Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Solutions Collaboratives en Mode ASP/SaaS : Plus de 40% de Croissance Attendue d’ici 2010 !


MARKESS International, société d’études et de conseil basée à Paris et à Washington, D.C., spécialisée dans l’analyse de la modernisation et de la transformation des organisations privées et publiques avec les technologies de l'information, présente les résultats de sa dernière étude intitulée : « Solutions Collaboratives & Communication d‘Entreprise en Mode ASP / SaaS ».




- Très grandes et petites entreprises séduites par les solutions collaboratives SaaS
Déjà en 2007, les solutions collaboratives et de communication d’entreprise étaient le troisième domaine applicatif, après les applications de ressources humaines, vente, marketing et relation client, à être délivré comme des services selon le modèle du SaaS (Software as a Service) ou des ASPs (Applications Service Providers) (1).

En plus de la messagerie d’entreprise, des conférences à distance, de l'agenda partagé, les solutions collaboratives en mode ASP/SaaS à destination des employés s’étendent progressivement à d’autres domaines : gestion de projets, messagerie instantanée, bureautique en ligne (incluant traitement de texte, tableur, création de présentations), blogs, wikis et autres applications web 2.0 comme la gestion de réseaux sociaux d’entreprise…

La tendance de fond est réelle. En effet, sur les 280 organisations privées et publiques interrogées par MARKESS International au 2ème trimestre 2008, 52% évoquent qu’elles auront recours d’ici 2010 au mode ASP/SaaS pour au moins un des domaines collaboratifs évoqués précédemment.

Les velléités de recours à ces nouvelles modalités d’accès en ligne à des solutions applicatives couplées aux développements des pratiques du collaboratif en entreprise sont très disparates selon la typologie des organisations interrogées. Emmanuelle Olivié-Paul, Directrice Associée de MARKESS International constate que « le tissu économique français semble partagé en deux avec des profils d’organisations très actives et s’accaparant très vite ces nouveaux usages. Il s’agit notamment de très grandes organisations de plus de 10 000 collaborateurs et de plus petites de moins de 99 employés pour lesquelles le modèle ASP/SaaS semble plus facile à s’approprier notamment d’un point de vue économique. »

En tant que pionnier, le secteur des technologies de l’information pousse les usages vers le haut (70% des entreprises de ce secteur indiquent avoir déjà recours à de telles solutions ou l’envisager d’ici 2010). La réalité des pratiques est très variable dans les autres secteurs d’activité, même si certains apparaissent plus ouverts et moteurs que d’autres comme la banque et l’assurance ainsi que les entreprises de services.

Des catalyseurs indéniables
Les catalyseurs, qui poussent les organisations à sauter le pas et à recourir à des solutions collaboratives en mode ASP/SaaS, sont de trois ordres clairement définis. Pour plus de 50% des organisations interrogées, il s’agit de :
1) Meilleure accessibilité (le plus souvent via un simple navigateur web, partout et tout le temps, que ce soit en situation de nomadisme, de mobilité ou de télé-travail…) ;
2) Recherche d’économies (retour sur investissement rapide et gains quantifiables, productivité améliorée, réduction de coûts de déplacement notamment…) ;
3) Développement de la collaboration en réseau (partage des connaissances, collaboration en temps réel, etc.).

Catalyseurs Favorisant le Recours à des Solutions Collaboratives en mode ASP / SaaS France, 2008-2010
- Facilité d'accès (notamment via un navigateur web)
- Accès distant possible pour des collaborateurs en situation de nomadisme, mobilité ou de télé-travail
- Volonté d'encourager le partage et la collaboration en réseau
- Recherche d'économies sur les coûts de réunion
- Retour sur investissement rapide
- Réponse à la dispersion géographique/multi-sites
- Souhait de collaborer en temps réel
- Amélioration de la productivité
Source : MARKESS International

Une évolution qui devrait profiter à 3 grands domaines du collaboratif d’ici 2010
Alors qu’en 2008, le partage de calendriers ou d’agendas en ligne et la messagerie d’entreprise arrivent en tête des usages (34% et 33% des organisations respectivement), la tendance d’ici 2010 devrait être plus favorable à la conférence web et à la gestion de projet avec environ 30% à 31% d’intentions de recours mentionnées par les organisations interrogées par MARKESS International. Les agendas en ligne devraient continuer aussi leur percée avec les mêmes niveaux d’intention dans les deux prochaines années.

La gestion de contenu figure aussi parmi les domaines qui devraient connaître une demande soutenue d’ici 2010 puisque 30% des organisations interrogées évoquent aussi le souhait de recourir au mode ASP/SaaS pour ce type de solution.

Viennent ensuite la gestion de présence avec 28% d’intentions de recours au mode ASP/SaaS, les présentations en ligne de type « slideshow » citées par 26% des organisations et enfin les blogs, wikis et réseaux sociaux d’entreprises mentionnés avec les solutions de KM (gestion des connaissances) par 25% des organisations.

Les tableurs ainsi que les traitements de texte en ligne n’attirent pour l’instant que 16% et 17% des suffrages pour 2010 respectivement.

Un marché en croissance annuelle de plus de 40% sur la période 2008-2010
En 2008, 89% des organisations interrogées par MARKESS International évoquent que leur budget dédié aux solutions collaboratives en mode ASP/SaaS sera clairement à la hausse d’ici 2010. Dans ce contexte, le marché des solutions collaboratives et de communication d’entreprise en mode ASP/SaaS, estimé par MARKESS International à 150 millions d’euros en France en 2008, devrait croître au rythme moyen annuel de 48% sur la période 2008-2010. Il devrait ainsi atteindre 330 millions d’euros en 2010.

Néanmoins, pour que les usages se diffusent au plus grand nombre et pour convaincre les organisations indécises, il faudra rassurer sur les interrogations qui persistent, entre autres, en matière de sécurité, de confidentialité et d’intégration. Un travail de sensibilisation reste donc à mener pour expliciter ces nouveaux modèles en émergence ainsi que leurs avantages tout particulièrement lorsqu’il s’agit du domaine du collaboratif. De même, la direction générale, qui joue un rôle décisionnaire clé, contribuera indéniablement à la diffusion des pratiques.

La méthodologie suivie pour réaliser cette étude repose sur des interviews réalisées au 2ème trimestre 2008 auprès de 280 organisations privées et publiques basées en France.

Par ailleurs, 30 prestataires actifs sur le marché français des solutions collaboratives ont aussi été interrogés parmi lesquels Agarik (Groupe Bull), ASP64, Axway (Sopra Group), Calinda Software, Completel, DocDoku, e-Paye, Global SP, Hermes Technologies, Hub2be, Husson Ingénierie, Jet Multimédia, Myweblife, One2Team, SAS Institute, Teamonweb, Tixeo, Virage…

Cette étude a été conduite par MARKESS International avec le soutien des sociétés sponsors Augeo Software, Jet Multimédia, Ready Business System (RBS), VDoc Software et Xaga Group.

MARKESS International est un cabinet d’études et de conseil qui analyse depuis 10 ans la transformation et la modernisation des organisations avec les technologies de l’information. Etabli à Washington, D.C. et à Paris, MARKESS International a pour mission d'aider tant les maîtrises d’ouvrage à mieux comprendre et tirer parti des technologies de l’information que les offreurs à mettre au point une stratégie optimale pour cibler ces marchés. Depuis 2002, fort de ses expériences et de son savoir-faire dans le domaine de l’administration électronique aux USA et de ses connaissances des impacts des nouvelles technologies sur les entreprises privées, MARKESS International a lancé une practice dédiée à l’analyse des marchés de l’administration et du secteur public.
www.markess.com

(1) Solutions le plus souvent accessibles en ligne via le protocole internet (IP) et un navigateur web, payées en fonction de l’utilisation qui en est faite sans faire l’acquisition de licences logicielles, et hébergées hors de l'entreprise.

Jeudi 26 Juin 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs