ? Doctolib: pourquoi est-ce que ça marche ?

Doctolib s’adresse à un besoin latent au sein d’un secteur encore peu numérisé: à nos débuts en 2014, 65% des Français souhaitaient pouvoir prendre rendez-vous avec leur médecin sur Internet, comme cela se faisait déjà pour l’hôtellerie ou la restauration.

Nous avons su répondre à ce besoin en proposant un produit et des services de pointe. L’outil a été développé avec des médecins et répond donc parfaitement aux exigences organisationnelles des praticiens. Notre solution est d’ailleurs utilisée à la fois par des médecins seuls et par des établissements de santé.

Enfin, les services sont portés par une équipe exceptionnelle, ultra-dynamique et dévouée à la satisfaction des patients et des médecins. C’est grâce à elle que Doctolib a su imprimer une culture et une relation privilégiée avec le monde médical.

Quels sont vos objectifs à moyen et long-terme, et comment allez-vous tirer profit de cette levée de 18M€ ?

Cette levée de fonds nous permet de viser 3 objectifs :
- consolider notre position de leader en France,
- lancer Doctolib en Europe
- et continuer à améliorer les outils et services pour nos patients et professionnels de santé.
Surtout, cela passe par une importante croissance au niveau du recrutement : après être passés de 0 à 120 salariés en 2 ans, nous prévoyons de doubler nos effectifs au cours de l’année prochaine.

https://www.doctolib.fr/

Stanislas Niox-Chateau, merci d'avoir répondu à nos questions et rendez-vous très prochainement dans un nouveau numéro de Finyear.

© Copyright Finyear. Propos recueillis par la rédaction de Finyear.

Lisez gratuitement :
Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The FinTecher
- Le Capital Investisseur

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Mardi 13 Octobre 2015
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News