Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

SAP Disclosure Management avec Laurent Leenhardt


Laurent Leenhardt est Director Business Analytics Technology & Line of Business SAP France




Laurent Leenhardt
Laurent Leenhardt
La production et la publication des documents financiers réglementaires posent trop souvent des problèmes de délai, de risques et de coûts pour l’entreprise. Quels sont réellement les enjeux ?

Au-delà des documents réglementaires de publication des comptes consolidés, il existe pour les entreprises un réel souci d’information auprès des marchés financiers et des actionnaires pour rester au plus près de l’actualité. Ce phénomène s’est accéléré ces dernières années, les grands groupes se livrant à une véritable course à la publication, tant entre entreprises du même secteur cotées sur une même place boursière qu’entre sociétés européennes et américaines.

Face à la pression des marchés, qui ne pardonnent pas l’erreur de communication, le risque d’incohérence est grand entre les diverses publications auxquelles sont soumises les entreprises. D’où la nécessité de disposer d’une base de référence unique où sont puisés tous les chiffres. SAP avait déjà été précurseur dans le domaine des comptes consolidés avec l’unification des données comptables et de gestion grâce au produit BFC, également par un système de réconciliation des intercos extrêmement innovant, allant plus loin aujourd hui , en ajoutant d’autres sources de données issues des domaines juridiques, ressources humaines, environnement, ou encore audit interne.

Si l’on continue à utiliser les moyens bureautiques traditionnels, la multiplication des intervenants et donc des contrôles que cela induit est un frein à la fois aux délais de publication, à la qualité et la fiabilité des informations. Alors qu’en ayant recours à une base de données unique de référence, l’entreprise est assurée de parler d’une seule voix.

Dans le cadre de la production et de la publication de ces documents, à quel contexte réglementaire l’entreprise est-elle soumise ?

Les groupes cotés ont l’obligation de publier des comptes consolidés trimestriels aux normes IFRS, qui se matérialisent par l’édition d’une plaquette, enrichie de commentaires sur la gestion de l’entreprise pendant la période écoulée. Un Document de Référence, ou Rapport Annuel, doit être déposé auprès de l’AMF – Autorité des Marchés Financiers. De plus, les chiffres et les informations comprises dans ces documents sont souvent repris dans d’autres publications non réglementaires qui participent à l’image financière du groupe, notamment auprès des agences de rating.

SAP propose une solution. Pouvez-vous la présenter ? Qu’apporte-t-elle ? Quelle est sa valeur ajoutée ?

Notre solution, Disclosure Management, est complètement intégrée au processus de production des comptes consolidés où SAP a bâtit sa réputation ces deux dernières décennies : de par son référentiel unique où va puiser le responsable de la publication financière l’ensemble de sa communication, il constitue un lien direct et continu entre les données transactionnelles de l’ERP, les données consolidées de BFC, et les autres informations de gestion comprises dans la base de données du groupe.

C’est un produit de gestion documentaire collaboratif, basé sur le web, où chaque intervenant a un rôle déterminé : extraction des données amont, rédaction des chapitres de chaque document, vérification de la cohérence du contenu, édition sous Word, Excel, ou Powerpoint, contrôle du document au format Adobe pdf de retour de l’imprimeur.

Enfin, pour les sociétés qui y sont soumises, génération d’un fichier à la taxonomie XBRL. Il en résulte une fiabilité absolue des données, une auditabilité complète des informations, et une réduction des délais de publication répondant à la demande croissante des marchés. C’est la garantie d’un processus complètement fiabilisé et une victoire de plus dans la course contre la montre du processus de communication financière.

Propos recueillis par Finyear.

Mercredi 21 Septembre 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News