Sélection des meilleurs CD de Noël 2010


Dossier CD de Noël 2010. Notre sélection. Dossier CD de Noël 2010. Voici les meilleurs coffrets et titres simples éligibles pour vos cadeaux de Noël 2010. Pour ne pas vous tromper et partager les versions à connaître et diffuser autour de vous, voici nos coups de coeur 2010. Decca, Deutsche Grammophon, Sony classical, Warner... nous gâtent cette année, profitant des fêtes pour éditer des coffrets aux contenus savoureux...




Sélection des meilleurs CD de Noël 2010
"Classique: la discothèque idéale en 25 albums de légende".
La discothèque conçue en 2010 par Sony déploie d'indiscutables atouts... Comment résister à ce concert du Nouvel An 1989 dirigé avec une sensibilité irrésistible (cordes trépidantes et bois enjoués) par le légendaire Carlos Kleiber (qui nous gâte en interprétant son oeuvre fétiche; l'ouverture de la Chauve Souris! avec les instrumentistes si élégants du Wiener Philharmoniker)?; comment rester de marbre en écoutant la super diva, reine du belcanto, bellinien et donizettien, Montserrat Caballé (1965 et 1969); chant aérien et cristallin doué d'un timbre si musical, agile aux trilles, enchanteur par un legato éblouissant? Vous vous délecterez de la même façon des Debussy de Charles Munch (La Mer, Prélude à l'après-midi d'un faune, Nocturnes, 1956-1962), des Ravel (la Valse, Menuet antique, Boléro, Ma mère L'Oye d'un Boulez en état de grâce en 1969 et 1974 avec le Cleveland orchestra et le New York philharmonic). Sony sort ses perles non moins convaincantes: Symphonie de Brahms n°1 et 3 par Bruno Walter (1953), des Fritz Reiner décapant, d'une finesse ébouriffante (Ouvertures de Rossini de 1958-1959), Les Concertos pour violon de Brahms et Tchaïkovski par Jascha Heifetz (1955-1957)... à la tête du Chicago Symphony orchestra. Autres arguments pour ce coffret incontournable: qui pourrait être la carte de visite des grands orchestres américains: voyez par exemple côté Cleveland orchestra (George Szell dirige les Symphonies n°35, 39 et 40 de Mozart, en 1960 et 1967), et aussi les Symphonies n°8 et 9 de Dvorak (1958-1959); à New York, à la tête du Philharmonic, Eugène Ormandy dirige Horowitz dans un 3è de Rachmaninov (Carnegie Hall, le 8 janvier 1978), et en 1958 et 1961, Bernstein interprète les Symphonies n°5 et 7 de Beethoven. Autre orchestre, autre chef: le Brucknérien Gunter Wand dirige le Berliner Philharmoniker dans un live historique de 1995 pour la 9è Symphonie de Schubert. Côté chambrisme, même qualité sélective: Valses de Chopin par Arthur Rubinstein (1963); les Goldberg par Gould (1981), Suites de Bach par Yo-Yo Ma (1989); Trios pour piano de Mendelssohn par Isaac Stern, Leonard Rose, Eugene Istomin (1966 et 1979). Plus récents: Harnoncourt et son bouleversant Requiem de Mozart; Les 4 Saisons de Vivaldi par Giuliano Carmignola et l'Orchestre Baroque de Venise (1999); enfin les arias et duos rossiniens par la mezzo Vesselina Kasarova et le prince bel cantiste par excellence, Juan Diego Florez soi-même (1998). 25 cd de premier choix. Coffret incontournable pour Noël 2010. 25 cd Sony classical.

Classiquenews, l'e-quotidien 100% musique classique
Classiquenews, partenaire CFO-news

www.classiquenews.com

Mardi 14 Décembre 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear



Finyear lettres métiers