Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

SAP booste BW avec sa base in-memory Hana


La tortue SAP BW bientôt une image du passéLa nouvelle base de données « in-memory » de SAP, Hana, est officiellement disponible depuis le mois de juin dernier. Jim Snabe, co-président de SAP a profité de Sapphire 2011 qui s’est bouclé cette semaine à Madrid pour annoncer la disponibilité de NetWeaver Business Warehouse (BW pour les intimes) sur sa base in-memory vedette.
SAP a encore fort a faire auprès de sa base installé pour rattaper Oracle qui compte déjà plus de 1000 clients pour son Exadata.




SAP booste BW avec sa base in-memory Hana
Netweaver Business Warehouse sur Hana, l’annonce phare de Sapphire 2011

Ils étaient probablement tous à Madrid cette semaine, les premiers clients de SAP HANA. Sapphire s’achève et la conférence utilisateur et l’annonce majeure de cette édition européenne était la disponibilité de BW sur Hana. C’est pas une surprise, BW Accelerator était en quelque sorte une mise en bouche pour Hana mais la portée de ce dernier va bien au-delà puisqu’il devra remplacer le data warehouse complètement avant se prendre la place des bases transactionnelles à leur tout.

Bon, on en est techniquement pas encore là et du point de vue commercial c’est pas encore la ruée non plus : Jim Snabe, naturellement peu enclin à la surenchère, a annoncé 20+ clients et 115 « décisions » prises ces derniers mois. Je vous laisse interpréter le terme « décision » à votre guise. Par rapport aux 1000+ d’Exadata, ça va être dur pour SAP de remonter son handicap. Cela dit, SAP peut compter sur un cheptel de 12.000 Data Warehouse en production chez ses clients, autant de leads à aller démarcher.

Au cas où vous ne l'auriez pas compris, l'ensemble de la stratégie produit SAP va deplus en plus reposer sur HANA.
Au cas où vous ne l'auriez pas compris, l'ensemble de la stratégie produit SAP va deplus en plus reposer sur HANA.

Une impulsion donnée par Hasso Plattner en 2009

Le lendemain de l’annonce de Jim Snabe, Vishal Sikka en a dit un peu plus (dans un indy parfait) sur la stratégie martelée depuis maintenant 2 ans : l’in-memory. Plus intéressant, SAP a présenté un certain nombre des early adopters HANA. Le plus sexy dans sa tenue de Sebastian Vettel, c’était évidemment Christian Stoxreiter, le responsable des applications Business chez Red Bull. Déploiement effectué en 2 semaines, il a compressé ses données de … 80%. Je reviendrai un de ces 4 sur ce déploiement intéressant (principalement pour pouvoir mettre une F1 à la une du GrandBI, ne soyons pas hypocrite). Donc pour revenir à l’ami Vishal Sikka, celui-ci s’est amusé à classer les premiers clients HANA en trois classes : le 1K Club, le 10K Club et le 100K Club. Il ne s’agit pas du nombre d’ingénieurs nécessaires pour changer une ampoule dans ces boites, mais du facteur d’acceleration des requetes BW. Ok, on part de très bas mais voyons un peu. Donc le facteur d’accélération 1000x, c’est le menu fretin. Le club 10k est plus select : on y trouve Essar, Nongfu Spring, SAP IT (mais bien sûr), la Cornell University pour gérer sa bibliothèque universitaire (!) et Charmer Sunbelt. Le seul membre du 100K Club est un japonais, Yodobashi. La boite compte 5 millions de clients et les requêtes sur son BW prenaient… 3 jours. Au-delà, les analystes se faisaient hara-kiri et c’était plutôt salissant en Open Space. HANA est arrivé et la requête tueuse à peu être ramenée à 2 secondes. Merci pour la moquette.

Avec la disponibilité de BW sur Hana, SAP est en ligne avec sa roadmap
Avec la disponibilité de BW sur Hana, SAP est en ligne avec sa roadmap

Vers la mort du Data Warehouse traditionnel ?

Rassurez-vous, BW sur du relationnel reste au catalogue SAP, l’éditeur s’engage à continuer dans cette voie traditionnelle en parallèle au déploiement d’HANA. Donc pour l’instant on peut voir HANA comme un BW Accelerator++ (HANA s’appuie d’ailleurs sur la même technologie TRex de ce dernier), HANA se montre plus efficace. Sandy Kemsley, analyste et architecte système estime HANA trois fois plus rapide que BW Accelerator. Mais outre ce rôle d’accelerateur, SAP veut convaincre les entreprises à démonter leur data warehouse et utiliser HANA comme support du data warehouse lui-même. Haute-disponibilité, réplication, sauvegarde, HANA est développé en ce sens. Quand à porter SAP, l’ERP, directement sur HANA on s’en rapproche peu à peu. Pour supporter BW, ça veut dire que l’appliance est d’ores et déjà capable de faire tourner ABAP. SAP a évoquer des scénario avec des bouts de processus NetWeaver s’exécutant sur HANA. Encore quelques années (quelques mois ?) et SAP proposera son ERP « Core » sur HANA et là on aura accès à un décisionnel temps réel, travaillant tant sur les données de production que les données historisées.

Be Sociable, Share!


Le grand BI
L'actualité satirique de la Business Intelligence et de l'analytique
www.legrandbi.com

Mardi 15 Novembre 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News