Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

SAP Business Objects BI 4.0 tient ses promesses


Première version majeure depuis le rachat de Business Objects par SAP, SAP Business Objects BI 4.0 est très attendu par les clients historiques de Business Objects mais aussi par les clients SAP ayant besoin de faire de la business intelligence (BI) sur des données SAP. Les tests réalisés par Keyrus chez un client de la grande distribution confirment les avancées annoncées par l’éditeur en termes de facilité de déploiement, d’intégration et d’utilisation en environnement SAP.




Lors du rachat de Business Objects fin 2007, SAP avait affirmé sa volonté de maintenir la dimension « agnostique » de la suite Business Objects, c’est-àdire sa capacité à exploiter des données provenant de tous types de systèmes sources. Parallèlement à cette promesse, essentielle pour les entreprises non clientes de SAP, l’éditeur s’était engagé à renforcer l’intégration des produits Business Objects avec ses autres produits, notamment afin d’abaisser le coût total de possession de ses solutions pour ses clients.

Une version « rassurante »

Une des questions qui a surgi dès le rachat était de savoir comment les solutions Business Objects allaient se positionner par rapport à BW, l’offre de Business Intelligence préexistante de SAP. En d’autres termes, la suite Business Objects allait-elle se substituer à BW ? Les deux solutions allaient-elles coexister, se concurrencer ou se compléter ? SAP Business Objects BI 4.0 (BI 4.0), la nouvelle version* de la plate-forme Business Objects, lève ces interrogations : si l’objectif de SAP à moyen long terme est de fondre ces deux solutions de business intelligence, c’est incontestablement avec la volonté de capitaliser sur leurs forces respectives, à savoir les capacités de restitution et de reporting de Business Objects et la puissance du moteur multidimensionnel de BW.

« Pour tous les clients ayant un existant SAP BW important, il n’est donc pas question de migrer vers Business Objects du jour au lendemain. Avec la BI 4.0, il leur sera simplement encore plus facile de faire du reporting Business Objects sur leurs sources de données SAP. »

Pour tous les clients ayant un existant SAP BW important, il n’est donc pas question de migrer vers Business Objects du jour au lendemain. Plusieurs clients de Keyrus font vivre les deux solutions en parallèle et pourront continuer à faire cohabiter dans leurs environnements SAP des applications décisionnelles (tableau de bord, reporting d’analyse et autres restitutions) utilisant des composants BW et/ou Business Objects.

Avec la BI 4.0, il leur sera simplement encore plus facile de faire du reporting Business Objects sur leurs sources de données SAP.

Des avancées tangibles pour tous les clients

Pour les clients SAP et non SAP, la version BI 4.0 apporte en premier lieu l’avantage d’une intégration et d’une installation « globale ». Le client qui installe la plate-forme BI 4.0 installe par défaut toutes les briques de services de la solution. Il lui suffit, à partir une interface centralisée, d’activer les services qu’il désire utiliser, avec la possibilité de les désactiver ou d’en activer d’autres ultérieurement, en fonction de ses besoins. Cette installation complète facilite les évolutions et les rend moins onéreuses en éliminant la phase d’installation de nouvelles briques.

Point important pour les clients ayant des applications exigeantes en performance, la BI 4.0 est la première version de Business Objects réellement développée pour le 64-bit. La version précédente était seulement « compatible 64-bit », ce qui pouvait présenter des difficultés et des problèmes de cohabitation avec les serveurs et systèmes d’exploitation nativement 64-bit. Cette restriction est maintenant éliminée.

De grands progrès pour le partage d’informations

Tous les clients pourront apprécier les avancées ergonomiques de cette nouvelle version : la refonte et l’harmonisation de l’interface des différents éléments de la suite, et le nouveau « BI Launch Pad » qui permet à l’utilisateur final de gérer tous ses rapports à partir d’un point central, d’ouvrir simultanément plusieurs rapports et de partager facilement ses contenus BI avec d’autres utilisateurs. Il est par exemple maintenant très facile pour un analyste travaillant sur des données multidimensionnelles de préparer et mettre à disposition d’utilisateurs moins avancés des sets de données sur lesquels ils pourront faire du reporting. Il faut également mentionner, pour les techniciens et les administrateurs, l’apport de l’Information Design Tool qui centralise la gestion des sources de données et permet de créer des « univers » multisources.

« La plate-forme BI 4.0 est agnostique et s’inscrit, dans une logique « d’innovation sans rupture », notamment en permettant aux entreprises de réutiliser tous leurs développements BI existants, en toute transparence. »

En synthèse, la plate-forme BI 4.0 reste agnostique et s’inscrit, pour reprendre l’expression de SAP, dans une logique « d’innovation sans rupture », notamment en permettant aux entreprises de réutiliser tous leurs développements BI existants. Côté back-office, elle est techniquement plus facile à déployer et plus performante avec le 64-bit. Côté utilisateurs, la refonte de l’interface rend l’accès aux contenus BI et leur partage plus simples et plus efficaces.

Pour les clients ayant un ERP SAP en système source et/ ou utilisant SAP BW, s’ajoutent aux avancées précédentes une bien meilleure intégration technique et la possibilité effective de combiner la souplesse du reporting Business Objects et la puissance du moteur BW. La BI 4.0 intègre en effet des connecteurs natifs permettant à tout client de faire des rapports sur des données BW sans développer de connecteurs spécifique ni ajouter d’interfaces pour assurer la bonne communication entre les deux plates-formes.

Au chapitre de l’intégration, signalons également la possibilité de monitorer la plate-forme Business Objects via SAP Solution Manager et de centraliser la gestion des utilisateurs dans SAP Identity Management. De plus, pour favoriser une large utilisation des outils Business Objects dans les environnements SAP, SAP propose une licence serveur BI Package qui, sans supplément de coût, donne droit à tout utilisateur final SAP d’accéder en lecture à des rendus et rapports élaborés avec les outils Business Objects.

Promesses fonctionnelles tenues…

A ce stade de déploiement effectif, les caractéristiques mises en avant par l’éditeur sont largement confirmées. Il est notamment vérifié que la BI 4.0 permet au client de réutiliser la plupart de ses éléments décisionnels de backoffice existants, en particulier les cubes multidimensionnels et les requêtes d’analyse, en apportant à l’utilisateur final la qualité des rendus et la flexibilité de Business Objects.

« L’atout majeur de la nouvelle version par rapport à précédente est l’intégration totale de la solution dans un environnement SAP. Le client peut réutiliser la plupart de ses éléments décisionnels de back-office existants »

Pour ce client, l’atout majeur de la nouvelle version par rapport à précédente est l’intégration totale de la solution dans son environnement SAP, ce qui lui permet d’unifier ses outils de restitution et de centraliser la sécurité. Cette dernière est gérée du côté SAP mais elle est partagée par tous les composants de la suite décisionnelle. Business Objects peut donc aller chercher directement des informations dans SAP BW aussi bien que dans des sources non SAP et satisfaire ainsi les besoins essentiels de reporting et de pilotage du client, quelles que soient les sources et les populations cibles.

… et économies durables

Soulignons, en conclusion, que l’unification des outils de restitution rendue possible par SAP Business Objects BI 4.0 s’accompagne pour le client d’une réduction sensible du coût total de possession. Le mode d’installation global de la plate-forme est un premier facteur de réduction du coût total de possession en remplaçant l’installation de composants supplémentaires par une simple procédure d’activation. Les connecteurs natifs pour SAP éliminent les dépenses de développement et de maintenance d’interfaces spécifiques. La réutilisation des développements BI existants élimine pour sa part les coûts de redéveloppement ou d’adaptation.

Enfin, l’intégration étroite des outils d’administration donne au client la possibilité de piloter la plate-forme et l’ensemble des composants de son environnement décisionnel plus efficacement et sans ressources supplémentaires.

Par Alexis de Saint-Jean, Consultant Manager, Keyrus

* La version définitive de SAP Business Objects BI 4.0 est disponible pour tous les clients en mai 2011. Ce point de vue se fonde sur l’utilisation de la version bêta du produit (septembre 2010) et sur la version réservée aux clients qualifiés pour le programme SAP Ramp-Up (depuis décembre 2010).
SAP Ramp-Up est le processus standard de lancement de solutions SAP sur le marché. Il permet aux clients de faire bénéficier plus rapidement leur entreprise de l’utilisation des nouvelles solutions SAP en bénéficiant d’un accompagnement de leur projet et de communiquer à SAP leur retour d’expérience. Un programme de Ramp-Up est disponible pour chaque solution SAP.

Alexis de Saint Jean
Alexis de SAINT JEAN, Consultant Manager chez Keyrus, intervient depuis plus de 6 ans sur des projets SAP Business Objects au sein de grands groupes français et étrangers. Sa connaissance des offres éditeurs et son expertise décisionnelle lui permettent de proposer à ses clients les solutions les plus adaptées à leurs besoins.

A propos de Keyrus
Acteur majeur du conseil et de l’intégration de solutions de Business Intelligence et d’e-Business pour les grands comptes et de solutions ERP/CRM pour le Mid Market, Keyrus emploie à ce jour près de 1300 collaborateurs dans 11 pays et accompagne ses clients dans l’optimisation de leur performance en leur offrant une gamme complète de prestations dans les domaines suivants :
- Business Intelligence - Performance Management
- E-Business – Performance Web
- Solutions de Gestion pour l’Entreprise (ER P/CRM )
Le Centre Innovation de Keyrus, transverse à l’ensemble des activités du Groupe, est en quelque sorte l’ADN de Keyrus. Il a pour mission de porter en interne, dans un premier temps, le processus d’incubation des nouvelles offres de Gestion de la Performance puis de faire bénéficier les clients du Groupe de ses expériences et nombreux tests. Il anticipe ainsi l’émergence de technologies de rupture, les évalue et les incube en mode projet, afin d’en proposer une lecture pragmatique et d’en dégager les leviers de Performance.
Le Centre Innovation de Keyrus conseille ainsi quotidiennement sur la base de nombreux retours d’expérience, les clients du Groupe Keyrus, curieux d’innovation et en quête de nouveaux avantages concurrentiels, au travers de laboratoires d’évaluation des technologies, de benchmarks ou de missions de veille technologique.
Le Groupe Keyrus est coté à l’Eurolist d’Euronext Paris (Compartiment C/Small caps - Code ISIN : FR 0004029411 – Reuters : KEYR.LN – Bloomberg : KEYP FP)
keyrus.fr

Mardi 17 Mai 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News