Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Schroders - Panorama mensuel des marchés (juin 2008)


Vue d’ensemble des marchés en mai 2008




Schroders - Panorama mensuel des marchés (juin 2008)
Points marquants :
  • Un semblant d'ordre paraît être revenu sur les marchés d’actions mondiaux en mai, les investisseurs semblant admettre graduellement que le plus dur de la crise du crédit est désormais passé.
  • Avec un baril à plus de 135 dollars, c'est l'inflation qui tient en haleine les principales banques centrales mondiales. Une pause - voire un retournement - dans le cycle de baisse des taux est donc très probable.

États-Unis
Après un rebond en avril, l'indice S&P 500 a poursuivi sa progression en mai, avec un pic en fin de mois suite à un repli des prix pétroliers, qui avaient auparavant atteint le niveau de 135 dollars/baril. De manière générale, les indicateurs économiques ont cependant été décevants. La dégradation du climat économique et de l’emploi, cumulé à un pessimisme croissant sur l'avenir proche ont encore dégradé la confiance des consommateurs dans l’état général de l’économie. L’indice de confiance a atteint son plus bas niveau en 16 ans. Le niveau élevé des prix pétroliers a également des répercussions sur les dépenses de consommation. Et pourtant, le ministère américain du Commerce annonce pour le premier trimestre une croissance économique supérieure aux prévisions : en effet, les consommateurs ont acheté moins de produits importés, ramenant le déficit de la balance commerciale à son plus bas niveau en cinq ans. Vers la fin du mois, la fermeté de ton de la Réserve Fédérale et un fléchissement de dernière minute du prix du pétrole ont été à l’origine d’un rebond du dollar.

Zone euro
Les actions européennes sont restées relativement stables en mai par contraste avec la relative exubérance du mois précédent. Les grands gagnants du mois sont les valeurs pétrolières et gazières puisque les prix pétroliers restaient proches de leur record. Le secteur des services aux collectivités était également en forte progression, grâce à des investisseurs en quête de positions plus défensives. Dans le secteur financier, les augmentations de capital se sont succédé à un rythme accéléré, avec pratiquement une annonce tous les deux jours. Bien entendu, les marchés n’ont pas manqué de s’interroger sur la qualité des bilans bancaires, d'où un effritement du secteur tout au long du mois.
L'économie européenne a surpris les spécialistes par son apparente robustesse après l'annonce du chiffre annualisé du PIB du premier trimestre, étonnamment élevé à +2,2 %. La confiance des entreprises a également été une heureuse surprise, en progrès après un mois bien morose. L'inflation reste toutefois un grand point d’interrogation pour l'économie européenne. En l'occurrence, les observateurs ont commencé à envisager sérieusement la perspective d’une hausse des taux d'intérêt dans les prochaines semaines.

Suite de l'étude ci-dessous téléchargeable (PDF)

Schroders___Panorama_des_Marches_Financiers___Mai_2008_acc.pdf Schroders - Panorama des Marchés Financiers - Mai 2008_acc.pdf  (80.63 Ko)


Vendredi 4 Juillet 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News