Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Somme.Si() : des trucs en plus


Pour en terminer avec les fonctions somme.si() et nb.si(), il faut savoir que la condition doit toujours être une condition unique. Si ce n’est pas le cas, il ne vous reste plus qu’à utiliser soit une formule matricielle (cf. notre article du 13 janvier), soit la fonction SommeProd(), dont je vais vous parler dans un avenir proche.





En revanche, il est tout à fait possible d'exprimer une grande variété de conditions simples. Nous vous en proposons deux exemples ci-dessous :

 Somme.Si() : des trucs en plus

En C16, nous avons ainsi calculé le chiffre d'affaires réalisé avec d'autres commerciaux que A, grâce à la formule : =somme.si(D2:D10;"<>"&C12;E2:E10).

En C18, nous avons calculé la somme des chiffres d'affaires supérieurs à la moyenne, avec : =somme.si(E2:E10;">"&moyenne(E2:E10);E2:E10).

Les colonnes F et G sont totalement superflues pour ces calculs. Nous les avons mises là pour que vous puissiez vérifier que les résultats des cellules C16 et C18 sont exacts.

Enfin, si l'envie vous vient un jour d'évaluer une « moyenne si », il suffit tout benoîtement de diviser pour cela une somme.si() par un nb.si() !

rédigé par Hervé Thiriez

Mardi 3 Octobre 2006
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News