Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Risque pays (CESCE déc 2010)


CESCE vous adresse sa première lettre d’information orientée sur le risque pays. Périodiquement, CESCE Assurance Crédit vous informera de l'actualité économique internationale et des tendances de l'économie mondiale.




Risque pays (CESCE déc 2010)
Risque Pays
OCDE

UNION EUROPENNE
Le PIB de la zone euro comme celui de l’UE a augmenté de 0,4% au troisième trimestre 2010 enregistrant un ralentissement à comparer au 1% de la période précédente. En taux annuel, le PIB de l’UE a augmenté de 2,1%, se situant légèrement au dessus de la croissance de la zone euro à 1,9%. Ce résultat semble être du au faible dynamisme des principales économies européennes, en particulier l’Allemagne qui a enregistré une croissance de 0,7% par rapport à 2,2% au cours du trimestre précédent. Les pays dont la croissance trimestrielle a été la plus importante ont été la Finlande (1,3%), l’Autriche et la Slovaquie (0,9%), la Lettonie, le Royaume Uni et la Hongrie (0,8%).

ALLEMAGNE
Le PIB allemand augmentera de 3,4% cette année, doublant la prévision du printemps dernier qui fixait la croissance à 1,4%. Selon le Ministère de l’Economie allemand, cette croissance est due à l’augmentation des exportations. La croissance prévue pour 2011 est légèrement inférieure à 1,8% ce qui devrait contribuer à la diminution du chômage qui se situe actuellement à 7,6% de la population active.

ESPAGNE
L’IPC a augmenté de trois dixièmes au cours du mois de septembre, se situant autour de 2,1% annuel en raison de l’augmentation des prix des transports, de l’hôlleterie et de l’immobilier. L’inflation sous-jacente (qui exclue les produits alimentaires non élaborés et les produits dérivés de l’énergie) a augmenté d'un dixième et s’élève à 1,1%.
Selon INE, le PIB espagnol a stagné au 3ème trimestre. En terme de croissance annuelle, l’augmentation s’élève à 0,2%, premier signe positif depuis 2 ans.

GRECE
La Grèce a révisé à la hausse les chiffres du déficit public pour 2009 qui se situerait à 15,4% du PIB (par rapport au 13,6% prévu précédemment), et la dette publique atteindrait 298.000 millions d’euros, ce qui représente 126,8% du PIB (par rapport au 115,4% qui avait été estimé antérieurement). Les ratios de déficit et de dette publique en Grèce sont les plus élevés de l’UE.

PAYS BAS
Le nouveau gouvernement hollandais de centre-droite dirigé par Mark Rutte a pris ses fonctions cette semaine. Rutte devient ainsi le premier chef de gouvernement libéral depuis 1917, mais il gouvernera en minorité appuyé par le parti radical islamophobe de Geert Wilders.

ROYAUME UNI
Le gouvernement de coalition britannique a présenté un plan de rigueur des dépenses publiques de plus de 81.000 millions de livres (91.000 millions d’euros) jusqu’en 2015 afin d’atteindre les objectifs européens fixés pour lutter contre le déficit fiscal. Le Royaume Uni présente le déficit budgétaire le plus important des pays membres du G20, avec -11,4%, et le second en Europe après l’Irlande.

FMI
Les ministres de l’économie du G20 ont décidé de réformer le Fond Monétaire International en donnant plus de pouvoir aux pays émergents. L’Union Européenne a pris la décision de céder deux des neuf sièges du Comité Exécutif de cet organisme, mais la nouvelle répartition n’est pas encore connue à l’heure actuelle. Jusqu’à présent, les 27 états membres détenaient 32% des voix contre 17% pour les Etats-Unis. Par contre, La Chine, deuxième puissance mondiale, ne possédait que 4% du pouvoir de vote, 2,49% pour la Russie et 2,44% pour l’Inde.

AMERIQUE LATINE

BRESIL
Le taux de chômage a atteint 6,2% en septembre, chiffre le plus faible enregistré depuis l’utilisation de cette statistique (2002). Le Ministère des Finances a relevé sa prévision de croissance pour 2010 à 7,5%. Le taux d’inflation devrait atteindre 5,1%. Ces prévisions permettent d’envisager une augmentation progressive des taux en 2011.

MEXIQUE
Le Ministre de l’Economie, Ernesto Cordero a annoncé une amélioration des prévisions de croissance de 4,5% à 4,8%. La proposition 29 concernant la législation sur la commercialisation et la consommation de marijuana sera votée le 2 novembre dans l’Etat de Californie. Certains experts remarquent que cela constituerait un premier pas vers un réel changement dans la lutte contre les narcotrafiquants au Mexique. Le Mexique a récemment réalisé la plus importante saisie de marijuana de son histoire avec une cargaison de 105 tonnes.
La Chambre basse du Congrès a révisé à la hausse le montant du déficit prévu pour 2011 qui devrait atteindre 0,5% du PIB. La hausse des taxes sur l’alcool et le tabac a été votée. L’endettement correspondant aux investissements réalisés par Pemex ne sera pas inclus dans les chiffres du déficit. Le prix du baril de brut devrait atteindre 65,4$.

ASIE

CHINE
Le Bureau National des Statistiques a publié le taux de croissance du PIB pour le troisième trimestre 2010. Bien que très élevé à 9,6%, ce taux est inférieur à ceux enregistrés au cours du deuxième et du premier trimestre qui s’élevaient respectivement à 10,3% et 11,9%. Ce ralentissement de la croissance économique était prévu par les autorités qui, par l’intermédiaire de récentes mesures telles que la hausse des taux d’intérêt adoptée la semaine dernière (la première en 3 ans), essaie d’éviter un « échauffement » excessif dans certains secteurs comme l’immobilier, et de freiner la hausse des prix des biens de consommation. L’inflation en septembre a oscillé autour de 3,6% en terme de taux interannuel.

JAPON
Le PIB a enregistré une croissance de 0,9% au cours du troisième trimestre par rapport au trimestre précédent. En termes de taux interannuel, la croissance a été de 3%. Curieusement, le moteur principal en a été la consommation puisque la contribution des exportations dans la croissance a été neutre. Il est même prévu que les exportations contribuent négativement à la croissance à la fin de l’année.

MALAISIE
Afin de réduire à 2,8% en 2015 le déficit public qui atteint aujourd’hui 5,6% du PIB, le premier ministre Najib Razak a présenté une série de mesures ambitieuses. Parmi celles-ci, la réduction progressive des subsides dont bénéficie le secteur de l’énergie, de l’alimentation et de l’immobilier ainsi que l’augmentation de la base d’imposition. Les principaux bénéficiaires de ces aides sont néanmoins les Malaisiens de pure souche qui sont nombreux et en général plus pauvres que leurs compatriotes chinois ou indous. Cette décision gouvernementale pourrait donc provoquer des troubles à l’ordre public dans les prochains mois.

SRI LANKA
Le gouvernement a révisé à la hausse ses prévisions de croissance économique en 2010 de 7% à 8%. Dans le même temps, l’inflation en terme de taux interannuel au mois de septembre se trouve à un niveau modéré à 5,8%. Le gouvernement désire attirer au maximum les investissements étrangers pour financer la réhabilitation des infrastructures particulièrement dans le secteur des transports et des communications. Le gouvernement prévoit dans les prochains jours d’assouplir les restrictions concernant les entrées de capitaux étrangers afin d’améliorer l’appréciation de la roupie, la devise locale. Cette politique contraste radicalement avec celle des autres pays voisins comme la Thaïlande ou l’Inde, qui à l’inverse, rendent difficile les investissements en devises à cours terme pour éviter une augmentation excessive du cours de leur monnaie qui finit par pénaliser les exportations.

AFRIQUE DU NORD / MOYEN ORIENT

SYRIE
Le gouvernement syrien a engagé de manière graduelle et timide un processus d’ouverture de l’économie aux capitaux privés. Un fait marquant a été le lancement de deux appels d’offre internationaux, le premier pour la vente du 3ème opérateur de téléphonie mobile, et le second pour la construction et l’installation d’une centrale électrique, pour lesquels 18 sociétés internationales sont en concurrence. Malgré tout, les résistances face aux réformes continuent de se faire sentir de façon importante particulièrement au sein de l’entourage du Président dont les membres craignent de perdre leurs privilèges ancestraux dans les secteurs concernés par la réforme.

EUROPE DE L’EST

AZERBAIDJAN
L’Azerbaïdjan a présenté son budget pour 2011 qui prévoit une augmentation du PIB de près de 3,8% ( 6% en 2010 et 9,3% en 2009), un prix du pétrole à 60 $ le baril et un déficit budgétaire de 1,7% du PIB. Le Gouvernement espère réduire la dépendance pétrolière du pays qui représente actuellement 50% du PIB.

www.cesce.fr

Retrouvez toute l'actualité du credit management dans notre magazine en ligne DSOnews
www.dsonews.fr

Mercredi 5 Janvier 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs