SWIFT engage le dialogue autour du Correspondent banking 3.0


La mise en place d’actions collaboratives en faveur d’un nouveau modèle bancaire est une nécessité.




Dans un nouveau livre blanc, SWIFT dévoile sa vision d’un nouveau modèle bancaire basé sur l’expérience et centré sur le client, où ce dernier est la source de la création de services bancaires, et où les banques mettent tout en œuvre pour créer une expérience client cohérente et sans heurts. Bienvenue dans le « Correspondent banking 3.0 ».

Au milieu des années 1970, le « Correspondent banking 1.0 » avait pour but d’automatiser le télex via des connexions au sein d’un grand réseau de banques. Un concept 2.0 plus efficace est apparu à la fin des années 1990, basé sur un processus de transaction centralisé, utilisant un réseau de relations resserrées et plus approfondies, ainsi qu’une gestion de la performance renforcée.

Dans son livre blanc sur le « correspondent banking 3.0 », SWIFT affirme que, bien qu’il soit nécessaire de développer l’efficacité du modèle actuel, cela n’est pas suffisant. Celui-ci, en étant basé sur de multiples accords naturellement inefficaces, est trop centré sur les produits bancaires. Ce modèle est encore trop centré sur les produits bancaires, et basé sur de multiples accords bilatéraux par définition inefficace.

Les profits sont sous pression car les banques doivent respecter davantage de réglementations, et évoluer dans un environnement de plus en plus compétitif. Dans le même temps, nous nous préparons à affronter une autre crise financière mondiale et un ralentissement de l’économique. Si l’on ajoute à cela l’émergence des paiements mobiles et l’appel des entreprises à développer des solutions plus intégrées, le besoin d’innovations significatives devient de plus en plus évident.

Un futur collaboratif
Pour avancer vers ce nouveau modèle, SWIFT a identifié quatre projets collaboratifs à l’issue de 35 entretiens approfondis menés avec les banques en 2010-2011. Chaque projet a été sélectionné en fonction de critères précis : son caractère collaboratif, sa nouveauté, sa faisabilité et son importance pour le secteur.

Voici les quatre projets sélectionnés :
1. Des services de veille économique améliorés, permettant de mieux identifier de nouvelles opportunités sur le marché, d’améliorer la compréhension du comportement de l’utilisateur final et de mieux surveiller les liquidités
2. Une plateforme interbancaire EBAM (Electronic Bank Account Management) permettant une gestion des comptes bancaires plus efficace
3. Un service global, détenu par les banques, pour les paiements entre particuliers et utilisable sur téléphone mobile
4. Une infrastructure de marché internationale permettant d’atteindre de nombreuses petites banques aux volumes moindres, sans avoir besoin de correspondants bancaires et d’un compte chez chacun d’entre eux.

« Le but de ce livre blanc est d’engager un dialogue au sein du secteur bancaire à propos de ce nouveau modèle et des projets suggérés, d’autant plus que nous devrions en identifier d’autres. Notre objectif final est d’obtenir un consensus au sein de la communauté bancaire pour se concentrer sur le développement d’un ou deux nouveaux services collaboratifs concrets qui apporteront des avantages considérables à tout le secteur » affirme Luc Meurant, Directeur des marchés Banque, Supply Chain et Entreprises de SWIFT. « Le monde évolue vite. Pour garder leurs franchises de paiements, les banques doivent prendre leur destin en main et montrer le chemin ».

A propos de SWIFT
SWIFT est une société coopérative qui permet aux membres de son réseau d’échanger des informations financières standardisées et automatiques de manière sure et fiable, et, dès lors, de réduire les coûts, de limiter les risques opérationnels et de supprimer des processus opérationnels inefficaces. Plus de 10 000 organismes bancaires, établissements financiers, institutions et entreprises dans plus de 200 pays bénéficient des produits et services et de l’expertise de SWIFT et de sa plateforme de communication sécurisée unique au monde. SWIFT assure l'échange sécurisé de données propriétaires en garantissant confidentialité et intégrité. SWIFT facilite également le rapprochement des acteurs de la communauté financière pour élaborer ensemble des pratiques de marché, définir des standards et envisager des solutions aux questions d’intérêt commun. En utilisant SWIFT, les clients peuvent générer de nouvelles possibilités d'affaires et un nouveau flux de revenus.
Pour de plus amples informations, rendez-vous sur swift.com

Livre blanc téléchargeable ci-dessous (PDF 8 pages en anglais)

swift_white_paper_correspondant_banking.pdf SWIFT_White paper Correspondant banking.pdf  (354.91 Ko)


Mercredi 11 Janvier 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

ENGLISH
Articles and press releases are provided as is and have not been edited or checked for accuracy.
Any queries should be directed to the company issuing the press release or to the author issuing the article.
If you have a question for the author, or would like to comment on this article, use the box above. Your comment will be moderated before publication.
Your comment or question will appear below and the author or Finyear editor will be able to respond. Please note that your name will appear next to your comment (not your email).
Finyear does not offer financial advice of any kind and the opinions of authors are not necessarily those of Finyear.
By posting your comment, you agree to our acceptable use policy. If you read anything here that you consider inappropriate or offensive, please contact the adress : contact (at) finyear.com
Finyear: Daily News & Best Practices for the Finance Executives (CFO, Treasurer, Controller, Credit manager, accountant, financial executive, etc...).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. You may share using our article tools.
Please don't cut articles from Finyear.com and redistribute by email or post to the web without permission: contact (at) finyear.com

FRANCAIS
Les articles et les communiqués de presse sont fournis tels quels et n'ont pas été modifiés ou vérifiés.
Toute demande de renseignement doit être adressée à la société émettrice du communiqué de presse ou à l'auteur de l'article.
Si vous avez une question pour l'auteur, ou si vous désirez commenter cet article, utilisez la boîte ci-dessus. Votre commentaire sera modéré avant publication.
Votre commentaire ou question ci-dessous apparaîtra et l'auteur ou l'éditeur Finyear sera en mesure de répondre.
Veuillez noter, s'il vous plaît, que votre nom apparaîtra à côté de votre commentaire (pas votre adresse email).
Finyear n'offre pas de conseils financiers de quelque nature que ce soit et les opinions des auteurs ne sont pas nécessairement celles de Finyear.
En postant votre commentaire, vous acceptez notre politique d'utilisation et nos mentions légales.
Si vous lisez quelque chose ici que vous considérez inapproprié ou offensant, s'il vous plaît contacter l'adresse: contact (at) finyear.com
Finyear: actus quotidiennes et meilleures pratiques pour les cadres financiers (CFO, trésorier, contrôleur, gestionnaire de crédit, comptable, cadre financier, etc ..).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. Vous devez utiliser nos outils de partage situés sur les articles.
SVP ne coupez-pas les articles issus de Finyear.com, ne les reroutez-pas par message sur le web sans autorisation : contact (at) finyear.com


Lettres Finyear



Conférences


Magazine n°33


FY Research


Livres Blancs



L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30